Serie A : Mourinho essuie sa première défaite avec l'AS Rome    Recensement de 52 sinistrés    Qualifs Mondial 2022 : Les dates pour les matchs face au Niger dévoilées    Arrêt de la publication du rapport Doing Business    Le long chemin de la transition    Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie    L'ex-président Condé "demeurera en Guinée"    Plus de 10 000 migrants campent sous un pont à la frontière    Le RCD explique les raisons de son boycott    "Notre participation n'est nullement un renoncement"    Un seul mot d'ordre : la qualification !    Mahrez à la hauteur de Madjer avec 11 buts    La direction dément un départ précipité d'Aït Djoudi    PSG : Leonardo mécontent des fuites sur le contrat de Messi    2021, année blanche pour l'automobile    Une rentrée difficile pour le CEM Admane-Arezki    Des écoles équipées en énergie solaire    Appel à candidatures jusqu'au 30 septembre    Une disparition dans la discrétion    Sachez que...    FAF-BF : un communiqué, deux versions    Un essai critique sur le discours des médias français    «Les Français quittent volontairement l'Algérie, après 132 ans de vacances...»    El-Bayadh: 21 établissements scolaires raccordés aux réseaux d'électricité et de gaz    Liste des bénéficiaires des logements de la formule à points: Plus de 9.000 recours déposés par les exclus du relogement    Gdyel: 50 logements LPA 2 distribués avant la fin de l'année    Trouble-fête    Une réforme délicate    Le cul-de-sac    Tlemcen: La bataille de Sidi-Brahim revisitée    Le MSP opte pour la participation    De chauds dossiers à traiter    Premières réponses à l'ONU    Attentats à Jalalabad, au moins 2 morts et 19 blessés    Une centaine de dirigeants attendus à New York malgré la pandémie    L'Algérie condamne l'attitude irresponsable du Maroc    Réactions internationales    Des logements et des barrages    Disparition mystérieuse d'une future mariée    Les kidnappeurs d'une fillette arrêtés    Le baril demande à souffler    Les dernières heures au pouvoir    Un diplomate hors normes    164.286 nouveaux inscrits    Une stèle érigée à sa mémoire    Un enregistrement inédit de John Lennon mis aux enchères    Offrez-vous les voitures du dernier Mad Max!    Le GPRA a joué un rôle "décisif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'été de tous les cauchemars
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 04 - 08 - 2021

S'il est vrai qu'un escalier se balaie du haut vers le bas, qu'en est-il, alors, de celui qui nettoie toutes les pièces de sa maison pour glisser toute la poussière sous le grand tapis du salon ? Si l'été de tous les cauchemars nous crame le corps et l'esprit, le virus tueur continue de se jouer de nous comme des mouches désorientées. Et que dire, alors, de ces sempiternelles coupures d'eau, d'électricité, de pain, d'oxygène... qui emplissent l'air d'une grosse dose d'électricité, d'où le risque de se cramer les doigts en voulant les mettre là où il ne faut pas. Un internaute, sans doute sous l'emprise d'une chaleur suffocante, s'interrogeait, la semaine dernière, si l'Algérie devrait construire des centrales nucléaires où (simplement !) des centrales électriques.
Décrypté, ce message veut dire que l'on n'a pas le droit de jouer aux richards quand on ne mange pas à sa faim, même si le casse-croûte est payé par les autres. Un autre «cybercultivé», naviguant à perte de souffle sur la toile tentaculaire, s'interrogeait comment la Société de gaz et d'électricité, communément appelée chez nous Sonelgaz, songe à exporter de la «lumière» vers d'autres pays, quand elle a un mal fou... à éclairer sa propre lanterne ? L'autre «sonnerie», celle de Sonatrach, nous parle de l'importation de milliers de tonnes de carburants dans un pays, lui-même assis sur un puits de pétrole, grandeur nature.
Encore heureux, comme dirait l'autre, que le commun des Algériens n'est pas assez savant pour raisonner de travers. Ni assez philosophe pour apprendre à mourir avec un (sou) rire jaune en pendentif. A rebours de la vérité toute simple, il y a ceux haut juchés sur les balcons. Les yeux clos et les oreilles bouchées, ils sont chargés de gérer le quotidien en noir et blanc de l'Algérien lambda.
Parce que dans leur génie (trans) humain, ils continuent de tirer des plans sur la comète, en finissant toujours par poser un cautère sur une jambe de bois. Mais qui sont-ils ces gens-là, comme dit le poète du plat pays ?
Aussi vrai qu'un tonneau vide fait beaucoup de boucan, combien de fois faudrait-il répéter que l'argent a peur du bruit et le plus grand ennemi du mouvement est justement de tourner en sens giratoire non obligatoire ? Un peu comme la peur bleue du mouvement crée l'immobilisme jusqu'à faire du pays en entier une gigantesque salle d'attente. Enfin, question à faire parler une carpe : l'Algérie a-t-elle un avenir en Algérie ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.