Le Dinar poursuit sa dégringolade    Une pénurie de 300 médicaments en Algérie    L'Algérie remet les pendules à l'heure    La France face à ses contradictions    L'Intersyndicale monte au créneau    Le nombre reste au-dessus de la barre des 1.000 cas    Schalke : Bentaleb indiscipliné à cause de ses origines selon un ex international allemand    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée marocaine    Le PA rejette la résolution du PE sur la situation des droits de l'Homme en Algérie    Covid-19: Djerad préside un conseil interministériel consacré à l'évaluation de la situation épidémiologique    Cavani fait gagner Manchester United face à Southampton    Sahara occidental : l'ONEC réitère son soutien à la lutte du peuple sahraoui    AADL 2 : plus de 63.000 souscripteurs dans 33 wilayas ont fait le choix du site    Elevage : un nouveau dispositif d'approvisionnement d'aliments de bétail    Plus de peur que de mal pour Aribi    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur d'Italie en Algérie    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Jeux olympiques et paralympiques: versement de subventions financières à neuf athlètes    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Campagne de lancement de la culture de colza    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    ORAN : Opération de réhabilitation de la voie publique    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Non, je préfère me taire...    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Maradona, l'homme de la métamorphose    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Grippe, Covid-19... Bientôt un vaccin à base de plantes ?    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Large mobilisation en France    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    L'Opep+ examine les différentes options    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    L'impuissance de la communauté internationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USM Alger: L'opération rajeunissement en cours
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 09 - 09 - 2020

Fin-juillet, le directeur général de l'USMA a fait preuve de prudence quant à l'avenir du club. « Sur le plan purement sportif, nous n'allons pas promettre des miracles aux supporters, d'autant que nous considérons le prochain exercice comme transitoire, tout en visant bien évidemment le podium. Ce n'est qu'à partir de la saison 2021-2022 que l'USMA reverra ses ambitions à la hausse. » Décrypté, et en tenant compte des coutumes bien connues des dirigeants, ce message prouve que le DG entend dissimuler les véritable objectifs de son comité. Car un club comme l'USMA, avec son palmarès et ses traditions, ne peut se contenter de jouer les seconds rôles, surtout lorsque les moyens financiers sont disponibles. C'était le cas avec l'ancien président. Cette fois, c'est avec le précieux concours du groupe Serport, actionnaire majoritaire au sein de la SSPA que l'USMA repart à l'aventure. Il se confirme que cette entreprise répond parfaitement aux besoins du club de Soustara. Sinon, les dirigeants n'auraient jamais engagé comme directeur sportif, l'ancien défenseur de l'équipe nationale Anthar Yahia, ainsi que le coach français Ciccolini et son staff. Ces deux décisions attestent que les responsables veulent voir leur équipe, sinon au-dessus du lot, du moins dans le groupe des favoris cette saison. Il faut reconnaître qu'Anthar Yahia a indiscutablement apporté son savoir-faire et son sens de la communication en s'appuyant sur son riche passé et sa personnalité. Il n'y a qu'à voir sa façon de traiter les volets des joueurs à libérer et des éléments à recruter. Par ailleurs, les observateurs ont relevé que l'une des priorités du directeur sportif concernait la création du centre de formation, un outil indispensable pour tout club voulant assurer son avenir, à l'exemple du Paradou AC. Ceci dit, il sait que les dirigeants l'ont engagé, en premier lieu, pour redorer le blason de l'équipe senior qui n'a guère répondu aux attentes de ses exigeants supporters. A titre de rappel, au terme de la saison écoulée, l'équipe se trouvait dans une position peu compatible avec le niveau de l'effectif. Avec 9 victoires, 5 nuls et 8 défaites, c'est un bilan peu élogieux à cause des lacunes relevées, tant en défense qu'en attaque, avec 25 buts encaissés et inscrits, même en tenant compte des incidences du derby non joué face au MCA. Après avoir analysé de près ce parcours du dernier exercice, Anthar Yahia, en parfait accord avec l'administration, a entamé l'opération rajeunissement en écartant des cadres âgés, tout en annonçant la promotion de six espoirs du club.
Par ailleurs, convaincu des bienfaits du rapport qualité-prix, il a fait appel à de jeunes binationaux évoluant en France, alors que l'arrivée de deux joueurs étrangers est toujours d'actualité. Parallèlement, le directeur sportif les réunions tant avec les éléments ciblés qu'avec ceux invités à résilier leurs contrats, afin d'éviter des contentieux. Il s'agit de deux opérations distinctes mais ardues en raison des exigences des joueurs et, parfois, celles des clubs adverses « propriétaires » des joueurs. Si ces opérations venaient à être couronnées de succès, et en ajoutant la préservation de l'ossature, on peut dire que l'USMA a des chances de conserver son identité de jeu apparue dès 1963, avec le sacre du tournoi rassemblant les champions régionaux, à savoir le MCA, le SCMO et l'USM Annaba, sous la houlette de l'entraîneur Bellamine.
Cette formation avait fière allure avec El- Okbi, Madani, Aftouche, Djemaâ, Salah, Belbekri, Djermane, Bernaoui, Krimo, Bentifour et Meziani. On peut affirmer que c'est cette belle équipe qui a transmis le goût du beau football à son public. A ce propos, on comprend mieux le tag d'un fan : « Ici, kho, c'est la qualité, pas la quantité ! » En l'occurrence, Anthar Yahia ne va pas s'engager à la légère à propos des recrues. Chaque transfert sera étudié de façon précise, en fonction des qualités des nouveaux, car il y a une complémentarité à préserver. Durant son long parcours, l'USMA a connu des hauts er des bas, avant que l'arrivée aux commandes de Said Allik ne rime avec une belle et riche épopée. Quoi qu'il en soit, les coéquipiers de Koudri ont une dette envers leurs supporters et donc le devoir de remettre le club à sa vraie place, c'est-à-dire parmi les meilleurs, dans le haut du tableau.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.