Le RND appelle Bouteflika à se porter candidat à la présidentielle    ELECTION PRESIDENTIELLE 2019 : Les Algériens appelés à voter le 18 avril    JOURNEE NATIONALE DE LA COMMUNE : Les maires appelés à s'éloigner de la bureaucratie    Aux Algériens de décider.. !    Un remake de 2014 en cours: l'Algérie hors du temps    HABITAT : Temmar lance un projet de 2000 logements à Oran    SIDI BEL ABBES : ‘'La numérisation, c'est pour la fin mars''    CNAS : Les arrêts de travail ont coûté 16 milliards de DA    BECHAR : Arrestation de 2 dealers sur motocycle    LUTTE CONTRE L'ANALPHABETISME : Plus de 8000 analphabètes recensés à Mostaganem    MAZAGRAN : Un berger découvert mort    Un citoyen arrêté par la police pour avoir réclamé ses droits à Batna    En bref…    CAN U-20 : Début du contrôle médical des joueurs    Cross-country à la mémoire de Abdou Seghouani demain à Bouchaoui    Boudebouz intéresse Bologne    Le hasard selon Amari    Mohamed Chafa Ouzzani Des œuvres flamboyantes    Amar Amarni, un artiste complet    Election présidentielle : Ce que prévoit la loi    Rassemblement de soutien à Adlène Mellah    Réorganisation du baccalauréat : Les premières évaluations dès l'année prochaine    Le MCEE et le NCM à la poursuite de l'ASO    Messahel à la Valette    Les graves accusations du Snapo    Pour l'institution d'un prix national «Si Muhend u Mhand»    L'opérette Novembre… sidjil el khouloud conquiert le public tlemcénien    Hommage à un stratège de la révolution    Macron : une communication sans fin, mais sans beaucoup de réponses    Tlemcen: Plus de 10 tonnes de kif saisies en une année    Ligue des champions : JSS-Ahly du Caire, vendredi à 20h00: Les Bécharis au pied de la pyramide    Le réseau électrique renforcé    USMA-NAHD (4-1) et CSC-CABBA (1-0)    «L'enquête achevée et le dossier transmis à la justice»    L'APN prend part à la réunion de la commission des affaires politiques, de la sécurité et des droits de l'Homme de l'UPM à Strasbourg    Des mesures pour le parachèvement des travaux du projet du stade de Bordj Menaïel    Les représentants des membres de l'UA se penchent sur le dossier des personnes déplacées    Les cours du pétrole stables en Asie    «La colonisation et l'occupation continuent de saper le développement» de l'Etat de Palestine    Vingt-deux équipes dont le GSP au rendez-vous de Tunis    L'Algérien Dib élu président de la zone I nord    Tout accord Maroc-UE incluant les territoires sahraouis, sont nuls et non avenus    L'urgence de les récupérer et numériser    Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou    Gouvernance vertueuse    Isolé dans la région, vers quels pays le Venezuela se tournera-t-il?    Attentat terroriste contre un complexe hôtelier à Nairobi : L'Algérie condamne "avec force" l'attaque    Le "shutdown" de Donald Trump coûtera bientôt plus cher que son... mur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le football national en deuil: L'ex-international Mohamed Tayeb n'est plus
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 05 - 2017


  Même s'il a quitté sa ville natale il y a près de quatre décennies, les Mascaréens se souviennent toujours de lui en raison des beaux jours qu'il a connu au GCM alors au summum de sa gloire. Lorsqu'on évoque Mohamed Tayeb, on pense tout de suite à sa modestie et à son humanisme qui ont fait de lui un sportif et un homme très attachant. Doué sur le plan technique, Tayeb a effectué une carrière exemplaire. Surnommé «Gaucher», ce valeureux joueur a embrassé une carrière professionnelle au sein des clubs français de Rennes, Bordeaux et Reims durant l'ère coloniale. Après l'indépendance, son profil technique lui a valu de la part de Kader Firoud une convocation en équipe nationale pourtant constellée de stars. Par la suite, les dirigeants du Widad de Tlemcen l'ont sollicité. Aux côtés des talentueux Nava, Benyellès et Popov, il fut un excellent meneur de jeu, surtout lors des palpitantes rencontres WAT-GCM, à tel point que les fans mascaréens, par dépit, ont placardé des affiches où étaient représentés les deux plus grands joueurs des clubs rivaux. Pour les fans locaux, le WAT, c'était le WA Tayeb et le GC Mahi pour le Ghali ! Et pourtant, il est retourné au bercail pour devenir joueur, puis entraineur-joueur du Ghali après le départ de Mahi. A cette époque, la concurrence au sein du onze ghaliste était rude, puisqu'il y avait de grands joueurs tels Botiche, Baker, Kaoubi, Tchiko, Meskine, Embarek, Maâmar, Mouadih, Ghomis, Dahiya, Boutaleb, Guedim, Dehim, Kessas, et Bougoufa, sous la houlette du Mahi Khennane et du populaire président Meliani. Et que les oubliés nous excusent. Pour les nostalgiques, on rappellera que le GCM a terminé son parcours avec une avance de six points sur son plus proche poursuivant, mais qui fut lourdement sanctionné par la FAF pour une opaque affaire de participation de juniors, suscitant une énorme déception à Mascara et à l'Ouest. Pour sa part, Mohamed Tayeb a mené une vie paisible et pieuse, malgré les contraintes de la compétition, comme l'attestent de très nombreux témoignages. Puis, le destin lui a ouvert d'autres horizons pour atterrir à Mostaganem pour y rejoindre son frère, également joueur du WAM, un club auquel il est resté très attaché. En tant que coach, il a côtoyé de nombreux techniciens de la balle ronde avec lesquels il s'entendait à merveille, et c'est en raison justement de ce trait de caractère que la ville de Sidi Saïd l'a adopté. En son for intérieur, il espérait certainement revenir à Mascara, mais le destin en a décidé autrement. Il s'est installé définitivement dans la paisible localité de Stidia où il fut même intronisé dans la fonction d'imam, un poste qu'il a occupé jusqu'à son dernier souffle. Un concours de circonstances malheureux a voulu que de nombreux Mascaréens du milieu sportif n'ont pas été informés à temps du décès de Tayeb et de n'avoir pu assister à ses obsèques qui se sont déroulées à Mostaganem, sa seconde ville où il jouissait de l'estime générale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.