Covid-19: réception prochaine d'une quantité de "Lovenox"    Agression marocaine à El Guerguerat: un parti mexicain exprime sa solidarité avec le peuple sahraoui    1re journée de Ligue 1 : Quatre matchs nuls, un coup d'épée dans l'eau    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Elections du Conseil de la Fifa : Zetchi s'attend à "une rude concurrence"    Championnat d'Afrique d'Aviron en salle: L'Algérie participe avec 11 athlètes    Pluies orageuses sur plusieurs wilayas à partir de vendredi en fin de journée    Coronavirus: 1058 nouveaux cas, 612 guérisons et 20 décès ces dernières 24 en Algérie    Le Commandant de la Gendarmerie en visite au 4ème Commandement régional de Ouargla    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Europa League: Ghoulam dans l'équipe type de la 4e journée !    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Saïd Bouhadja n'est plus    Entre avancées et entraves    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    L'ONU confirme la poursuite des affrontements avec le Maroc    De nombreux établissements scolaires paralysés    "La sécurité, c'est mieux !"    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fonds de commerce «invalide» !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 10 - 2020

Certains trouveront-ils toujours matière à controverse sur les positions de la France à l'égard de l'Algérie ou de l'Algérie à l'égard de la France ? De ce côté de la rive méditerranéenne ou de l'autre, il y en aura toujours ceux qui trouveront à redire sur les inclinations de la France du côté de l'Algérie ou vice-versa. Evoquant le référendum sur la révision de la Constitution, prévu le 1er novembre prochain, M. Le Drian a indiqué, lors de sa récente visite, que «la France souhaite succès et prospérité à ce pays ami dans le plein respect de sa souveraineté». Il n'en fallait pas plus à certains pour affirmer que la France soutient le projet de révision constitutionnelle et tenter du coup de jeter dessus la suspicion pour fédérer autour de cette opinion les opposants à l'ancienne puissance coloniale, et ce, malgré l'observation explicite de M. Le Drian, qui dira dans ce contexte qu'il « appartient aux Algériens et à eux seuls de traduire les aspirations qui se sont exprimées avec civisme et dignité en une vision politique avec des institutions aptes à la concrétiser ». Presque en un serment d'antagonisme inusable, voire de rancune inguérissable, ces parties commencent à s'agiter dès qu'ils ressentent que les relations bilatérales entre les deux pays se trouvent sur de bons sentiers. Et on n'est pas plus en repos quand il s'agit de verser de l'huile sur le feu lorsque le froid recouvre ces relations. Au lendemain de l'élection présidentielle du 12 décembre dernier, l'on se rappelle, le président français, Emmanuel Macron, avait dit qu'il prenait note de cette élection, sans même adresser ses félicitations au nouveau président de la République algérienne comme le veulent les mœurs diplomatiques. Le président algérien a martelé qu'il ne répondra pas aux déclarations du président français, « je ne commenterai pas les déclarations du président français..., moi, je ne jure que par le peuple algérien », avait-il lancé en réponse à une question d'un journaliste à propos des déclarations du président français.
Cela avait fait des vagues au sein de l'opinion, certaines parties ont même saisi l'aubaine pour enfoncer le clou, en déclenchant une véritable campagne de dénigrement contre le France et son président, coupable à leurs yeux d'un délit impardonnable, celui de s'être positionné en faveur ou sur la même ligne des parti(e)s qui étaient contre l'élection présidentielle en Algérie.
Belle occasion pour jeter la confusion sur l'avenir des relations bilatérales entre les deux pays. Autant dire qu'on ambitionnait de préparer une ligue de contestation internationale contre le nouveau président algérien et le mettre dans l'embarras dès les premières heures de son intronisation à la présidence. Mais, les relations qui se sont stabilisées au « beau fixe » entre les deux présidents seraient une solide caution capable d'invalider le fonds de commerce politique basé sur les querelles historiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.