«Non c'est non !»    «Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    Si Boutef m'était conté    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    Ouverture «courant 2019» de trois antennes du CRMA    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le football national en deuil: L'ex-international Mohamed Tayeb n'est plus
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 05 - 2017


  Même s'il a quitté sa ville natale il y a près de quatre décennies, les Mascaréens se souviennent toujours de lui en raison des beaux jours qu'il a connu au GCM alors au summum de sa gloire. Lorsqu'on évoque Mohamed Tayeb, on pense tout de suite à sa modestie et à son humanisme qui ont fait de lui un sportif et un homme très attachant. Doué sur le plan technique, Tayeb a effectué une carrière exemplaire. Surnommé «Gaucher», ce valeureux joueur a embrassé une carrière professionnelle au sein des clubs français de Rennes, Bordeaux et Reims durant l'ère coloniale. Après l'indépendance, son profil technique lui a valu de la part de Kader Firoud une convocation en équipe nationale pourtant constellée de stars. Par la suite, les dirigeants du Widad de Tlemcen l'ont sollicité. Aux côtés des talentueux Nava, Benyellès et Popov, il fut un excellent meneur de jeu, surtout lors des palpitantes rencontres WAT-GCM, à tel point que les fans mascaréens, par dépit, ont placardé des affiches où étaient représentés les deux plus grands joueurs des clubs rivaux. Pour les fans locaux, le WAT, c'était le WA Tayeb et le GC Mahi pour le Ghali ! Et pourtant, il est retourné au bercail pour devenir joueur, puis entraineur-joueur du Ghali après le départ de Mahi. A cette époque, la concurrence au sein du onze ghaliste était rude, puisqu'il y avait de grands joueurs tels Botiche, Baker, Kaoubi, Tchiko, Meskine, Embarek, Maâmar, Mouadih, Ghomis, Dahiya, Boutaleb, Guedim, Dehim, Kessas, et Bougoufa, sous la houlette du Mahi Khennane et du populaire président Meliani. Et que les oubliés nous excusent. Pour les nostalgiques, on rappellera que le GCM a terminé son parcours avec une avance de six points sur son plus proche poursuivant, mais qui fut lourdement sanctionné par la FAF pour une opaque affaire de participation de juniors, suscitant une énorme déception à Mascara et à l'Ouest. Pour sa part, Mohamed Tayeb a mené une vie paisible et pieuse, malgré les contraintes de la compétition, comme l'attestent de très nombreux témoignages. Puis, le destin lui a ouvert d'autres horizons pour atterrir à Mostaganem pour y rejoindre son frère, également joueur du WAM, un club auquel il est resté très attaché. En tant que coach, il a côtoyé de nombreux techniciens de la balle ronde avec lesquels il s'entendait à merveille, et c'est en raison justement de ce trait de caractère que la ville de Sidi Saïd l'a adopté. En son for intérieur, il espérait certainement revenir à Mascara, mais le destin en a décidé autrement. Il s'est installé définitivement dans la paisible localité de Stidia où il fut même intronisé dans la fonction d'imam, un poste qu'il a occupé jusqu'à son dernier souffle. Un concours de circonstances malheureux a voulu que de nombreux Mascaréens du milieu sportif n'ont pas été informés à temps du décès de Tayeb et de n'avoir pu assister à ses obsèques qui se sont déroulées à Mostaganem, sa seconde ville où il jouissait de l'estime générale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.