L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    Covid-19: 521 nouveaux cas, 423 guérisons et 9 décès    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    CONGRES DU RND : Une "étape décisive" dans le parcours du parti    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ALGER : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    MILA : Relogement bientôt de 184 familles sinistrées    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    2 morts et 4 blessés dans une collision    Plusieurs hectares détruits à Tibhirine et Zendaye    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 08 - 07 - 2020

Le doute plane toujours quant à la reprise du championnat. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid-Ali Khaldi, a fait une déclaration, avant-hier, sur les ondes de la radio nationale à propos de cette question qui tient en haleine les férus de la balle ronde. Le MJS a indiqué que la décision de reprendre les compétitions revient « exclusivement au Premier ministre et à la commission scientifique relevant du ministère de la Santé. La reprise est une question médicale, elle dépend de l'avis de la commission du ministère de la Santé et de la commission ad hoc du Premier ministère. Nous avons saisi les institutions concernées pour avoir leur avis sur une éventuelle reprise et nous avons transmis ces protocoles aux commissions scientifiques compétentes », a-t-il dit. Ainsi donc, le suspense persiste, ce qui signifie clairement que toutes les éventualités restent possibles. « C'est plus compliqué, notamment dans ce contexte marqué par la recrudescence de la pandémie », a ajouté le MJS. Pour sa part, le bureau fédéral de la FAF a, lors de sa dernière réunion statutaire, décidé de poursuivre la saison 2019-2020 une fois que les pouvoirs publics et les autorités sanitaires auront donné le feu vert. A cet effet, on croit savoir que la FAF a l'intention d'organiser prochainement des rencontres avec les clubs et autres acteurs du football pour se concerter sur la reprise de la compétition et l'avenir des championnats 2019-2020. Pour les membres de la FAF, les clubs professionnels doivent faire preuve de «flexibilité» et accepter l'idée d'un éventuel retour à la compétition, d'autant plus qu'une décision a été prise pour apporter une contribution dans le cadre du protocole sanitaire. Pour Amar Bahloul, le président de la commission de coordination avec les ligues, « les clubs n'ont désormais aucune raison de s'opposer à reprendre la compétition ». De son côté, le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, donne la nette impression d'avoir pris position avec les clubs qui souhaitent l'arrêt du championnat, comme le lui suggéraient 90% des clubs des deux ligues professionnelles. Pratiquement, tous les représentants de tous les clubs sont pour la suspension de la saison footballistique.
Pour Chaâbane Merzekane, directeur sportif du NAHD, il est préférable de sacrifier cette saison pour sauver la prochaine. De son côté, Antar Yahia, directeur sportif de l'USMA, s'est dit dans l'attente d'une décision définitive. Auparavant, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre de la commission nationale de veille et de suivi de l'évolution de l'épidémie du nouveau coronavirus, s'est montré pessimiste quant à la reprise des championnats de football. Il a précisé que « la situation épidémiologique actuelle ne prête pas encore à des rassemblements collectifs des joueurs. Il n'est pas raisonnable de penser à une reprise totale des activités sportives, car ça fait courir un risque inutile à tout le monde. Donc, sur le plan sanitaire, la reprise de la compétition est impossible». Ainsi donc, les avis divergent entre les clubs pros, soutenus d'une manière indirecte par la LFP, et le bureau fédéral. La situation s'est davantage compliquée avec la fin du cycle du mandat olympique où les clubs sont appelés à organiser des assemblées générales électives.
Aussi, dans quelles conditions psychologiques les joueurs vont-ils reprendre le travail après plus de quatre mois d'inactivité ? Alors, les compétitions sportives reprendront-elles ? Là, c'est le flou le plus total. Car, décréter l'option d'une année blanche pourrait totalement perturber le nouveau système de compétition. Qui sera déclaré champion d'Algérie ? Qui représentera l'Algérie aux différentes compétitions internationales ? Qui seront relégués ? Autant de problèmes à résoudre et ce n'est guère évident, d'autant plus que les clubs ne veulent pas se prononcer pour le moment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.