El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 10 - 2019

  Baha Eddine Tliba a été placé jeudi dernier sous mandat de dépôt à la prison d'El Harrach, à l'issue de son audition par le juge d'instruction près le tribunal de Sid M'hamed. Il est accusé notamment de «blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques».
La nouvelle de son arrestation, mercredi dernier, avait fait le tour des rédactions web mais divergeait sur la manière et le lieu de son arrestation. En absence d'informations officielles, de nombreuses sources ont évoqué son interpellation à El-Oued dont il est originaire, d'autres affirment que Tliba aurait été arrêté en Tunisie et rapatrié en Algérie. Notons que cette arrestation n'a pas suscité autant de commentaires que sa prétendue fuite sur les réseaux sociaux. Rappelons que le controversé député FLN de Annaba devait être entendu par le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed, le 3 octobre, mais il n'a jamais répondu à cette convocation.
Le 29 septembre, l'information sur sa fuite avait été donnée par le journal arabophone Echourouk, dans sa version électronique, indiquant qu'il se serait enfui en traversant la frontière avec la Tunisie. Quelques heures plus tard, la même source rapportait que son passage par la frontière Est du pays «n'était pas confirmée». Si l'information s'avérait exacte, la sortie du territoire de Baha Eddine Tliba se serait faite naturellement puisque aucune interdiction de sortie du territoire national (ISTN) n'a été émise à son encontre bien que son immunité parlementaire ait été levée à la demande du département de Zeghmati. De là, les rumeurs les plus folles avaient circulé sur le cas Tliba. Certains affirmaient qu'il a été aidé dans sa fuite par les réseaux de passeurs libyens pour débarquer en Italie, d'autres disaient qu'il avait demandé l'asile politique en Angleterre ou encore qu'il n'avait jamais quitté le territoire national et qu'il serait caché dans sa région natale. Rappelons que Tliba, ayant refusé de renoncer volontairement à son immunité parlementaire, s'est vu déchoir de sa protection par ses paires, le 25 septembre dernier, lors d'une plénière tenue à huis clos. 277 députés ont voté pour la levée de son immunité, 30 contre, 30 se sont abstenus et sept bulletins ont été annulés. Quelques jours plus tôt, il avait envoyé des messages et adressé une lettre aux députés pour leur demander de voter contre la levée de son immunité, se présentant lui-même comme une victime du fils de Djamel Ould Abbès qui lui aurait exigé, comme il le prétend, sept milliards de centimes pour être sur la liste des candidats à la députation de la wilaya de Annaba. Il avait également été très actif sur les réseaux sociaux, se faisant passer pour un homme intègre et un lanceur d'alerte qui lutte contre le phénomène de la corruption. Pour lui, la mesure de la levée de son immunité parlementaire «est une provocation».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.