Le MSP menace de se retirer    Le chef de l'état se recueille au sanctuaire du Martyr    Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs    «L'informel ? Un danger pour la sécurité du pays»    L'intrigante histoire du consulat américain    Issine ? Connais pas !    Le Président Ghali réaffirme sa disponibilité au dialogue    Paqueta croit aux chances du Chabab    Chassé-croisé entre Chelsea et Liverpool, City qui rit et United qui pleure    Conclave d'évaluation chez Benbouzid    Plus de 79 000 produits pyrotechniques saisis en 2021    Cherchem    Présentation à Alger d'une pièce théâtrale sur la Révolution algérienne    Ils maîtrisent la portée des menaces !    BF : la descente aux enfers    Retour des supporters dans les stades : Le grand cafouillage !    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    13 harraga sauvés et les corps de 4 autres repêchés    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Centre anti-cancer Emir Abdelkader: 22.000 cures de traitement du cancer du sein depuis 2020    Incertitudes sur le projet Peugeot    Croissance factice    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    L'informel menace l'Etat    Une loi pour protéger les institutions    Déboires d'un père de 9 enfants    «Alger sera la vitrine de la transition énergétique»    Les douanes sont-elles des passoires?    Les néo-harkis reviennent cette semaine    Où finira robert Lewandowski?    Pioli retient la force mentale des siens    Un après-midi cauchemardesque    La main tendue de Lamamra    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    «Fatima, la fille du fleuve», une BD contre l'oubli    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Vers de nouvelles hausses en 2022    2 décès et 87 nouveaux cas en 24 heures    Des listes passées à la moulinette    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Patrimoine historique des luttes anticoloniales de l'Afrique: Une débâcle programmée    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tlemcen: Le chantier de l'annexe du musée d'archéologie islamique bientôt relancé
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 09 - 2021

Le chantier de l'annexe du musée d'archéologie islamique de Tlemcen à proximité de la place « Aoud », qui a débuté en 2011 est toujours à l'arrêt en raison du gel de ce projet par les pouvoirs publics.
Selon le constat sur les lieux, seule l'ossature en béton armé composée de poteaux, poutres et planchers émerge. Le reste des travaux de seconds œuvres est toujours à l'arrêt. Questionné sur ce sujet, le directeur de la culture de la wilaya de Tlemcen a indiqué que « les travaux d'extension de ce musée seront bientôt relancés et ce, suite à la levée du gel sur plusieurs projets relevant de notre secteur, tels que cette annexe du musée de l'archéologie islamique et les galeries d'art, qui vont permettre aux artistes d'exposer leurs œuvres et leurs travaux mais aussi pour abriter des grands artistes nationaux et internationaux et pour créer des ateliers de formation de jeunes aux arts plastiques ainsi que les résidences d'artistes à implanter au sein de cette structure située à proximité de la bibliothèque principale Mohamed Dib d'Imama. Ces projets seront gérés par l'agence algérienne des projets culturels ».
Notre source a ajouté que « l'objectif de la réalisation de cette annexe est de faire de ce musée un important équipement culturel aux normes internationales, pour gérer le patrimoine et sauvegarder les vestiges archéologiques islamiques, leur épigraphie, leurs objets et bien entendu la céramique et chercher, comme on dit de façon triviale à faire parler les pierres ». Ce musée offrira un cadre de formation et de recherche aux étudiants et enseignants en archéologie de l'université, pour mieux étudier les vestiges et dresser un inventaire de cette région riche de cinq fondations de la conquête islamique au bas moyen âge et pour déboucher sur des éléments très neufs aux legs du moyen âge.
Il est à rappeler, que de nombreux legs du moyen âge ont été détruits ou éradiqués pendant l'époque ottomane, la période coloniale et depuis l'indépendance. Par ailleurs, l'on apprend que la direction de la culture a demandé la levée de gel sur d'autres projets dont celui de l'aménagement de Bab Zir, ancienne Médina de Tlemcen, qui devait contenir une placette, une maison témoin, des aires de jeux et des espaces verts, afin de donner un lifting à ce site emblématique de Bab Zir, qui est devenu un véritable dépotoir qui enlaidit le visage de l'ancienne Médina. Il s'agit également du conservatoire de musique et des bibliothèques de Ghazaouet et Azail (études achevées). A noter, que la direction de la culture est en train de finaliser les plans de sauvegarde des anciennes Médinas de Nedroma (phase de recueil des avis de la population) et de Tlemcen (désignation en cours d'un enquêteur par l'APC). La ville de Mansourah a déjà fait l'objet d'une publication de son plan de sauvegarde dans le journal officiel. En 2022, la direction de la culture planchera sur les plans de sauvegarde de Beni Senous, Ouled Mimoun et Honaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.