Erdogan : l'Algérie, un élément de stabilité et de paix dans la région    Liverpool fonce sur Fabian Ruiz    Le ministre émirati des Affaires étrangères en visite lundi à Alger    Un nouveau site électronique pour la DG des Douanes algériennes    Handball / CAN-2020: l'Algérie bat l'Angola (32-27) et prend la 3e place    Coronavirus: le ministère de la Santé appelle à l'impératif respect des mesures préventives    MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur reçu par le président de la République    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Le dossier de Karim Tabbou transféré en correctionnel    Une bactérie dans le camembert Tassili    MOUVEMENT DANS LES CORPS DES WALIS : Le président Tebboune procède à un nouveau changement    ASPHYXIEE AU MONOXYDE DE CARBONE : Une femme décède à Beni Messous    Les entretiens Tebboune-Erdogan élargis aux membres des deux délégations    Une réplique d'une magnitude de 3,3 enregistrée à Jijel (CRAAG)    Accidents de la circulation: 9 morts et 46 blessés en 24 heures    Une agence nationale du numérique pour la fin du semestre en cours    Pour une conférence nationale indépendante    Première apparition publique de Lyes Fakhfakh    Les forces gouvernementales se rapprochent d'un objectif-clé    Le bilan du raid contre une base américaine en Irak s'alourdit    Irak : le pouvoir déterminé à mater la révolution    La Banque Casher de la souffrance !    Les actes qui "tuent" les promesses    Nabil Alloune et Ilyas Lahouazi devant le procureur aujourd'hui    L'USMA manquait d'armurerie !    Les hirako-sceptiques et le moral du peuple    Déception des uns, réticences des autres…    La production en hausse, les pénuries subsistent    Alliés pour tuer le progrès !    Les meilleures plantes pour purifier et désenflammer le côlon    La Fémis accueillera un cinéaste algérien pour son université d'été    "Les Algériens ignorent pour la plupart l'histoire de leur pays"    Des ahmadis convoqués par la justice    Le dégoût de l'Europe    Ligue 2 (16e j): le WA Tlemecen rejoint l'O. Médéa en tête du classement    En bref    Assemblée Générale Extraordinaire du COA : Les cinq membres «exclus» remplacés    Les procès de l'année 2019 sans aucun effet    Transfert : Benzia en négociation avec Dijon    26e opération de relogement : La première étape a concerné plus de 200 familles    Il fera escale les 18 et 19 février prochain: Le salon itinérant de l'étudiant s'internationalise    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme: Près de 1.500 nouveaux cas de cancer en 2019     Suscitant une polémique franco-française: Macron compare la guerre d'Algérie à la shoah    Zetchi réitére sa confiance envers Belmadi    Un document relatant les ères historiques successives    Interland de Google apprend aux enfants à repérer les fake news    Microsoft propose un mash-up Minecraft Toy Story    Comme l'ombre d'un doute…    Le rendez-vous de toutes les surprises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De l'argent, de l'or et des voitures saisis: Des Algériens arrêtés en France et en Italie pour blanchiment
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 02 - 2019


Dix-neuf personnes, principalement d'origine nord-africaine, dont des Algériens, ont été arrêtées dans un vaste coup de filet opéré par les services de sécurité italiens et français et l'agence Europol qui ont démantelé une organisation criminelle spécialisée dans le blanchiment d'argent de provenance illicite. L'opération «Collecteurs 13», mobilisant 300 membres des forces de l'ordre pour enquêter sur le réseau activant sur le territoire italo-français, a permis la saisie de plus de 550.000 euros, de l'or d'une valeur de plus d'un million d'euros ainsi que de nombreuses montres de luxe et 10 voitures identifiées lors de l'exécution de 30 perquisitions effectuées en France (Paris, Marseille, Fréjus, Ivry, Bagnolet, Montpellier, Grenoble et Orvault) et en Italie (Florence, Arezzo, Brescia et Rome). L'enquête a débuté il y a environ deux ans sous la coordination des autorités judiciaires italiennes et françaises sur le fonctionnement d'un système frauduleux de recyclage d'argent par le biais de la hawala ou mandat. Ce type de réseau bancaire, basé sur les relations fiduciaires des affiliés, est souvent utilisé par certains groupes ethniques pour transférer des sommes d'argent (même les plus importantes) vers leurs pays d'origine (Afrique, Asie et Moyen-Orient) sans transiter par les canaux officiels (agences de transfert financier ou de transfert d'argent) qui permettent la traçabilité des fonds. Ce système de transfert de fonds remonte au Moyen-Age, un temps pré-bancaire où la circulation de l'argent sur les routes de la soie et des épices nécessitait de solides réseaux, basés sur des garanties de confiance anciennes. C'est là qu'entrent en scène les sarafs qui s'échangent les dettes et les créances de leurs clients, à mi-chemin entre le banquier et l'agent de change. Ils sont le rouage essentiel de la hawala qui présente, aux yeux des trafiquants, l'avantage inestimable de ne laisser aucune trace dans le système bancaire. Ainsi, avec ce système, une personne opérant en Europe donne des indications codées à un de ses contacts résidant dans le pays étranger où l'argent doit être envoyé pour remettre la même somme d'argent (réduite de la commission de médiation) à celui qui reçoit les fonds. Selon l'enquête, dans plusieurs villes de France, certains sujets, principalement d'origine algérienne, ont collecté des sommes d'argent en espèce allant de 10.000 jusqu'à plus de 700.000 euros, provenant du produit du trafic de drogue et de l'évasion fiscale perpétrés sur le territoire français. Ce cash est ensuite livré à un «coordinateur» (opérant en France) chargé de l'envoyer en Algérie, parvenant ainsi à transférer, en un mois, un montant variable de 5 à 7 millions d'euros. En Italie, cette organisation a pu acheter environ 30 kg d'or de produits transformés et de lingots, pour une valeur d'environ 600.000 euros à deux intermédiaires commerciaux de la région d'Arezzo. Le métal précieux a été par la suite transporté en Algérie par voie maritime.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.