Coupe de France: Monaco met fin au rêve de Rumilly Vallières et rejoint le PSG en finale    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El-Bayadh: Le barrage de Brezina atteint son plus bas niveau
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 04 - 2021


En raison de la longue période de sécheresse qui sévit depuis plus d'une décennie et d'une pluviométrie très capricieuse, les réserves d'eau du barrage de Brezina périclitent dangereusement et atteignent un seuil très critique. Le plan d'eau alimenté par deux grands oueds qui charrient leurs eaux à partir des versants sud des monts des Ksour, peine à atteindre les 25 % de ses capacités estimées à 120 millions de mètres cubes. Un barrage qui faisait la fierté des habitants de cette localité du sud de la wilaya avec ses immenses réserves de carpes et de maquereaux. La pêche de ces espèces dont le poids pouvait dépasser les 15 kilogrammes l'unité faisait vivre des dizaine de pêcheurs qui se sont fixés sur ses rives afin d'alimenter les marchés du nord du pays en poisson d'excellente qualité. Les deux oueds qui l'alimentaient en période de crues se sont taris ces dernières années et la vase asséchée qui reposait au fond du lit de ce barrage se dessèche et se craquelle. Un élément naturel riche en alluvions et très fertilisant qui serait d'un très grand apport pour les exploitations agricoles et palmeraies situées en aval du barrage. Des espaces maraîchers et fruitiers désertés par leurs propriétaires par manque d'eau d'irrigation. Avec l'arrivée de la période des grandes chaleurs qui s'étale dans cette région semi-saharienne sur plus de six mois, l'assèchement des oueds cumulé avec l'évaporation des quelques réserves d'eau existantes, ce grand ouvrage hydraulique destiné à la mise en valeur des 250.000 hectares de terres agricoles de « Dayet el-Bagra » sera entièrement vidé de ses eaux.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.