Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un énorme incendie ravage le massif forestier entre Bousfer et El Ançor: 200 hectares de maquis et de broussailles détruits par les flammes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 09 - 07 - 2019

Un grave incendie s'est déclaré dimanche vers 18h au niveau d'un massif forestier dit «Ouadite» entre la commune de Bousfer et El Ançor.
Pas moins de 200 hectares de maquis et de massif forestier ont été ravagés par les flammes au niveau de cette forêt composée de pin d‘Alep et de saule. un important dispositif composé d'une vingtaine de véhicule de lutte contre les feux de forêts, plus de 80 agents et cadres de la protection civile (des unités de Bousfer, Ain Turck, Boutlelis Messerghine, Hassi Bounif, Akid Lotfi, Choupot, plateau et Ain El beida), des éléments de l'armée nationale, la gendarmerie, la conservations des forêts, a été mobilisé dans le cadre de cette opération qui se poursuit toujours, selon la même source.
Les caractéristiques de ces zones, et l'absence d'accès qui ont aidé à la multiplication des foyers, ont compliqué l'intervention des sapeurs pompiers. Aussi un dispositif de sécurité a été mis en place après l'opération, pour faire face à toute éventualité. Selon la protection civile « en cette période de sécheresse, les risques d'incendies sont maximum. Un brin de vent et le risque est encore augmenté. Le même jour, prés de 3 hectares de maquis et de broussaille ont été ravagés par les flammes au niveau du lieudit plateau Bel Horizon au Mont Murdjadjo commune de Bousfer. Près de 50 'agents et cadres de la protection civile et une dizaine de véhicules ont été mobilisés pour éteindre ce feu. Le feu qui s'est déclaré vers 13h a été éteint à 16h30 en collaboration avec les services de la conservation des forets et en présence de la gendarmerie. Une enquête a été ouverte. Les principales causes de feux de forêts sont les jeux d'enfants, Les mégots, les barbecues et la malveillance.
Cette année, le plan de prévention des feux de forêts prévoit la mobilisation de tous les moyens humains et matériels de prévention et de lutte, et ce en coordination entre les secteurs des forêts, la protection civile et autres services de wilaya. Aussi afin de lutter contre les feu de forêt du 1 juin au 31 octobre, les feux (incinération des déchets végétaux, barbecues, feux de camp…) sont interdits au niveau des forêts à Oran.
La conservation des forêts d'Oran a interdit touts les feux (Torrée, barbecue ou autres installations: Tout feu est interdit en forêt ou à proximité immédiate). Mais par manque de civisme, les citoyens continuent de bafouer toutes ces règles. Des dizaines d'hectares de forêt sont ravagés chaque année par le feu à Oran.
D'autre part, et dans un communiqué rendu public par la Conservation des forêts de la wilaya d'Oran depuis le début de ‘'la compagne de lutte contre les feux de forêts à travers la wilaya d'Oran, seulement 0,5 hectares d'herbes, ont été ravagé durant le mois de juin 2019. Cette baisse est le fruit de la coordination entre la conservation des forêts et les services de la protection civile. Un numéro vert (le 041 62 22 22) a été aussi mis en place par la conservation. Les mêmes services ont effectué des travaux d'aménagement et de maintenance des chemins forestiers urbains. De son côté, la direction de la protection civile d'Oran a été renforcée par six camions d'intervention rapide et de lutte contre les feux de forêts. Ce programme s'inscrit dans le cadre de la consécration du rôle préventif des institutions de l'Etat visant à mettre un terme aux phénomènes impactant nos ressources naturelles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.