Ligue 1 (France) : Marseille s'impose face à Lens    Un match de Premier League interrompu à cause d'un drone    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    La boîte de Pandore    Sahara Occidental: Guterres appelle à résoudre «une fois pour toutes» le conflit    Episodes de la scène politique tunisienne    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Les avocats reçus demain au ministère des Finances: Vers le dénouement du conflit ?    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Mondial 2022 - Barrages: L'Algérie hérite du Cameroun    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Centre-ville, la Glacière et Hai Es Sabah: Sept dealers arrêtés, plus de 460 comprimés psychotropes saisis    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Plusieurs mois sans Fati?    Depay dans le viseur    La Juve veut Vlahovic, mais...    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    L'Algérie compte 45,4 millions d'habitants    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    L'autre réalité du Covid    113 postes de formation en doctorat ouverts    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    Le projet de loi en débat au gouvernement    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Un colonel dans la ligne de mire    Parution du roman Les frères Abid de Saâd Taklit    Actuculte    «Dhakhira» Implosée    En deux temps, trois mouvements    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lancement hier de la vaccination contre la grippe saisonnière: Plus de 60.000 doses et plus de 200 médecins et infirmiers mobilisés 
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 11 - 2019

  La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a été lancée hier au niveau de 54 polycliniques et 115 salles de soins de la wilaya d'Oran, a-t-on appris de la direction de la Santé et de la Population. Pour la réussite totale de l'opération, toutes les dispositions ont été prises par les responsables du secteur de la santé. Outre la disponibilité des doses de vaccins, 85 médecins et 149 paramédicaux sont mobilisés à travers les structures sanitaires de proximité pour mener à bien cette opération de vaccination au profit des malades chroniques. La direction de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière de la wilaya d'Oran met à la disposition de la population d'Oran plus de 60.000 doses de vaccin antigrippal pour cette saison, a affirmé le chef de service de la prévention. Dans le cadre de la campagne de lutte contre la grippe saisonnière, la wilaya d'Oran dispose de 60.000 doses de vaccin antigrippal à répartir sur les polycliniques et les Etablissements publics de santé de proximité (EPSP). La vaccination est préconisée pour les personnes vulnérables exposées aux complications de la grippe saisonnière dont les personnes âgées de 65 ans et plus, les malades chroniques souffrant de maladies cardiovasculaires, de maladies respiratoires aigües, du diabète, de l'obésité ou d'insuffisance rénale ainsi que pour les femmes enceintes. Cette opération sera accompagnée d'un nombre d'actions de sensibilisation autour des sujets les plus exposés au risque de contracter la grippe, en particulier ceux souffrant d'un déficit immunitaire. La campagne d'information et de sensibilisation sera lancée cette semaine, pour toucher les populations concernées par cette opération, notamment les personnes âgées et les malades chroniques.
La grippe est une infection respiratoire aigüe due au virus grippal ou virus Influenza. Souvent considérée comme bénigne, son évolution peut être compliquée en raison d'une virulence particulière du virus ou à cause de la fragilité des personnes affectées, d'où la nécessité de renforcer la prévention. Face à une affection qui peut être à l'origine d'un décès, les citoyens doivent prendre leurs précautions en se vaccinant. Durant la saison 2017/2018 une vingtaine de cas de décès, causés par le sous-type H1N1 de la grippe saisonnière, ont été recensés à l'échelle nationale, essentiellement au Centre et à l'Est du pays. Ces décès ont été causés par le sous-type de la grippe saisonnière, le H1N1, et figurent parmi les 190 cas «sévères» ayant nécessité une hospitalisation. Les analyses épidémiologiques ont révélé que toutes les personnes décédées n'étaient pas «vaccinées», d'où, l'impératif de la prévention. Le vaccin demeure la meilleure parade contre cette maladie. La vaccination est une opération bénéfique sur le plan économique car elle diminue la facture de la prise en charge des malades et l'absentéisme dû aux épidémies qui surviennent chaque année. Un vaccin coûte 470 dinars. La prise en charge d'une personne malade peut atteindre 3.000 dinars en cas de complications. La grippe peut provoquer des complications chez les personnes vulnérables. Il s'agit le plus souvent de pneumopathies.
Il y a lieu de rappeler l'épisode de la grippe espagnole de 1918 qui avait fait 20 millions de morts pour démontrer que cette maladie n'est pas à prendre à la légère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.