L'état-major de l'ANP marque sa présence aux frontières sécuritaires du pays    Nouveau statut pour le Cnes    Otretien, nouvelle application pour les Algériens    La gamme Dacia étoffée    Plein cap sur l'électrique    Hollywood out !    L'ESS, le MCA et l'OM, «voyageurs de luxe» !    Belahouel et Tabti out face au RCR    Véritable moelleux au chocolat    Expo «La Chine vue par Hachemi Ameur 3»    Le producteur Phil Spector, faiseur de tubes et magicien du son    Visant «la promotion de la distribution de l'activité culturelle et artistique» Une convention de coopération entre les ministères de la Culture et de la Défense nationale    La pression est la force appliquée à la surface pressée    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Près de 140 morts en trois jours    L'ONU réclame une aide d'urgence de 76 millions de dollars    Peugeot Algérie et IRIS signent un partenariat    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    LFP : Les sanctions tombent    MC Alger : La convention CSA/SSPA entre en vigueur    3 décès et 249 nouveaux cas    Abbas attendu aujourd'hui à Béjaïa    Energies renouvelables : Création d'une entreprise de production et de distribution des énergies renouvelables    Les personnels du Commerce à nouveau en grève    Retrait de confiance au maire de Belouizdad    Université de Constantine 1 : Des postulants au concours de doctorat en colère    40 décès et 103 blessés sur les routes en 2020    Boumerdès : Quel sort pour l'industrie de la pêche ?    Le marché du travail touché de plein fouet par la crise : Les offres d'emploi ont baissé de 30% en 2020    Des contraintes entravent le parachèvement du dernier tronçon    Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    La future loi, le sexe et l'âge    Un avant-projet en question    Investiture de Biden aujourd'hui: Une cérémonie sous haute surveillance    Le P-dg de Sonelgaz: «Toutes les créances impayées seront récupérées»    Métro d'Alger: Aucune date n'a été fixée pour la reprise de service    Handball - Mondial 2021 : Algérie-France, aujourd'hui à 18h00: Les Verts pour un sursaut d'orgueil    Recouvrement des taxes: Les délégations communales sommées de s'impliquer davantage    Tébessa: Sit-in des habitants de «Mizab 2» devant la wilaya    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Budget primitif 2021 de la wilaya: Plus de 30 milliards pour la réhabilitation du réseau de voirie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 11 - 2020

Une enveloppe de plus de 30 milliards de centimes a été allouée, dans le cadre du budget primitif de la wilaya ; pour la réhabilitation de la voirie, a-t-on appris des services de la wilaya. Cette manne financière, a été débloquée dans le cadre de la continuité des travaux engagés dans la wilaya, pour la réhabilitation du réseau de voirie à l'intérieur du tissu urbain ainsi que dans les zones d'ombre, répertoriées à travers le territoire de la wilaya. Il ya lieu de signaler que la direction des Travaux publics avait débloqué une enveloppe de 260 millions de DA, pour la réfection de la voirie dans le grand groupement urbain d'Oran. L'opération scindée en 4 phases et qui a déjà été lancée, s'étalera jusqu'au 1er trimestre de l'année prochaine. Selon la direction des Travaux publics, les 1re et 2ème phases ont ciblé 56 rues de la daïra d'Oran. Durant ce mois de novembre une autre opération de réfection d'une douzaine de routes a été lancée dans le cadre de la 3ème phase du projet. Les travaux ciblent les secteurs urbains ‘Ibn Sina', ‘El Makarri', ‘El Badr', ‘Bouâmama et l'USTO.
Les trois phases ont nécessité une enveloppe de 100 millions de DA. Selon la même source la 4ème phase va cibler les routes urbaines des autres daïras. Pas un seul quartier ou cité n'échappera, désormais, à la dégradation continuelle de parcelles entières de l'asphalte qui se trouve dans un piteux état. Des opérations de revêtement sont à chaque occasion et sans occasion programmées. Toutefois les Oranais se plaignent toujours de l'état dégradé de la chaussée. Une situation péniblement ressentie par les automobilistes qui, de peur d'endommager leurs véhicules, sont obligés de faire souvent des manœuvres, parfois dangereuses, et de bien « négocier » les nids de poule afin d'éviter d'éventuels accidents. Chaque précipitation dans cette cité dévoile que la réalisation de la voirie n'a pas été faite selon les règles de l'art. Pour faire face à cette situation les opérations de bitumage, lancées par la DTP ont été précédées d'un diagnostic qui a ciblé les routes de la majorité des quartiers. En début d'année une étude spéciale pour la remise à niveau de ces routes, en coordination avec les services de la commune d'Oran, a été effectuée. La direction des Travaux publics a dévoilé qu'une enveloppe financière estimée à 51 milliards de centimes est nécessaire à la réhabilitation de 74 km de routes, à travers toutes les communes et quartiers d'Oran.
Les responsables de la wilaya avaient instruit les responsable locaux pour éliminer tous les points noirs et d'augmenter la qualité des travaux. Un arrêté de wilaya a été émis, ordonnant aux autorités de la commune d'Oran d'empêcher toute opération d'intervention sur la chaussée, sans permis. Les services de la commune d'Oran ont été aussi chargés de contracter un engagement écrit exigeant la remise en état des routes après leur excavation par les institutions publiques ou les particuliers. Rappelons qu'une opération de pose de bitume sur 5 km de voirie urbaine a été lancée, par l'APC d'Oran, en complément du programme de la direction des Travaux publics déjà en cours. Une opération qui cible les quartiers de Sidi El Houari, Es-Seddikia et El Mokrani. Une enveloppe de 5 milliards de centimes a été consacrée à cette opération de bitumage. Toujours en matière de voirie urbaine, des appels d'offres ont été lancés, le mois d'août par l'APC d'Oran, en prévision d'une vaste opération de pose de bitume dans la zone Oran-ouest, notamment, à Haï Benarba, El Hassi, Douar Tiartia et Les Amandiers, ont annoncé, par ailleurs, des sources de la DVC. D'un coût global de 20 milliards de centimes, l'opération en question consistera, à la pose de bitume dans des zones démunies de voirie urbaine d'une longueur de 20 km.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.