FLN: Ould Abbès démissionne    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Le pétrole, toujours    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Devant le durcissement de la grève des mécanos: Air Algérie multiplie les suspensions    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    Quarante blessés à l'issue du match MCA-USMBA: Enquête sur une vidéo de supporter tabassé par des policiers    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    Trois jours d'examens et contrôle continu: La nouvelle formule du bac en 2020    Constantine - Grippe saisonnière: Les stocks de vaccins épuisés en moins d'un mois    La commune d'El Kerma peine à établir la liste des bénéficiaires: 216 logements sociaux pour plus de 5.000 demandes déposées    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    En maintenant son budget : L'Italie refuse de plier face à Bruxelles    FLN : Démission de M. Ould Abbes pour des raisons de santé    M. Kamal Aksous : La sous-traitance a été victime de l'économie de rente et des importations à large échelle    Bouteflika convoque le collège électoral    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    La JSK renoue avec la victoire    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    Saisie de 144 kg de viande blanche et 1 914 unités de fromages    Projet de réorganisation du baccalauréat: Une campagne d'information lancée en 2018/2019    Journées d'études sur la labellisation des produits artisanaux à Tlemcen: La poterie de Bider et la dinanderie de Constantine retenues    Le Hamas et l'Etat hebreu: Crise politique en Israël    ORAN : 4 ‘'harraga'' arrêtés sur la plage de Bomo    LE PRESIDENT BOUTEFLIKA CONVOQUE LE COLLEGE ELECTORAL : Les sénatoriales pour le 29 décembre    FLN : Djamel Ould Abbès démissionne après un malaise    La surcharge des classes irrite les enseignants du lycée Saoudi-Abdelhamid    «Les joueurs ont une revanche à prendre»    Selon Bernaoui «l'organisation a coûté 5 millions de dinars»    Olufadé libéré, Boukari et Gilles Sunu forfait    L'échec programmé de Rome    Donald Trump s'en prend avec virulence à la France et à Emmanuel Macron    Tayeb Louh, publiquement désavoué par Ould Abbès    CSC-USMBA : de la gloire au déclin    Ne plus "donner d'argent aux enfants de migrants africains"    Célébration du Mawlid Ennabaoui : Activités et concours dans les écoles coraniques    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    Décès :La légende de la bande dessinée américaine Stan Lee n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fertial: l'Etat exercera son droit de préemption
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 10 - 2018

  «Je ne confirme pas et je n'infirme pas. Ce sont des affaires courantes et de business qui se font entre entreprises et il n'y a pas de problème particulier», a déclaré hier le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, à propos de la possibilité de cession des actions de la société algéro-espagnole Fertial au groupe Haddad. Une affaire, rappelons-le, qui a fait polémique au mois de septembre dernier et suscité la colère des travailleurs qui contestent le rachat de la majorité des actions par l'ETRHB Haddad. Mais suite à cette manifestation, le gouvernement semble avoir fait marche arrière. En effet, l'Etat veut exercer son droit de préemption sur cette société, détenue à 66% par le groupe espagnol Grupo Villar Mir (GVM) et 34% par Fertial, ex- filiale d'Asmidal. En 2017, le groupe Haddad a racheté 17% des parts de Fertial. Selon un représentant du bureau syndical de Fertial contacté hier, «le dossier pour nous est clos après la demande d'exercer le droit de préemption déposée par le directeur d'Asmidal suite à la manifestation des travailleurs et l'absence du représentant d'Asmidal à l'assemblée générale extraordinaire tenue le 24 septembre dernier». Le dossier, a affirmé notre interlocuteur, «sera ficelé lors de la réunion du conseil d'administration, prévu d'ici fin novembre prochain». Pour le syndicat, le rachat de la majorité des actions par le groupe Haddad est totalement rejeté par les travailleurs qui ont demandé la cession de ces actions à Asmidal.
Présent hier à l'inauguration du Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable, le ministre a tenu à rassurer que «la nouvelle loi sur les hydrocarbures prendra tout le temps qu'il faut pour être finalisée ; il s'agit du destin d'un pays».
Concernant l'énergie renouvelable, le ministre, en s'adressant aux investisseurs, a souligné que le ministère a balisé le terrain pour les éventuels investisseurs. «Nous avons, dira-t-il, tous les terrains sur lesquels on va implanter des centrales de différentes tailles. Vous savez que ces terrains doivent répondre à certaines conditions. Ces terrains doivent être près des réseaux existants pour faciliter l'évacuation et doivent être près des endroits qui ont besoin d'énergie». «L'Algérie a développé un réseau très dense dans différentes tensions. Nous sommes, donc, en mesure d'assurer la transition, à savoir assurer le transport entre ce que vous produisez et ce que vous raccordez sur le réseau avec l'avantage d'acheter tout ce que vous produisez. Nous avons des contrats de 20 à 25 ans. Vous n'avez pas ces conditions ailleurs. Je pense qu'il faut saisir cette occasion», a-t-il ajouté.
Sur le taux de couverture du pays en électricité et gaz, le ministre a indiqué que le pays est couvert en électricité à 90% et à 60% en gaz naturel et 40% en gaz butane. «Il n'y a pas un pays au monde qui a ce taux de couverture». Evoquant le décret exécutif 17/98 du 26 février 2017 qui définit la procédure des appels d'offres pour les énergies renouvelables, M. Guitouni a expliqué que «200 mégawatts seront mis sur le marché avant le mois de décembre. Le cahier des charges est prêt. Mais nous voulons vous associer à ce cahier des charges. Vous êtes invités le 22 octobre à Alger pour discuter de ce cahier des charges. Nous avons changé notre façon de faire. Maintenant, nous sommes ouverts et nous voulons accueillir les investisseurs». Le ministre a rassuré que les investisseurs étrangers ne seront pas exclus des 150 mégawatts destinés aux investisseurs locaux. Il a souligné à ce propos que «cela ne veut pas dire qu'on exclut les étrangers. Cela veut dire que les locaux peuvent créer des joint-ventures et travailler avec les étrangers pour créer des industries dans le pays».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.