Tlemcen piégé à domicile    Ancien joueur de l'EN, du CRB et du PSG    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    Le Condor L3 Smart, un concentré d'autonomie, de design et de performance    Réception du tronçon traversant Tissemsilt à la fin 1er du semestre 2019    «Escalade» des attaques de colons contre les Palestiniens    Gaïd Salah entame une visite officielle aux Emirats Arabes Unis    Préparatifs de l'élection présidentielle    Ooredoo organise un dîner en l'honneur des médias nationaux    Ali Badaoui, contrôleur général de sûreté de wilaya    Faire du Sersou un havre de paix    Un policier en civil mortellement poignardé    «Nathan le sage» présentée à Alger    Une vingtaine d'artistes y exposent    Exposition de Djamel Bouttaba    Sahara occidental : La responsabilité historique et juridique de l'Espagne reste entière    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Abdelmalek Sellal poursuit sa tournée des "organisations de masse" :    Après l'ONM et l'UGTA, il a rencontré la direction de l'UNPA.. Sellal défend le «projet» du Président-candidat    Importation : Tendance haussière de la facture des produits alimentaires    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Coupe du monde de sabre féminin (juniors) : Atteindre le tableau des 32, objectif des Algériennes à domicile    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    Airbus arrête les frais avec l'A380 : Les raisons d'un tragique destin    L'or atteint son plus haut niveau    Oran : Quelques 14 800 logements sociaux seront distribués en 2019    Benghabrit ordonne un changement radical des contenus !    10 morts et 23 blessésen 48 heures    Abdel a disparu !    La colére demilliers de Candidats à l'immigration    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moscou et Ankara préservent leur alliance au grand dam de l'Occident
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 09 - 2018

A l'issue de l'entretien à huis clos de plus de quatre heures qu'ils ont eu avant-hier dans la station balnéaire russe de Sotchi sur les bords de la mer Noire, les présidents Poutine et Erdogan ont annoncé s'être mis d'accord pour la création d'une zone tampon de 15-20 km de large le long de la « ligne de contact » entre les forces gouvernementales syriennes et celles des groupes armés rebelles qui occupent la province d'Idleb. Cette zone sera démilitarisée et placée sous le contrôle conjoint des forces turques et de la police militaire russe tandis que toutes les armes lourdes, a précisé le président russe, devront en être retirées d'ici au 10 octobre.
L'accord auquel sont parvenus les deux hommes d'Etat dont les pays sont des acteurs clefs du conflit syrien met fin à la perspective d'une offensive militaire menée par les forces loyalistes syriennes et leurs alliés russes et iraniens. Reste à savoir si la Turquie dont le président s'est montré apparemment satisfait par l'accord qui suspend l'offensive projetée par Damas et éloigne le spectre d'une catastrophe humanitaire qu'il déclarait craindre pour la population de la province d'Idleb si elle venait à être lancée, va en faire accepter les clauses aux groupes rebelles qu'elle soutient mais aussi à celui djihadiste «Hayat Tahrir Al Cham» composé notamment de la branche d'Al Qaïda en Syrie, le Front El Nosra, considéré par Ankara depuis peu comme étant une organisation armée terroriste.
Il ne fait aucun doute que si Ankara ne fait rien pour neutraliser ce groupe djihadiste qui contrôle 60% de la province d'Idleb, celui-ci ne manquera pas de tenter de torpiller l'accord de Sotchi en s'adonnant à des provocations à l'égard des forces gouvernementales qui seront présentes au-delà de la zone tampon qui va être créée et en essayant de rééditer des attaques avec drones armés d'explosifs à partir de la province contre la base aérienne russe de Hmeimim. Ni Damas qui a accepté de surseoir à son offensive ni Moscou n'admettront d'être les cibles de telles provocations et s'en prévaudront alors pour entreprendre la conquête de la province que la Turquie ne serait pas parvenue à débarrasser de la présence des djihado-terroristes opposés à tout compromis avec le régime syrien et ses alliés.
Les Occidentaux qui ont fait grand vacarme diplomatico-médiatique pour dissuader Damas d'entreprendre l'offensive militaire contre la province d'Idleb n'ont pas exprimé une satisfaction débordante pour l'accord auquel sont parvenus les présidents russe et turc. Ils ne le claironnent certes pas, mais ils ont espéré l'échec du sommet de Sotchi qui aurait probablement eu des conséquences négatives sur le partenariat et la coopération russo-turcs qui font barrage à leurs visées hégémoniques sur le Moyen-Orient et le bassin méditerranéen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.