Militaires et sécuritaires, au niveau de la région, urgence pour l'Algérie de résoudre la crise politique    Les dessous du trafic de pièces détachées en Algérie    Deux drones israéliens abattus au Liban    La minute qui qualifie la JSK au prochain tour    Le CABBA crée la surprise à Bel-Abbès, l'ESS piégée à domicile    Avalanche de médailles pour l'Algérie    Une librairie fait la part belle aux fanzines    «Le bélier magique» au Festival international du film pour l'enfance    De bonnes nouvelles pour les étudiants algériens    Le taux d'inflation à 2,7 % sur un an en juillet 2019    Après un 1er semestre plombé par les prix : Eramet abaisse sa prévision 2019    Rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les représentants des retraités de l'ANP    Sahara occidental : Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    Reportage : Un "Drone made in Sénégal" pour lutter contre le paludisme    Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace    Dialogue national : Nécessité de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères    2ème Région militaire : Gaïd Salah entame une visite de travail et d'inspection    Dynamiques de la société civile: Attachement au dialogue et à l'unification des efforts pour sortir de la crise politique    CHAN 2020 (préparation) : Djamel Belmadi convoque 22 joueurs pour un stage    Coupes africaines des clubs : Qualification de la JSK, du CRB et du Paradou    Oum El Bouaghi: La culture écolo fait son chemin parmi les jeunes et les associations    Education : Le ministère publie la liste des fournitures scolaires pour les trois paliers d'enseignement    Réception de 102 établissements éducatifs    Réception de 102 établissements éducatifs    «Gare aux cadres et entreprises défaillants !»    Lait : Aucune mesure prise pour réduire les quantités collectées, rassure Giplait    Réunion interministérielle : Le dossier de l'entretien de l'autoroute Est-Ouest et mesures de péage au menu    L'heure du retour a sonné !    Ordonnances de désignation des administrateurs    Le ministère de l'Intérieur dément    Le "Oui, mais" de Makri    Vingt investisseurs devant la justice    Nouvelle série d'arrestations d'opposants    Abou-Leïla de Amine Sidi Boumediene au programme    PROTECTION CIVILE : 240 interventions enregistrées en 48 heures !    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    La politique commerciale de Trump critiquée    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    L'inévitable saignée des parents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 07 - 2019

A un mois de la reprise du championnat, l'ASMO est toujours dans le flou. Les prémices d'une saison ratée sont bel et bien là. Plus grave encore, il y a une incompatibilité d'humeur entre certains dirigeants, ceci dans un climat inquiétant. Baghor Merouane a décidé de prendre du recul et ne veut plus s'ingérer dans la gestion de l'équipe de football. Selon une source fiable, Mohamed Saâdoun « Moumouh » ne veut pas travailler avec Salem Laoufi et Larbi Oumamar. « Sincèrement, je ne peux pas cautionner plus de médiocrité. Nous avons donné notre parole aux autorités locales pour changer la mentalité et la politique de gestion à l'ASMO, mais j'ai l'impression que cela a dérangé certains. J'ai convié le coach Salem Laoufi et Larbi Oumamar à une réunion pour synchroniser le travail afin de préparer au mieux l'équipe, mais personne n'a répondu. Comment voulez-vous travailler dans de telles conditions ? », affirme à ce sujet Mohamed Saâdoun. A cet effet, la réunion, prévue avec le DJS et les dirigeants asémistes afin de débattre la situation et faire avancer les choses, n'a pas eu lieu. Pourquoi ? « Qu'ils démarrent l'équipe et on est prêt à les aider comme on l'avait fait auparavant.
Que les gens sachent que je n'ai pas le droit de m'immiscer dans les affaires internes du club », nous a dit Badreddine Gharbi, le DJS d'Oran. A présent, Larbi Oumamar, qui avait annoncé sa démission, s'active à préparer la nouvelle saison avec Salem Laoufi en fixant la reprise hier mercredi au stade Habib Bouakeul. Mais avec quel effectif ? Telle est la question qui taraude l'esprit des Asémistes. Selon une source proche du club, ce sont Salem Laoufi et Larbi Oumamar qui se sont chargés de la préparation de l'équipe après avoir entamé les négociations avec les anciens et les nouvelles recrues. Il y a eu une entrevue avec quelques anciens joueurs, une dizaine, qui ont eu des garanties pour renouveler leurs contrats. A propos de l'effectif, l'équipe vient d'être décimée par le départ de pas moins de sept jeunes espoirs promus à un bel avenir, qui ont préféré aller monnayer leur talent ailleurs, le dernier étant Moulay Abdelaziz, qui s'est engagé avec le club de l'US Tétouan. L'opération recrutement est au point mort, excepté l'annonce de l'arrivée de Larbi (CRM Bouguirat). Comme quoi, le bricolage se poursuit et risque de porter de graves préjudices à l'ASMO. Les dirigeants actuels ne veulent pas voir la réalité en face et oublient que l'ASMO ne s'est maintenue que grâce à la victoire de l'USMB sur l'ESM. Comment trouver les ressources financières pour régler le problème des dettes auprès de la CRL pour lever l'interdiction de recrutement et compléter l'effectif ? La situation s'annonce compliquée, d'autant plus qu'on avance un montant de cinq milliards de centimes, selon un dirigeant, pour permettre à l'équipe de voir le bout du tunnel.
En somme, aucune issue favorable ne se profile à l'horizon et ce, en dépit des garanties du wali d'Oran, Mouloud Cherifi. Les anciens dirigeants et joueurs de l'ASMO doivent s'unir en urgence autour du club pour espérer faire bouger les choses.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.