Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    La thyroïde, apprendre à la connaître    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réalisés il y a plus de 10 ans pour les travailleurs de la commune: Une douzaine de logements squattés à Haï Es-Salam évacués
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 01 - 07 - 2019

Sur instructions du wali d'Oran, les services de sécurité sont intervenus pour déloger des familles qui ont squatté une douzaine de logements appartenant à la commune d'Oran, situés à Haï Es-Salam dans le secteur urbain d'El Hamri.
Selon des sources proches de l'APC d'Oran, il s'agit de logements réalisés au profit des travailleurs et des cadres de la commune et qui n'ont pas été distribués depuis plus d'une décennie. Selon nos sources, les squatteurs sont des familles mal logées de travailleurs de la commune qui ont à maintes reprises interpellé les responsables de la commune pour la distribution de ces logements, mais ces derniers n'ont rien fait.
Ce squat relance le débat sur les logements réalisés par la commune depuis plusieurs années et qui n'ont toujours pas été attribués à leurs bénéficiaires. C'est le cas de 16 logements au niveau du secteur urbain El Badr et 14 autres au niveau du Bd de l'Industrie au centre-ville. Concernant ces 14 logements, des travailleurs de la commune d'Oran avaient interpellé le maire d'Oran pour se pencher en urgence sur le problème lié à ces logements qui ont été réalisés il y a plus de 10 ans mais qui n'ont pas été distribués. Abandonnés, ces logements ont à maintes reprises fait l'objet de vols. En effet, et selon nos interlocuteurs, en l'absence de gardiennage, des intrus se sont introduits à l'intérieur et ont tout emporté : portes, fenêtres, tuyauterie, lavabos, entre autres. « Alors que des centaines de cadres et travailleurs attendent un logement depuis plusieurs années, des logements neufs sont laissés à l'abandon », affirment nos sources. Ces dernières signalent que si aucune décision n'est prise dans les plus brefs délais, ces logements risquent d'être squattés.
Des élus de l'APC affirment de leur côté que l'ex-wali d'Oran avait donné son aval aux responsables de la commune pour l'élaboration d'une liste de bénéficiaires, mais jusqu'à présent rien n'a été fait. Pourtant, une rencontre exclusivement consacrée au problème des programmes de logement des communaux s'est tenue au siège de l'APC. Cette rencontre regroupant les élus et les membres du conseil syndical ainsi que le secrétaire général de l'APC, des directeurs de divisions et de délégations communales avait permis de faire un point de situation sur ces programmes et les dispositions prises pour leur attribution. Selon nos interlocuteurs, cette rencontre intervient en application de l'instruction ministérielle n°140 du 20 novembre 2016 émanant du ministère de tutelle et les directives de M. Noureddine Bedoui, ex-ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, sur instruction du wali d'Oran, pour débattre de la situation des logements communaux et les perspectives de leur attribution. Les présents avaient examiné au cours de cette séance de travail tout le programme en tenant compte du quota déjà réalisé ou en voie d'exécution. Il faut signaler que le conseil syndical de la commune d'Oran ne cesse d'interpeller les responsables concernés pour distribuer ces logements dans les plus brefs délais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.