Erratum    Les précisions d'un des ex-associés    Appel à la relance du projet de loi criminalisant la colonisation    Un parti marocain crique sévèrement le Makhzen    Le représentant spécial de la Cédéao déclaré persona non grata    Le départ de Stambouli presque consommé    Les joueurs en grève    La place du malade comme enjeu central    "Faim blanche", le nouveau roman d'Amin Zaoui    L'auteur Youssef Bendekhis décroche le grand prix    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    Une voix d'outre-tombe    Objectif : diversifier l'économie nationale    Vers le plafonnement des prix de l'hôtellerie    Le prince écolo et la biodégradabilité des corps !    Pression pour la Lazio, Coupe pour le Bayern    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Le cri d'alarme de Benbouzid    Installation d'une commission technique chargée du dossier    Jongler entre l'envie de... et celle de...    Belaribi ordonne le transfert de la gestion des réservoirs d'eau à l'ADE et Seaal    Enième coup d'Etat militaire    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    «Les constantes et les variables dans les Constitutions algériennes», thème d'un ouvrage de Mohamed Saïd Boussadia    Simple formalité pour les Algériennes    Le président du CNESE dénonce: «De la surfacturation à la sous-facturation»    Tlemcen: Protéger l'agriculture des risques climatiques    Une question d'Etat de droit    LNFA - Ligue 2: Trente-deux postulants pour deux places    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    La continuité des coups d'Etat    Elira qui élira bien le dernier...    La culture se perd    Mobilis, Djezzy et Ooredoo avertis    Un renvoi et ensuite ?    50000 Arbres plantés    Immenses dégâts matériels    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    Le verdict rendu le 7 novembre    Mystères et certitudes du gouvernement    L'Arabie saoudite fait flamber le baril    4/4 Pour les Algériens    Le gazoduc, Sonelgaz et les migrants    «L'Algérie a toujours soutenu les causes justes»    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La direction régionale du Commerce d'Oran dresse son bilan: Plus de 2.211 tonnes de produits saisies en 6 mois
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 09 - 2021

Quelque 2211,056 tonnes de produits non conformes et ne répondant pas aux normes d'hygiène et de la qualité ont été saisies par les inspecteurs du Commerce dans les 5 wilayas que coiffe la direction régionale du Commerce DRC d' Oran (Oran, Aïn Témouchent, Tlemcen, Sidi Bel-Abbès et Mostaganem), selon un bilan semestriel de l'opération de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes, dressé de janvier à juin 2021.
Ces saisies dont le montant dépasse les 193 millions de DA sont en augmentation comparativement à celles effectuées durant la même période de l'année 2020 soit une hausse de 119%.
En effet et selon les statistiques, les agents ont effectué 102.968 interventions et ont relevé 9.001 infractions. Ce contrôle s'est soldé par 8.680 procès-verbaux qui ont été dressés à l'encontre des contrevenants pour non-respect de la qualité et des pratiques commerciales.
C'est dans la wilaya de Tlemcen que le nombre des interventions reste le plus élevé avec 4.107 contrôles, suivie de celle d'Oran avec 2.756 interventions.
Par ailleurs, plus de 4 milliards de DA de chiffre d'affaires dissimulés a été relevé dans le cadre du contrôle les pratiques commerciales par les inspecteurs de cette direction dans les 5 wilayas qu'elle chapeaute. Ce défaut de facturation constitue, en effet, l'infraction le plus constatée après l'absence d'hygiène et l'insalubrité les lieux. Il s'agit souvent de commerçants qui achètent et écoulent leurs marchandises, sans aucune facture, attestant le prix réel de produit. Un stratagème que les opérateurs adoptent pour échapper au fisc, ce qui représente, sans doute, un réel préjudice pour les caisses du Trésor public. Cette infraction sanctionnée par la loi sur la concurrence a été détectée chez les commerçants de détail comme de gros. Toujours dans le cadre de contrôle des pratiques commerciales, les inspecteurs on procédé à la fermeture 557 commerces et ont effectué 713 prélèvements d'échantillons en vue d'analyses. 9.101 enquêtes ont été aussi réalisées par la direction régionale du Commerce d'Oran.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.