Des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du président Tebboune    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    Réunion FIFA-CAF consacrée à la préparation du retour des activités footballistiques    Installation des nouveaux présidents et procureurs généraux aux Cours de justice de Tiaret et Relizane    Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    TP: nouveaux projets d'investissement sur la base de la rentabilité et de l'éfficacité    La drôle de démarche d'un syndicat    Quand la sardine prend des ailes    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Hausse de la production à Chlef    La défense fait appel    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    La traque d'un "sulfureux" général    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Nivellement par le bas, suite et pas fin !    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    11 décès et 495 nouveaux cas en 24 heures    Un baccalauréat des plus atypiques des révisions chamboulées    La colère de Tebboune    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Réouverture des plages et reprise des activités hôtelières : Le ministère du Tourisme adopte un protocole sanitaire    A partir de samedi : Réouverture de 429 mosquées    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    L'apolitique supplante le politique ?    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les demandeurs de logements de la formule «à points» reçus par le chef de daïra: Des promesses pour des attributions après la levée du confinement
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 13 - 07 - 2020

En perspective de la prise en charge de leurs doléances, les représentant des demandeurs de logements sociaux, de la formule dite ‘à points', ont été reçus par le chef de daïra d'Oran a-t-on appris, hier, auprès du représentant des familles M. Riahi Noreddine. « Nous avons été reçus à bras ouverts par le chef de daïra d'Oran qui a été attentif à nos doléances et nous a promis de se pencher sérieusement sur notre cas. Des promesses nous ont été données pour l'attribution d'un important quota après la levée du confinement », assure le représentant des demandeurs. Ce dernier indique que quelque 3.000 logements seront distribués, assurant que tous les dossiers des demandeurs déposés, entre 1975 et 2014, font l'objet d'une étude par les différentes commissions.
Pour rappel, les représentants des demandeurs avaient déjà été reçus par l'ex wali d'Oran M. Cherifi, qui leur avait promis une prise en charge de leurs doléances. Depuis rien n'a été fait. Lors de cette rencontre, l'ex wali leur avait affirmé que sur les 94.000 demandes déposées, auprès de la commission, plus de 60.000 ont été rejetées pour diverses raisons, après une étude minutieuse. « L'ex wali avait installé une commission pour l'étude approfondie des quelque 34.000 dossiers restants » assure le même interlocuteur indiquant, au passage, que des instructions ont été données aux responsables concernés pour informer les demandeurs dont les dossiers sont incomplets de se rapprocher des services concernés pour les compléter. Il ya lieu de signaler que la Commission de wilaya, installée il ya plus d'une année, par l'ex wali d'Oran, a étudié plus de 90.000 dossiers de demandeurs. Dans une 2ème étape, la Commission s'est attelée à l'étude de plus de 30.000 dossiers, au cas par cas, en recourant au fichier national du logement pour pouvoir éliminer tout postulant ayant déjà bénéficié d'un logement, d'un lot de terrain ou d'une aide de l'Etat au logement. Selon nos sources, certains dossiers ont été déposés dans les années 70 et d'autres dans les années 80 et 90. C'est dire l'attente de ces milliers de mal-logés. Ces dossiers seront étudiés, au cas par cas, dans chaque daïra pour élaborer une liste qui sera transmise au wali d'Oran. En effet, des dizaines de mal-logés, de plusieurs quartiers de la ville d'Oran, attendent depuis plus de 2 décennies, un logement social, notamment dans la cadre de la formule à « points ». La wilaya d'Oran a recensé plus de 90.000 demandes de logements sociaux, a indiqué l'ex wali. « Pour évaluer la situation et connaître les vrais besoins, pour une éventuelle prise en charge de ces demandeurs, plusieurs mesures ont été prises », a t-il souligné. Dans ce sens une Commission de wilaya a été installée pour évaluer et étudier les dossiers. Dans le même cadre « des commissions composées des chefs de daïra et des présidents d'APC et autres services concernés, ont lancé des opérations de contrôle et de mise à jour de dossiers », a affirmé le même responsable.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.