Fin du délai de dépôt des candidatures aujourd'hui    La classe politique partagée entre solution constitutionnelle et solution politique    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Boumerdes : intoxication de 41 élèves à Chaâbet El Ameur    Les algérois manifestent malgré la répression    MCO - Mekkaoui: «Prendre au sérieux ce match du NAHD»    Lancés dans le bain avec succès, Louizini et Djahdou représentent l'avenir du club    CSC - El Amri: «Face à l'USMA, on respectera l'éthique»    Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant    Indonésie: sept morts dans des affrontements post-électoraux    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Norvège: le chômage a son plus bas niveau en mars    Le rebond économique mondial compromis par la guerre commerciale    VENDREDI 14ème : Une transition pour rouvrir l'espace-nation algérien obstrué    Le Front Polisario regrette la démission de Horst Kohler    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    14e vendredi de marche : Le peuple dit non à l'élection du 4 juillet    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    En bref…    L'ES Tunis veut prendre une option face au WA Casablanca    Annaba : Le wali interdit un iftar collectif en présence de maître Bouchachi    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Cher futur Président, je te veux…    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Le trip de l'amour et ses revers    La presse a toujours été le souffre-douleur des régimes…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Le duel jusqu'au bout !    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Yemma Gouraya, dix ans plus tard !
La JSM Béjaïa met un pied en finale de la coupe d'Algérie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2019

Battre le grand spécialiste chez lui, face à sa galerie, à un stade si avancé de la compétition est de ces exploits qui ne peuvent passer sous silence. La JSM Béjaïa, moribonde en championnat de Ligue 2 où elle n'a aucune velléité de montée, a réalisé cet exploit en allant disposer de l'Entente sétifienne dans son jardin du 8-Mai-45.
Les Vert et Rouge qui avaient sorti au tour précédent le Paradou AC, dauphin de la Ligue 1, se voient déjà en finale de la prestigieuse épreuve populaire. Le succès ô combien précieux remporté mardi à Sétif ouvre grande la porte de la finale aux hommes de Moez Bouakaz qui semblent prendre du plaisir à concourir dans une compétition qui leur a déjà souri en 2008 face au WA Tlemcen. Un trophée qui venait consacrer la renaissance de ce club remis à flots par les frères Tiab, auteur à deux reprises (2007 et 2009) d'une mémorable 3e place de la Division nationale 1 puis encore deux places de dauphin lors de la deuxième (2011) puis la troisième (2012) du lancement du championnat professionnel. Une épopée qui a vu également les camarades de Brahim Zafour atteindre la finale de la coupe de l'UNAF des clubs perdue face à l'ES Tunis à l'issue d'une double finale inoubliable (0-0 à Béjaïa et défaite 2-1 à Radès). Mais comme les belles histoires doivent observer une halte, celle de la JSMB s'est estompée à la fin de l'exercice 2013- 2014 avec une triste rétrogradation en Ligue 2, division que la JSMB n'a plus quittée depuis, malgré deux tentatives avortées (l'équipe a terminé deux fois 4e durant les deux dernières saisons) et a même failli subir une autre humiliation en 2015-2016 (13e à un point des deux premiers relégués, l'US Chaouia et l'OM Arzew) laquelle pouvait signer la mort définitive du second larron des équipes phares de la capitale des Hammadites. Cette saison, le club bougiote a complètement manqué son objectif, l'accession, en raison surtout d'une phase «aller» désastreuse avec une 11e place,18 points obtenue grâce à un bilan mitigé (4 victoires toutes obtenues à domicile, 6 nuls dont 4 concédés au stade de l'UMA et 5 défaites). L'arrivée de l'entraîneur tunisien Moez Bouakaz en novembre dernier (l'équipe occupait la 10e place avec 17 points après 13 journées) en remplacement de Mustapha Biskri qui avait rompu avec la direction de Houassi Belkacem deux mois plus tôt (c'est le coach adjoint Boussekine Samy qui assumait l'intérim) a remis un peu d'ordre au sein de l'équipe mais l'objectif premier fixé ne pouvait être atteint. D'ailleurs, le jour de son installation l'ex-driver de l'USMBA et du RCR avait relativisé à propos des objectifs à atteindre. «Je pense que les objectifs des dirigeants répondent à mes ambitions et nous tâcherons d'être à la hauteur» reflétait la pensée de quelqu'un qui arrive avec de belles intentions mais qui se rend compte que «la matière première n'est pas disponible» pour façonner le groupe en mesure de surmonter le gros retard (7 points sur les deux 3es, WAT et USB, 10 sur le second du MCEE et 12 sur le champion de l'aller, l'ASO Chlef).
La coupe pour se «distraire»
Désormais, et à trois journées du terme du championnat de la Ligue 2 Mobilis, la JSMB (8e avec 37 unités) a toujours du retard sur le groupe de tête (l'US Biskra, 3e, compte 9 points d'avance) et ne nourrit, par conséquent, aucune ambition de prendre un des trois sésames pour la Ligue 1. Elle a reporté tous ses espoirs sur l'épreuve populaire où désormais les Vert et Rouge sont à quelques bornes de la grande finale. Le succès arraché à Sétif ne garantit certes pas la qualification étant donné que l'adversaire, l'ESS, a la réputation de remonter les pires situations mais, tout compte fait, la JSMB semble bien placée à animer une nouvelle finale de Coupe d'Algérie. Le match retour, jeudi prochain au stade de l'UMA, promet d'être chaud pour l'équipe bougiote. «On n'est pas encore qualifiés» a insisté le coach béjaoui au sortir de cette première manche marquée par le but assassin de Baitèche. Un propos qui confirme le degré de conscience des Béjaouis avant de recevoir le spécialiste de la coupe. Une épreuve durant laquelle les camarades de Meddour ont franchi de nombreux obstacles avec brio. La belle aventure de l'équipe bougiote avait commencé lors du dernier tour régional joué à Bouira contre le club de la JS Haï Djabal (ex-La Montagne, Alger) que les coéquipiers de Niati ont sorti petitement (1-0), puis s'est poursuivie devant les formations de la JSM Skikda (2-1 à Béjaïa), AS Aïn M'lila (1-2 à Batna) , le CRM Bouguirat (4-1 à Béjaïa) et enfin le Paradou AC (0-0 à Béjaïa puis 1-1 à Alger). Grâce à sa victoire mardi contre l'ESS, la JSMB a mis un pied en finale. Jeudi prochain, elle devra confirmer son billet en résistant à la furia attendue de Djabou et Cie.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.