Ancelotti : "le Barça-Real Madrid a toujours existé et existera toujours"    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'article 184 du code électoral largement contesté    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    Le jeu malsain de Riyad    Sarkozy au TPI, ça tarde    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Défis et espoir    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    Washington lâche Rabat    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Béni-Saf: Le bénévolat au secours des cités
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 12 - 09 - 2017

  Les habitants de la cité Sidi-Sohbi, dans la commune de Béni-Saf, ont décidé de prendre en main le problème de l'insalubrité touchant leur quartier. Leur nombre était réduit, mais ils furent efficaces ! Les jeunes ont ainsi organisé une action de volontariat pour nettoyer les ruelles de la cité et les entrées des immeubles. Ils ont décidé de prendre leur environnement en main, puisque, disent-ils, les autorités locales ne semblent pas s'en préoccuper. Cette cité, située à l'entrée Est de la ville de Béni-Saf, malgré sa proximité des établissements administratifs, s'est toujours trouvée dans un état d'insalubrité insupportable. Des bouteilles en plastique et d'autres saletés parsèment les espaces censés être verts. Dès les premières heures de vendredi dernier, ces jeunes habitants du quartier ont occupé les lieux. Munis de bêches et de fourches, acquises par cotisation, ils se sont attaqués à la saleté qui défigurait leur environnement. Armés d'une bonne volonté et avec la bénédiction des habitants de la cité, Brahim, Salim, Boucif et d'autres bénévoles ont changé le paysage, et ils s'attellent à le maintenir en l'état en renouvelant l'opération. «On ne doit pas baisser les bras sinon nos efforts seront vains», nous ont-ils déclaré. Cette opération sera répétée à chaque fois que la cité a besoin d'un brin de toilette.
D'ailleurs, les habitants comptent créer une association écologique pour l'entretien de la cité et l'embellissement du cadre de vie.
Par ailleurs, des opérations de nettoyage similaires, signale-t-on, se sont répandues dans la ville et se sont déroulées dans d'autres cités comme Ennahda, Zhun, et, aujourd'hui, d'autres sont programmées pour les semaines à venir. Une démarche qui mérite un encouragement et qui démontre encore une fois que la jeunesse doit être respectée, prise en charge et orientée, car elle est capable du meilleur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.