Ligue 1 : Paris se ressaisit et s'impose face à Nice    Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    Nice : Atal et Gouiri titulaires face au PSG    Ligue 1-reprise des entraînements: les clubs voient enfin le bout du tunnel    Des robes noires s'insurgent contre les procès à distance    "Mes vérités..."    Plus de 50 milliards de dinars de perte    La justice à la recherche des complices de Haddad    Tebboune installe une commission pour l'amender    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Des opposants poursuivis pour terrorisme    Une nouvelle vague d'anciens ministres concernée    Liberté de dire. Toujours !    "Libérez Drareni, libérez tous les détenus d'opinion"    Ce que prévoit la note du MJS    Benlamri proche de Getafe    Mort d'un conducteur suite au renversement de son camion    Le flou persiste et inquiète les concernés    6 décès et 210 nouveaux cas en 24 heures    Fin prêtes pour accueillir les étudiants    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Le numérique, un geste barrière efficace ?    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Le projet de la cité des 1000 logements «dégommé»    Tikjda : Encore des feux de forêt    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Où est l'Algérie ?    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    Tlemcen: Une question de conformité    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hospitalisation d'une quarantaine de personnes à Miliana: Le ministère exclut toute contamination de l'eau
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 08 - 2017

L'hospitalisation d'une quarantaine de personnes à Miliana, wilaya de Aïn Defla, n'a rien à voir avec une quelconque contamination de l'eau potable, a affirmé, ce lundi, le ministère des Ressources en eau.
Le département de Hocine Necib a tenu à rassurer sur la qualité de l'eau potable, en écartant toute hypothèse de sa contamination. Dans le communiqué du ministère, il est question d'analyses des eaux prélevées qui ont donné lieu à des résultats négatifs. On apprend aussi que pour étudier cette éventualité, une commission avait été constituée du chef de daïra de Miliana, du maire de la commune mère, du directeur de wilaya des Ressources en eau, du directeur général de l'Algérienne des eaux (ADE), ainsi que les services de la Santé publique, du Commerce et de l'Office national de l'assainissement. Cette commission a constaté que les bulletins des résultats des analyses bactériologiques et physico-chimiques, délivrés par les laboratoires de la Santé publique et ceux de l'Algérienne des Eaux, indiquaient que «l'eau était de bonne qualité». La même source d'informations a également indiqué que les services de la santé ont déclaré qu'aucun cas de typhoïde n'a été signalé, écartant ainsi la possibilité d'apparition de maladies à transmission hydrique. De son côté, le directeur de wilaya des Ressources en eau, Boualem Hajij, a déclaré à la Radio algérienne que l'état des malades hospitalisés à l'hôpital Yahia Farès est stationnaire. Pour rappel, le contrôle de la qualité de l'eau distribuée par l'Algérienne des eaux est assurée grâce à un réseau de laboratoires composé d'un laboratoire central, 4 laboratoires régionaux, 41 laboratoires d'Unités et 40 laboratoires de process, de façon à répondre aux exigences du consommateur et à la réglementation en vigueur.
Cette situation n'est pas sans rappeler un épisode identique en août 2015, lorsqu'une dizaine de Mélianis ont été hospitalisés à cause, avait-on avancé à l'époque, d'une eau potable contaminée par des eaux usées. La presse avait rapporté alors que plus d'une centaine de personnes avaient été évacuées à l'hôpital de la ville. Devant le silence des autorités locales, on affirmait qu'une canalisation des eaux usées a rompu, déversant le liquide contaminé dans une autre conduite d'eau potable. Selon les spécialistes, la fréquence des maladies hydriques est en net recul en Algérie depuis plusieurs années à la faveur du plan de lutte contre les pathologies liées à l'eau qui s'est appuyé sur la réfection des réseaux de distribution, le contrôle de la qualité de l'eau au terme d'analyses régulières mais ils estiment que le risque zéro de contamination n'existe pas. En 2011, le rapport de l'Organisation mondiale de la santé estimait à quelque deux millions de morts dans le monde à cause de ces maladies de l'eau dont le choléra ou la typhoïde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.