Foot/ Ligue 1 (USM Alger) : François Ciccolini nouvel entraîneur    Feux de forêts : 9.165 hectares ravagés entre le 1 juin et le 3 août    Marché du gaz: Attar vante la stratégie de Sonatrach    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    Le ministère de la Défense: Le général-major Meftah Souab n'a pas fui    Ligue des champions d'Europe: Suspense garanti à Barcelone et Turin    Prophéties de chaos    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    Aucun algérien ne figure parmi les victimes des explosions survenues mardi à Beyrouth (Liban), a annoncé le ministère des Affaires étrangères    L'apocalypse à Beyrouth    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Les révélations du PDG de l'ANEP    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    Décès du Professeur Grangaud: Djerad rend hommage à un "Fils de l'Algérie"    Les travailleurs réclament leurs salaires    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Sept migrants décédés et cinq blessés dans un accident    Baisse sensible en 2020    Réalisation de puits pour l'amélioration de l'AEP    Le phénomène prend de l'ampleur à Relizane    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    Le Général-Major Meftah Souab n'est pas en fuite    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    REOUVERTURE DES MOSQUEES : Les ‘'oulémas'' appellent à réaménager les horaires du confinement    EFFONDREMENT DU TUNNEL MINIER A AIN AZAL : Une commission d'enquête pour déterminer les causes    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    Se reconstruire après la tragédie    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JSM Béjaïa: Un club complètement à la dérive
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 07 - 2020

A sept journées de la fin du championnat de la Ligue 2, la JSMB, vainqueur de la coupe d'Algérie en 2008 face au WAT et finaliste en 2019, lutte pour éviter une relégation en division inférieure, qui se profile à l'horizon. Six victoires, six nuls et onze défaites, la plus faible attaque, la plus faible défense, tel est le bilan qualifié de « catastrophique » de la JSMB, qui aura concédé la bagatelle de 17 points en douze matches joués à domicile. Les Béjaouis occupent à présent la position du deuxième potentiel relégable devant l'USMH. Triste sort pour la JSMB, qui a fêté ses 84 ans d'existence dans la douleur. L'histoire le retiendra et ceux qui ont été à l'origine de ce désastre, doivent faire leur examen de conscience. Devant cet état de fait, la situation n'est guère rassurante et commence par inquiéter les supporters. Après plus de 6 années en Ligue 2, la JSMB n'arrive toujours pas à sortir de cet engrenage comme en témoigne le spectre de la relégation qui menace la formation béjaouie avec en plus des dettes évaluées à plusieurs milliards de centimes. Les conflits entre quelques actionnaires et des membres du CSA ont conduit le club à la dérive, estiment certains observateurs avec en plus une instabilité de l'équipe dirigeante. Sinon comment expliquer que l'équipe de Yemma Gouraya n'arrive plus à retrouver son rythme depuis sa rétrogradation en 2014 ? « Le problème des bilans de la SSPA continue de susciter moult interrogations dans la bâtisse béjaouie, ce qui a entraîné un blocage pour les subventions », nous a-t-on affirmé. La situation risque de se compliquer davantage avec des salaires des joueurs impayés depuis plusieurs mois. Sur le plan de la gestion technique de l'équipe, beaucoup d'erreurs ont été commises et ont fini par se répercuter négativement sur le rendement de l'équipe. A la barre technique, trois techniciens se sont succédé, Mohamed Lacet, qui a quitté le navire après trois journées seulement, remplacé par Moez Bouakaz, lequel a été remercié à son tour avant le début de la phase retour et remplacé par Saïd Hammouche. Selon notre enquête, la JSMB est victime d'une guerre de clans qui a conduit la formation des « Vert et Rouge » vers la dérive.
C'est dire que les années se suivent et se ressemblent pour la JSMB qui continue de broyer du noir. C'est malheureux pour une formation qui a vu le passage de grandes figures emblématiques sans compter les résultats satisfaisants des jeunes catégories avec un doublé de l'équipe espoir, qui a remporté le championnat en 2012 avant de signer le doublé face à l'ASO Chlef en finale de la coupe d'Algérie. En somme, avec tout ce qui se trame ici et là, le team de la ville des Hammadites risque de disparaître. Après le calvaire du MOB, c'est au tour de la JSMB d'accuser le coup. L'urgence aujourd'hui est de réaliser l'union sacrée autour de ce club, et éviter les conflits internes qui n'ont que trop duré. A quand donc le bout du tunnel ? La question reste posée et mérite bien une réponse.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.