Tipasa : Le peuple insiste sur la fin total des symboles du système    CHLEF.. «Nous voulons un changement radical !»    Ramadhan.. Les abattoirs d'Alger mobilisés    Fédération des sports mécaniques.. Asma Ben Messaoud désignée DTN    Sport scolaire.. Cinq accords de coopération avec des fédérations sportives    World Cadet Challenge 2019 de Tennis de table.. Azzala et Belache dans l'équipe africaine    Bab El Oued(Alger).. Cinq marchés de proximité seront ouverts    Sidi Bel Abbés.. Légère baisse des accidents de la route    Village ath allaoua.. Hommage à trois martyrs    Libye.. Les combats continuent    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Boumerdès.. De nouveaux projets pour relancer l'artisanat    Les Soudanais exigent un pouvoir civil    Gaïd Salah à partir de la 4e région militaire : «Les tentatives de déstabilisation ont échoué et vont échouer»    «La précédente Constituante n'a empêché ni les abus ni l'instabilité constitutionnelle»    L'Afrique du Sud réitère son soutien constant aux peuples sahraoui et palestinien    Trump a donné l'ordre de limoger Robert Mueller    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    L'arbitre assistant Doulache invité par la commission de discipline    La FAHB sanctionne le CRDM et donne la victoire au CHBB    MARCHE DE L'EMPLOI : Plus de 8000 nouveaux postes créés à Oran    UGTA : Sidi Saïd dément sa démission    Bensalah opte pour la concertation avec la classe politique    Collision entre un camion et un véhicule à fait 5 morts    Campagne de volontariat pour la plantation de l'armoise blanche    SIDI BEL ABBES : 05 blessés dans une collision sur la RN 07    TIARET : 7 ans de prison ferme pour un dealer    MASCARA : 110 motocycles mis en fourrière en 90 jours !    CONSULTATIONS POLITIQUES : La Présidence organisera une rencontre consultative lundi    Papicha de Mounir Meddour en lice    Souidani Boudjemaâ, toujours un modèle pour les jeunes    Cœur de lumière    L'AUTRE FACE SI MERVEILLEUSE DU ‘'HIRAK'' : Mostaganem s'offre une superbe ‘'toilette''    Constantine : L'autre visage du mouvement populaire    Les élus de Béjaïa répondent au porte-parole du gouvernement : «C'est vous qui êtes illégitimes»    Le Coupe arabe des clubs change de nom    Ligue 1 : Fin du championnat le 26 mai prochain    Un sit-in de soutien au procureur général de la cour de Ghardaïa    On pourrait dire presque spontanément que le prix Nobel de la paix revient de droit au peuple algérien    Handi-basket : Les trois premières journées reprogrammées    Khenchela : les artistes pour un vrai changement    Avril 1980, catalyseur des luttes pacifiques    Pour une authentique «République» «algérienne» «démocratique» et «populaire»    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fertial: l'Etat exercera son droit de préemption
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 10 - 2018

  «Je ne confirme pas et je n'infirme pas. Ce sont des affaires courantes et de business qui se font entre entreprises et il n'y a pas de problème particulier», a déclaré hier le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, à propos de la possibilité de cession des actions de la société algéro-espagnole Fertial au groupe Haddad. Une affaire, rappelons-le, qui a fait polémique au mois de septembre dernier et suscité la colère des travailleurs qui contestent le rachat de la majorité des actions par l'ETRHB Haddad. Mais suite à cette manifestation, le gouvernement semble avoir fait marche arrière. En effet, l'Etat veut exercer son droit de préemption sur cette société, détenue à 66% par le groupe espagnol Grupo Villar Mir (GVM) et 34% par Fertial, ex- filiale d'Asmidal. En 2017, le groupe Haddad a racheté 17% des parts de Fertial. Selon un représentant du bureau syndical de Fertial contacté hier, «le dossier pour nous est clos après la demande d'exercer le droit de préemption déposée par le directeur d'Asmidal suite à la manifestation des travailleurs et l'absence du représentant d'Asmidal à l'assemblée générale extraordinaire tenue le 24 septembre dernier». Le dossier, a affirmé notre interlocuteur, «sera ficelé lors de la réunion du conseil d'administration, prévu d'ici fin novembre prochain». Pour le syndicat, le rachat de la majorité des actions par le groupe Haddad est totalement rejeté par les travailleurs qui ont demandé la cession de ces actions à Asmidal.
Présent hier à l'inauguration du Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable, le ministre a tenu à rassurer que «la nouvelle loi sur les hydrocarbures prendra tout le temps qu'il faut pour être finalisée ; il s'agit du destin d'un pays».
Concernant l'énergie renouvelable, le ministre, en s'adressant aux investisseurs, a souligné que le ministère a balisé le terrain pour les éventuels investisseurs. «Nous avons, dira-t-il, tous les terrains sur lesquels on va implanter des centrales de différentes tailles. Vous savez que ces terrains doivent répondre à certaines conditions. Ces terrains doivent être près des réseaux existants pour faciliter l'évacuation et doivent être près des endroits qui ont besoin d'énergie». «L'Algérie a développé un réseau très dense dans différentes tensions. Nous sommes, donc, en mesure d'assurer la transition, à savoir assurer le transport entre ce que vous produisez et ce que vous raccordez sur le réseau avec l'avantage d'acheter tout ce que vous produisez. Nous avons des contrats de 20 à 25 ans. Vous n'avez pas ces conditions ailleurs. Je pense qu'il faut saisir cette occasion», a-t-il ajouté.
Sur le taux de couverture du pays en électricité et gaz, le ministre a indiqué que le pays est couvert en électricité à 90% et à 60% en gaz naturel et 40% en gaz butane. «Il n'y a pas un pays au monde qui a ce taux de couverture». Evoquant le décret exécutif 17/98 du 26 février 2017 qui définit la procédure des appels d'offres pour les énergies renouvelables, M. Guitouni a expliqué que «200 mégawatts seront mis sur le marché avant le mois de décembre. Le cahier des charges est prêt. Mais nous voulons vous associer à ce cahier des charges. Vous êtes invités le 22 octobre à Alger pour discuter de ce cahier des charges. Nous avons changé notre façon de faire. Maintenant, nous sommes ouverts et nous voulons accueillir les investisseurs». Le ministre a rassuré que les investisseurs étrangers ne seront pas exclus des 150 mégawatts destinés aux investisseurs locaux. Il a souligné à ce propos que «cela ne veut pas dire qu'on exclut les étrangers. Cela veut dire que les locaux peuvent créer des joint-ventures et travailler avec les étrangers pour créer des industries dans le pays».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.