Vaste mouvement dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    621 ressortissants algériens rapatriés à bord de 2 avions en provenance de Paris en 48h    Wilaya d'Alger/Covid-19: Fermeture de près de 5400 commerces pour non-respect des mesures préventives    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Vaste mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Explosion de Beyrouth: quatre avions d'aides décollent d'Alger    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    75 ans après Hirochima, le désarmement reste un vœu pieux    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Trump envisage un discours depuis la Maison Blanche pour officialiser sa candidature    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Deux Algériens légèrement blessés    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Les grands axes du protocole du MESRS    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    L'apocalypse à Beyrouth    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La SEOR veut récupérer plus de 300 milliards de créances : Des facilitations aux abonnés pour s'acquitter de leurs dettes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 27 - 06 - 2015

A l'occasion du mois de Ramadhan, la société de l'eau et de l'assainissement d'Oran SEOR instaure plus de facilitations au profit des abonnés ayant des difficultés de paiement des factures. Le nouveau dispositif instauré porte sur un allègement des procédures de paiement de sorte qu'il leur offre un échéancier de paiement partiel, avantageux, avec une diminution sur les frais des dossiers de recouvrement, indique-t-on, dans un communiqué de presse. Les abonnés peuvent donc bénéficier de ces avantages en se rapprochant des agences de la société, réparties à travers la wilaya pour régulariser leur situation et s'acquitter de leurs dus. Ces mesures de facilitation prévoient, également, une simplification des poursuites judiciaires.
En effet, le département commercial de la société de l'eau et de l'assainissement d'Oran (SEOR) peine à récupérer les créances détenues auprès des mauvais payeurs. Seuls 54% des abonnés de cette société, sont à jour, alors que le reste (46%) ne s'acquitte de leurs factures qu'après une année de leur réception. Le délai moyen pour le recouvrement des impayés est, actuellement, de 362 jours, selon une étude faite par les équipes de la SEOR. Les créances détenues auprès des mauvais payeurs avoisinent les 300 milliards de centimes. Il s'agit de créances détenues par les ménages (50%), les collectivités locales (12%) et les grands consommateurs. Après l'épuisement de tous les recours à l'amiable pour récupérer ses créances, la société lance, régulièrement, des opérations pour couper l'eau aux mauvais abonnés. La justice reste, souvent, l'ultime recours à la société pour le recouvrement de ces créances qui progressent, d'année en année. Durant l'exercice 2014, la société a engagé 1.917 poursuites judiciaires contre les abonnés pour défaut de payement et branchements illicites. Cette dernière a eu gain de cause dans toutes ces affaires. Les frais de justice sont pris en charge par les mauvais payeurs. Pour ce 1er trimestre 2015, la SEOR a déjà transmis 140 dossiers à la justice. «La société obtient toujours gain de cause dans ce genre de dossiers, mais la procédure judiciaire est très longue et coûteuse», regrette le directeur commercial de la SEOR. Autre souci pour la SEOR est la progression du phénomène des branchements illicites ou piquages du réseau d'alimentation en eau potable. Cette pratique qui concernait, dans un temps récent, uniquement les bidonvilles et les localités périphériques semblent s'étendre aux quartiers résidentiels de la ville. Les services techniques de la société de l'eau et de l'assainissement d'Oran (SEOR) découvrent, régulièrement, des raccordements illicites au réseau d'alimentation en eau potable dans les quartiers de la ville. Dans le cadre de l'amélioration de ses prestations, la SEOR a prévu le lancement d'une opération pilote de télé-relève, dans le domaine de la gestion, pour faciliter la facturation et le paiement de redevances en matière de consommation d'eau par les abonnés. Cette opération, va permettre une meilleure performance dans la gestion, pour le service commercial et surtout pour les 23 agences, et ce pour faciliter le paiement des redevances.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.