Le Premier ministre inspecte la nouvelle cité 1200 logements AADL à Sid Bel Abbès    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Réserves énergétiques: le Président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    Accidents de la circulation: 2 morts et 128 blessés en 24 heures    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    La difficile mission de Belahcel    Le fabuleux déclin d'une incorrigible gaffeuse    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    Un nouveau volet dans le «dossier automobile»    Le Premier ministre entame une visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    Nouvelle manifestation contre l'arrestation d'un gouverneur en Russie    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Plaidoyer pour une implication plus significative des EPSP dans la lutte contre Covid-19    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    On vous le dit    Ligue des champions d'Afrique : Le Cameroun refuse d'abriter le Final 4    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    Bouira: Meurtre de la jeune avocate : les 3 mis en cause écroués    Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Covid-19: Les walis appelés à sévir    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Identité de papier    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Comment intégrer les médecins libéraux ?    Crackers fromage-noix    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    L'attestation d'affiliation téléchargeable désormais via l'espace «El Hanaa»    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alger: Rassemblement de centaines d'opposants au cinquième mandat
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 02 - 2019

Des centaines d'opposants au cinquième mandat se sont rassemblés, hier, à la place Maurice Audin, à Alger , répondant à l'appel lancé par le mouvement politique «Mouwatana» qui avait invité les citoyens « à exprimer pacifiquement leur rejet du cinquième mandat et du système politique actuel et réclamer un Etat de droit, tel que promis depuis 1954 dans la Déclaration du 1er Novembre».
Il faut noter que les choses n'étaient pas du tout évidentes au début du mouvement puisque, avant même d'atteindre la place Audin, les contestataires ont été dispersés par la police.
Il faut le reconnaître, le timing programmé de la tenue du rassemblent à midi, a compliqué la tâche aux services de sécurité encerclant les lieux (un dispositif policiers anti-émeutes et un véhicule appartenant à la gendarmerie nationale), par le fait que l'avenue Maurice Audin est très fréquentée par les passants, les lycéens et étudiants ainsi que les employés, à cette heure-ci. Les opposants au cinquième mandat ont réussi, malgré tout, à faire entendre leurs voix en criant haut et fort « Non au cinquième mandat ». Arborant l'emblème national, les militants du mouvement «Mouwatana» scandaient sans cesse « le peuple veut la chute de Saïd et Bouteflika » ainsi que « l'Algérie est une République et non pas une monarchie », « Ouyahia dégage ». L'emblème national sur les épaules, Sofiane Djilali scandait avec des militants « l'Algérie libre et démocratique » et ce, après avoir tenu un point de presse, à la placette Maurice Audin. Les éléments anti-émeutes qui étaient sur place tentaient à travers des actions fragmentées chaque 10 à 15 minutes de scinder les manifestants en petits groupes pour pouvoir les maîtriser, en tirant des gaz lacrymogènes en direction des manifestants dans le but de les disperser. Les protestataires, par contre, tentaient de calmer les esprits en répétant « Silmiya, Silmiya » et « peuple et policier des frères » ou « l'armée et le peuple sont des frères».
Mais la tension est montée d'un cran quand les manifestants ont tenté de marcher, en allant vers Didouche Mourad.
Les forces anti-émeutes ont repoussé, par la force, les manifestants sur les trottoirs ouvrant ainsi la voie à la circulation routière et permettre aux renforts d'accéder au lieu du rassemblement.
Des fourgons de la police commençaient à défiler vers les coups de 12h30 pour embarquer les protestataires les plus tenaces. Des interpellations en masse ont eu lieu, et ce, en embarquant, groupe par groupe, les opposants au 5ème mandat. Certains ont quitté les lieux forcés par des cris et des « youyous » et d'autres par des slogans « pouvoir assassin » ; d'autres ont défié la police en demeurant sur place.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.