Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    L'information locale au centre des préoccupations    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Ali Ghediri de nouveau devant le juge aujourd'hui    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Pas de président à l'issue du deuxième tour de vote    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    «Le pays est toujours ciblé»    Le temps de l'efficacité    La Sadeg améliore sa desserte    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Messi penserait à un retour au Barça    Un challenge au sommet de l'UA    Les preuves du complot    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tlemcen - Boycott des élections : démissions au RCD
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 09 - 11 - 2021

Depuis quelques jours, le rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) de Tlemcen est secoué par des démissions en cascade au sein du bureau régional et des conseils communaux de ce parti. En effet, le président du bureau régional RCD, Haddou Yazid Dahmane, les présidents des conseils RCD de Maghnia, Tlemcen et de Hennaya, respectivement MM. Belahoual Ouassini, Haddouche Réda et Yahia Berrouigu et Abdelkrim ainsi que deux autres membres du bureau régional de Tlemcen ont annoncé hier leur retrait du parti de Mohcine Belabes. En cause : le refus de la participation de ce parti aux élections locales du 27 novembre prochain, selon M. Haddou Yazid Dahmane, un militant du RCD depuis 1994, qui estime que « rien ne justifie le boycott de ces élections qui se tiendront avec nous ou sans nous le 27 novembre 2021 ». « Le fait de boycotter tous les rendez-vous politiques précédents des présidentielles, de la révision constitutionnelle et des législatives, et aujourd'hui encore ce scrutin est en soi un choix radical et en même temps un suicide pour notre parti. Nous sommes contre cette décision irréfléchie qui ne sert pas les militants du RCD, qui refusent la marginalisation et qui veulent être présents sur le terrain, afin de renforcer les structures de notre parti et préserver ses nombreux acquis politiques. Les élections locales constituent pour nous un enjeu vital et ce, pour l'intérêt général de notre formation politique et pour le développement socio-économique de notre région notamment dans la conjoncture particulière que traverse aujourd'hui l'Algérie qui a besoin de tous ses enfants ! Cela dit, nous informons l'opinion publique que nous ne reconnaissons plus dans le parti de Mohcine Belabes », ajoute le même militant.
Pour rappel, le conseil national du rassemblement pour la culture et la démocratie avait décidé en septembre dernier de rejeter les élections locales. Le parti a estimé également que « rien ne justifie d'écourter le mandat de ces assemblées qui arrive à terme en octobre 2022 ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.