LE SILENCE TUE ENCORE PLUS LES ENFANTS YEMENITES    Renouvellement des membres du Conseil de la Nation : Le collège électoral convoqué pour le 29 décembre    Louisa Hanoune fustige les partisans de la «continuité»    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    Ould-Abbès passe la main    La sous-traitance représente 10% de l'activité    Marchés pétroliers : La surabondance annonce-t-elle une mauvaise année ?    Un dialogue pour désamorcer la crise    La démission surprise d'Ould Abbès    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Votre week-end sportif    Violences dans les gradins du 5-Juillet    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    Campagne d'information pour expliquer le projet    Plus de 33 000 pétards saisis à Djimla    Des dizaines de villageois de Souk-Lekhmis bloquent le CW15    Six millions d'Algériens sont diabétiques    Zombies-Land !    Logements sociaux : Les recalés des listes des bénéficiaires protestent    Assassinat par la DST en novembre 1954 de Kacem Zeddour Mohammed-Brahim Une affaire d'Etat    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    USM Bel-Abbès: Un exploit qui en appelle d'autres    Le pétrole, toujours    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Skikda: Saisie de kif, 8 arrestations    Suite aux nombreuses opérations de relogement: Des terrains combinés de proximité pour les nouveaux pôles urbains    Lycée Dergham Hanifi: La police sensibilise les élèves sur les dangers de l'Internet    FLN: Ould Abbès démissionne    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    L'étape d'Alger a coûté 5 MD    «Nous allons à Lomé pour la gagne»    L'échec programmé de Rome    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le football national en deuil: L'ex-international Mohamed Tayeb n'est plus
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 05 - 2017


  Même s'il a quitté sa ville natale il y a près de quatre décennies, les Mascaréens se souviennent toujours de lui en raison des beaux jours qu'il a connu au GCM alors au summum de sa gloire. Lorsqu'on évoque Mohamed Tayeb, on pense tout de suite à sa modestie et à son humanisme qui ont fait de lui un sportif et un homme très attachant. Doué sur le plan technique, Tayeb a effectué une carrière exemplaire. Surnommé «Gaucher», ce valeureux joueur a embrassé une carrière professionnelle au sein des clubs français de Rennes, Bordeaux et Reims durant l'ère coloniale. Après l'indépendance, son profil technique lui a valu de la part de Kader Firoud une convocation en équipe nationale pourtant constellée de stars. Par la suite, les dirigeants du Widad de Tlemcen l'ont sollicité. Aux côtés des talentueux Nava, Benyellès et Popov, il fut un excellent meneur de jeu, surtout lors des palpitantes rencontres WAT-GCM, à tel point que les fans mascaréens, par dépit, ont placardé des affiches où étaient représentés les deux plus grands joueurs des clubs rivaux. Pour les fans locaux, le WAT, c'était le WA Tayeb et le GC Mahi pour le Ghali ! Et pourtant, il est retourné au bercail pour devenir joueur, puis entraineur-joueur du Ghali après le départ de Mahi. A cette époque, la concurrence au sein du onze ghaliste était rude, puisqu'il y avait de grands joueurs tels Botiche, Baker, Kaoubi, Tchiko, Meskine, Embarek, Maâmar, Mouadih, Ghomis, Dahiya, Boutaleb, Guedim, Dehim, Kessas, et Bougoufa, sous la houlette du Mahi Khennane et du populaire président Meliani. Et que les oubliés nous excusent. Pour les nostalgiques, on rappellera que le GCM a terminé son parcours avec une avance de six points sur son plus proche poursuivant, mais qui fut lourdement sanctionné par la FAF pour une opaque affaire de participation de juniors, suscitant une énorme déception à Mascara et à l'Ouest. Pour sa part, Mohamed Tayeb a mené une vie paisible et pieuse, malgré les contraintes de la compétition, comme l'attestent de très nombreux témoignages. Puis, le destin lui a ouvert d'autres horizons pour atterrir à Mostaganem pour y rejoindre son frère, également joueur du WAM, un club auquel il est resté très attaché. En tant que coach, il a côtoyé de nombreux techniciens de la balle ronde avec lesquels il s'entendait à merveille, et c'est en raison justement de ce trait de caractère que la ville de Sidi Saïd l'a adopté. En son for intérieur, il espérait certainement revenir à Mascara, mais le destin en a décidé autrement. Il s'est installé définitivement dans la paisible localité de Stidia où il fut même intronisé dans la fonction d'imam, un poste qu'il a occupé jusqu'à son dernier souffle. Un concours de circonstances malheureux a voulu que de nombreux Mascaréens du milieu sportif n'ont pas été informés à temps du décès de Tayeb et de n'avoir pu assister à ses obsèques qui se sont déroulées à Mostaganem, sa seconde ville où il jouissait de l'estime générale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.