Le nouveau système informatique pour la conformité des produits importés n'affecte pas les mesures de contrôle actuelles    Sahara occidental : une parlementaire européenne n'exclut pas "une guerre sanglante" face à la passivité de l'UE    Lavrov appelle à la reprise des négociations entre le Maroc et le Front Polisario    FC Barcelone: La sortie surréaliste du Barça sur l'avenir de Messi !    Handicapés: lancement de la plate-forme numérique "La solidarité nationale à l'écoute"    Le capitaine Benzema ne réussit pas au Real Madrid    Construction automobile: le traitement des dossiers se déroule selon le cahier des charges    Polisario: L'élargissement du mandat de la Minurso, un impératif compte tenu les derniers développements    Réassurance: la CCR augmente son capital à 25 milliards DA    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Défilé d'anciens ministres au tribunal de Sidi-M'hamed    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    À l'aune de l'économie de la connaissance    Dans l'attente des 6 000 logements AADL    Le cas de Koukpo et Ngombo réglé    L'EN fin prête    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Du nouveau pour la petite enfance    Que faire ?    Même la précarité choisit ses victimes !    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Programme    Damerdji "favorable" à un retour limité du public    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    "Pour une conférence nationale inclusive"    L'EHU 1er-Novembre prend en charge 70% des malades    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Alliance Assurances lance en exclusivité le premier produit dédié aux startup    Une vie de combat    Quand Yasmina sauve Mohamed !    HENRI TEISSIER, l'archevêque au grand cœur    Une absence et des interrogations    J'irai me plaindre à mon député !    Diego...    Le Parlement européen ou l'agenda du chaos !    Violation du protocole sanitaire et non-respect du confinement: 12.237 infractions enregistrées du 5 novembre au 1er décembre    Ras El Aïn: Relogement de 1.000 familles le 1er trimestre 2021    L'onde et l'escargot    Retour sur la présence de Henri Teissier à Tlemcen: Le président de « Dar Es-Salam » de Birouana n'est plus    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    Le professeur Benbouzid met les points sur les "i"    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MC El Eulma: CSA - SSPA, un conflit dévastateur !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 10 - 2020


Que se passe-t-il au Mouloudia d'El-Eulma, un club qui se trouve dans un véritable engrenage à quelques jours seulement de la reprise des entraînements. La raison ? Le conflit entre le CSA et la SSPA, deux structures censées travailler conjointement dans l'intérêt du club, se disputent la gestion de l'équipe. Voilà un conflit qui n'arrange guère les affaires du Babya qui se trouve dans une situation très délicate, surtout que le CSA et la SSPA n'ont pas trouvé un accord alors que la réglementation est claire. A présent, chaque structure s'autoproclame gardienne de la gestion de l'équipe. Résultat ? Le MCEE est géré par deux directions, celle du club amateur et celle de la société sportive par actions ! Le CSA, par le biais de l'un de ses responsables, a déjà entamé l'opération du recrutement au moment où la SSPA en a fait de même. Les prémices d'une saison ratée se profile à l'horizon, surtout que six clubs de la Ligue 2 sont appelés à rétrograder en DNA la saison prochaine. Là, on peut dire que les responsables du CSA et ceux de la SSPA sont en train de jouer avec le feu et risque de mettre en péril l'avenir du club. La problématique est que chacun partie campe dans sa position, sans pour autant se soucier des graves conséquences que cela peut engendrer. Cette histoire du pouvoir ne date pas d'aujourd'hui, ce qui signifie clairement que le MCEE est otage d'intérêts personnels. Si aujourd'hui, la décision de justice n'a pas débloqué la situation c'est que le problème est beaucoup plus profond alors que personne n'est censé être au-dessus de la loi. Les responsables du CSA accusent leurs homologues de la SSPA de perturber la bonne marche du club et continuent à gérer les affaires du club. Bizarre, lorsqu'on sait que les mandats olympiques ont pris fin. Plus grave encore, un responsable du CSA, après avoir déclaré que c'est sa structure qui a déposé le dossier d'engagement, a mis en garde le président de la FAF, le président de la LNF et celui de la DNA pour faire valoir les droits du club amateur, dont les dirigeants crient haut et fort que le dossier de la SSPA est incomplet. Notre source affirme que cette affaire est de nouveau entre les mains de la justice. Le comble est que le CSA et la SSPA se sont aventurés à entamer des négociations avec de nouveaux joueurs sans l'engagement de l'entraîneur. C'est le bricolage au vrai sens du terme, au grand dam des milliers de supporters du Mouloudia qui ne savent plus à quel saint se vouer. Ce sont là les conséquences de la gestion des années précédentes. C'est ce qui arrive quand l'Etat s'abstient de contrôler les deniers publics au moment où l'on assiste à la dilapidation pure et simple de l'argent des contribuables. A présent, on annonce des dettes avoisinant une dizaine de milliards de centimes. Même l'ancien président Aras Herrada, aujourd'hui à la LFP, n'a pas échappé aux critiques et il est pointé du doigt pour sa gestion, prétendant qu'il a laissé une dette de plus de cinq milliards de centimes, selon notre source. En somme, les clignotants sont au rouge au MCEE tant que cette mascarade va continuer. Avec quel effectif le MCEE reprendra-t-il le championnat ? Qui sera le nouvel entraîneur de l'équipe ? Quel est le représentant officiel du MCEE au niveau des structures gérant le championnat national ? C'est la débandade.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.