Session extraordinaire du Conseil national le 2 août pour l'élection d'un président par intérim    Les étudiants entre résistance et persévérence    Soupçonné de corruption, Tayeb Louh interdit de sortie du territoire algérien    L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social    Des résultats de recherche inexploités    Arkab qualifie l'incident avec l'Iran de «contrôle de routine»    MCA : Bourdim : « J'ai expliqué au coach les raisons qui ont fait que j'ai raté les deux jours de stage »    ATTERRISSAGE A CONSTANTINE D'UN AVION RELIANT EL OUED A PARIS : Les explications d'Air Algérie    Le Maroc abuse de la répression    SITUATION ECONOMIQUE DE L'ALGERIE : Des experts tirent la sonnette d'alarme    Zetchi démissionnerait ce jeudi    AU NIVEAU D'UNE ZONE NON AUTORISEE A LA BAIGNADE : Encore une énième noyade enregistrée à Mostaganem    TENTANT DE SAUVER DEUX FILLES DE LA NOYADE : Un jeune homme meurt noyé à Béjaia    Plusieurs mesures pour prévenir une réapparition du choléra    Guedioura se rapproche d'Al Gharafa    Djemiaï va soumettre la liste du BP au comité central    Driencourt quitte Alger    L'attaquant malien Mohamed Niapegue Cissé à l'essai    La compétition rapporte 83 millions de dollars à la CAF    Brahimi file à Al Rayan    La Ligue Sud-Est comptera 16 équipes    Le stage de Tunisie délocalisé à Alger    Israël enterre ce qui reste du processus de paix    Interception d'un avion espion américain    Dialogue : les raisons de l'impasse    Accueil des nouveaux bacheliers à l'université Yahia-Farès    La ville croule sous les ordures    2 frères meurent asphyxiés au fond d'un puits    Le ministre de l'Enseignement supérieur exige des en-têtes en anglais    sortir ...sortir ...sortir ...    Vive Raconte-Arts !    Le Sud ne perd pas le nord    «Le mouvement théâtral dans les Zibans a accompagné toutes les causes sociales»    Un nouveau documentaire sur la guerre d'Algérie    La dictature militaire racontée par les réalisateurs espagnols    Montage de camions Renault trucks : Soprovi obtient l'agrément    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    Méditation sur un nuage    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    CETA : L'accord "vise à destituer le politique au profit des puissances de l'argent"    Une "réponse forte à la bande"    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Adrar: Deux complexes gaziers bloqués par des chômeurs
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 27 - 06 - 2019

  Les accès aux deux complexes gaziers parmi les trois que compte la wilaya d'Adrar sont bloqués par les jeunes chômeurs de la wilaya depuis une semaine. Des centaines de jeunes chômeurs observent un sit-in de protestation depuis quelques jours afin de réclamer des emplois dans ces unités et pour dénoncer «le recrutement hors wilaya et la non-transparence dans le traitement des offres d'emploi par les instances chargées de gérer ce dossier complexe». II s'agit du complexe gazier Hassi Barouda, situé près de Timimoune, et le complexe gazier de Oued Zine, situé à 80 km de la ville d'Adrar.
Une situation qui provoque une perte sèche de 700.000 dollars par jour selon des responsables de Sonatrach, sachant que 30% de l'exportation du gaz algérien vers l'Europe est assuré par le bassin de Adrar-In Salah. Les protestataires dénoncent le recrutement hors wilaya et d'étrangers pour certaines tâches, malgré les milliers de jeunes qui se trouvent à quelques mètres seulement de ces complexes, dans toutes les spécialités. Ils contestent également ce qu'ils qualifient de non-transparence dans le traitement des dossiers et l'absence d'affichage des postes vacants à la direction de l'ANEM. Ils réclament l'application stricte de la décision du gouvernement concernant la priorité qui doit être donnée aux jeunes chômeurs de la wilaya, a-t-on appris de leurs représentants.
Une situation qui a conduit à plusieurs réunions marathoniennes tenues par le wali d'Adrar avec les représentants des protestataires afin de sortir de cette crise qui risque de provoquer l'arrêt complet de deux grands complexes. Sonatrach a dépêché un représentant de son PDG d'Alger afin de faire baisser la tension et trouver une issue au problème. Une proposition pour l'ouverture immédiate de 124 postes d'emploi a été faite. Lors d'une réunion qui a regroupé une centaine de représentants des jeunes, le wali d'Adrar, M.Hamou Bekouche, a expliqué durant plus de 07 heures toutes les mesures et les démarches prises. Des réunions qui durent depuis trois jours où il a décortiqué ce dossier de l'emploi en affirmant que des dépassements en matière de condition de recrutement ont été enregistrés par certaines entreprises activant dans la wilaya d'Adrar comme la condition de 10 ans d'expérience pour le poste d'un conducteur, de cuisinier ou agent de sécurité.
Ces entreprises ont été incitées à adapter leurs offres au règlement et aux lois surtout l'article n°1 de la circulaire concernant la priorité d'embauche pour les jeunes habitant les régions du Sud. Des chiffres sur le nombre des travailleurs de la région au niveau des complexes gaziers ont été communiqués pour la première fois par le chef de l'exécutif afin de mettre fin à la rumeur et les informations erronées publiées sur les réseaux sociaux: 63% du personnel recruté sont de la wilaya d'Adrar. Il a cité le complexe gazier de Timimoune soulignant que sur 996 employés, 401 sont de la wilaya d'Adrar ; au niveau du complexe gazier de Oued Zine, sur 1.251 employés, 1.095 sont des jeunes de la wilaya d'Adrar. Et pour le troisième complexe gazier de Reggane, 675 employés parmi 1.123 sont des travailleurs de la wilaya Adrar, selon le wali d'Adrar.
II est à noter que la région d'Adrar est confrontée au problème du chômage qui touche une grande partie des jeunes qui veulent tous travailler dans les sociétés pétrolières, une équation complexe difficile à résoudre. Un dispositif de sécurité a été mis en place par les services de sécurité de crainte de débordement et un renfort de la police anti-émeute a été dépêché des wilayas limitrophes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.