CAN 2022 (dames) Victoire historique de l'Algérie face au Soudan (14-0)    le Barça peut oublier Sterling    Affaire Djabelkhir : procès reporté jusqu'à décision de la cour constitutionnelle    Cour d'Alger : le procès en appel d'Abdelghani Hamel reporté au 17 novembre    «Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Le FFS en colère !    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Constantine contredit Medaouar    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    «La concurrence entre Sidi Salah et Doukha sera bénéfique pour l'équipe»    Grande rencontre sur la microentreprise    Branle-bas de combat chez les partis    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    Astuces pour une meilleure visibilité    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Une union truffée de non-dits    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La face «cachée» du «Bâtiment»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Youcef Aouchiche, premier secrétaire du FFS: «Notre participation vise à défendre l'unité nationale»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 09 - 2021

Invité hier à la radio nationale chaine 3, le premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), Youcef Aouchiche, s'est longuement exprimé à propos de la décision du parti de participer aux élections locales anticipées. «Notre participation est un choix stratégique dicté par nos responsabilités nationales», a-t-il déclaré, précisant que cette démarche vise à défendre l'unité nationale et à faire barrage à ceux qui veulent porter atteinte à la cohésion du peuple algérien.
« Cette décision a été prise suite à un débat très large au sein des structures du parti, notamment le Conseil national, où nous avons décidé à l'unanimité de prendre part à ces élections», a ajouté M. Aouchiche. «Trois impératifs» guidaient cette décision, selon les explications de l'intervenant. «Le premier a un lien direct avec les dangers qui guettent notre état national», dit-il, ajoutant que le parti est «contre les extrémistes sécessionnistes et ceux qui veulent stigmatiser la Kabylie, instaurer un climat de haine entre les Algériens, et qui à chaque fois, essaient d'instrumentaliser des événements, tragiques, pour porter atteinte à l'unité nationale». Le deuxième impératif, pour le FFS, «concerne directement notre proximité avec la population, étant donné que les institutions locales nous donnent l'opportunité d'être en contact permanent avec les citoyens, dans les villages, les villes et les communes».
Toutefois, à propos de la gestion des collectivités locales, le Premier secrétaire du FFS affirme qu'il «est temps d'apporter des changements dans les textes» qui régissent les assemblées locales. Ainsi, et pour dynamiser les activités des assemblées locales, l'intervenant estime qu'il faudrait donner plus de prérogatives aux élus locaux afin d'apporter les solutions nécessaires et répondre aux doléances des citoyens. « Il y a énormément de volonté au niveau des assemblées locales qu'il faudrait exploiter et mettre au profit du développement du pays.
Les élus sont dépourvus de toutes prérogatives, je suis moi-même élu local, et des fois on se retrouve les mains liées. Nous n'avons pas suffisamment la force d'agir et d'apporter les solutions attendues par les citoyens. Il est temps d'apporter des changements fondamentaux dans les textes qui régissent nos collectivités», ajoute-t-il à ce propos. Il s'agit, selon lui, de «donner des pouvoirs aux élus locaux notamment en termes de fiscalité locale et d'entreprenariat au niveau local», a-t-il indiqué.
Le troisième «impératif» derrière la décision du FFS, est d'ordre interne. Il est lié à la dynamique organique que les responsables du FFS veulent créer au sein des structures du parti.
Selon l'intervenant, la participation aux élections locales «va nous permettre de préparer un congrès national ordinaire qui donnera la parole à toutes les militantes et militants et ceux qui partagent notre projet de société et notre vision».
Le 6e congrès «va nous permettre de revoir certains modèles de fonctionnement et de nous adapter aux mutations et aux réalités d'aujourd'hui », affirme M. Aouchiche.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.