Le 40e vendredi en images    LES CREANCES S'ELEVENT A 97 MILLIARDS DE CENTIMES : La Sonelgaz menace à Tiaret    APC DE BENI SAF (AIN TEMOUCHENT) : Les élus contre le retour du secrétaire général    MAOUSSA (MASCARA) : Où sont passés les services chargés du suivi ?    MASCARA : Des logements ruraux sans électricité    Les tentatives "désespérées" ciblant la sécurité de l'Algérie ont "échoué" et "vont encore échouer"    Bengrina insiste sur l'impératif de gagner la bataille de la sécurité alimentaire en Algérie    Tottenham: Mourinho veut Ibrahimovic !    Real Madrid: ça discute prolongation pour Benzema    Tottenham : Le message d'adieux de Pochettino (Photo)    41e Festival international du cinéma du Caire : deux films algériens en compétition    Vo Vietnam: la Fédération algérienne passe sous l'égide de la World Federation    Karaté-do : après l'or mondial, Anis Helassa rêve des JO    Les manifestants en masse pour le 40e vendredi à Alger    Algérie Télécom lance une nouvelle application mobile ''E-Paiement espace client''    Mondiaux de para-athlétisme: Bernaoui encense la sélection algérienne auréolée de 16 médailles    Arrestation de 6 individus pour tentative de ralliement aux groupes terroristes au Sahel    Toutes les options seront examinées lors du Congrès du Polisario y compris la lutte armée    Les syndromes coronaires aigus, 1ère cause de mortalité en Algérie    La campagne électorale se déroule dans le calme et la sérénité la plus totale    Le Conseil de la nation prend part à l'Eucoco en Espagne    Décès du chanteur chaâbi Cheikh Liamine    Concours "Hult prize": trois projets d'étudiants de Tlemcen choisis    Algérie-EAU: les voies de développement des relations bilatérales évoquées    Eucoco/Sahara occidental: plus de 500 personnes prennent part aux travaux de la Conférence    Wilaya d'Alger: signature de marchés pour le raccordement au réseau de gaz et d'électricité    Les chapeaux connus    Tractations tous azimuts pour la formation du gouvernement    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Le corps électoral global avoisine les 24,5 millions d'inscrits    Bengrina s'en prend à l'opposition    Gaïd Salah appelle à une véritable mobilisation nationale    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    La Palestine refuse toute médiation américaine    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Rencontre Bensalah - Bedoui    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    Sahara occidental : 15 e Congrès du Polisario : conférences préparatoires au niveau de l'Armée sahraouie    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le président nigérien aujourd'hui à Alger : Le sécuritaire au centre des priorités
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 01 - 2015

Le président nigérien sera, aujourd'hui, à Alger, sur invitation de son homologue algérien, dans le cadre des «consultations régulières», bilatérales, sur les questions d'intérêt commun, a annoncé une source diplomatique reprise, par l'APS. Une visite de trois jours de Mahamadou Issoufou qui intervient, dans un contexte particulier où la lutte contre le terrorisme, dans la région du Sahel, est d'actualité.
Les problèmes sécuritaires seront, à n'en pas douter, à la ‘une' des discussions, avec, comme priorité, le dossier malien qui intéresse, particulièrement les deux pays le Niger et l'Algérie. Niamey qui «appuie les actions entreprises par l'Algérie au Mali et en Libye», fait partie de l'équipe de médiation, dans le cadre du dialogue inclusif inter-malien, conduit par Alger. Le sujet est d'autant plus sensible que depuis un peu plus d'un mois, les accrochages sanglants se succèdent entre groupes touareg et milices que les leaders du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) accusent d'être «à la solde de Bamako». A Kidal, des manifestants ont saccagé les installations de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali, à l'aéroport de la ville. La Minusma est accusée d'avoir mitraillé une position des mouvements touareg, aux environs de Tabankorte où avaient été enregistrés, mardi, de violents combats entre les deux camps. L'intervention de la Minusma a été dénoncée par la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), également présente autour de la table des négociations, à Alger. Pour eux, il est important de neutraliser les miliciens de Tabankorte car «ils menacent les négociations de paix au Mali». Ces négociations, faut-il le rappeler, sont censées entamer leur dernière ligne droite, en février prochain, à Alger. L'autre dossier chaud de la région est la Libye dont les problèmes internes se répercutent, directement, sur la sécurité de ses voisins. Le Niger, tout comme l'Algérie, font partie des pays du champ, ou membres du Cémoc, avec le Mali et la Mauritanie. Le danger que représente Boko Haram sur le Niger et partant sur l'Algérie, dans un avenir, plus ou moins proche, sera, certainement, lui aussi, au centre des préoccupations des deux capitales. Rappelons que le chef de la milice islamiste nigériane, Abubakar Shekau, avait menacé, ouvertement, dans une vidéo rendue publique, les présidents du Tchad, du Cameroun et du Niger, trois voisins du Nigeria qui militent pour une mobilisation internationale contre les islamistes nigérians. Au Nigérien Mahammadou Issoufou, il lance: «tu vas voir. Président du Niger, tu vas voir». «Tu fais partie de ceux qui sont allés compatir avec Hollande, le petit-fils de Charlie». A l'issue d'une réunion des Etats de la région, à Niamey, les participants ont décidé de transférer de Baga à N'Ddjamena, la capitale tchadienne, l'état-major de la force armée régionale, censée lutter contre Boko Haram. Par ailleurs, la solidarité entre Alger et Niamey n'est plus à démontrer puisqu'elle demeure un des aspects forts de coopération bilatérale. L'Algérie avait procédé, en 2010, à l'effacement de la dette nigérienne sur décision de Bouteflika, alors que plusieurs dons et aides humanitaires en produits alimentaires et médicaments ont été octroyés au Niger. Pour ce qui est du rapatriement des ressortissants nigériens, en situation irrégulière, sur le territoire algérien, vers leur pays d'origine, leur total a atteint 2.500 personnes qui ont transité par le centre d'accueil de Tamanrasset, en provenance de plusieurs wilayas du pays.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.