Affaire du groupe Amenhyd: 4 ans de prison ferme pour Sellal et 5 ans à l'encontre de Necib    Côte d'Ivoire - Algérie: le Sud-africain de Freitas Gomes à la place du Gambien Gassama au sifflet    Salon international du bâtiment à Annaba: 80 opérateurs exposent leurs produits    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs Houza et Aousserd    Travaux publics : publication prochaine d'une deuxième partie des cahiers de charges types    Covid-19 : mise en garde contre l'idée que le variant Omicron est bénin    Kamel Nasri lance les travaux de dédoublement du tronçon de la RN 01 Djelfa-Laghouat    A l'exception des plénières déjà programmées: Les activités de l'APN reportées à cause du Covid    Dans un discours au siège du MDN: Les mises en garde de Tebboune    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Groupe D : Egypte-Soudan, aujourd'hui à 20h00: Victoire obligatoire pour les «Pharaons»    Groupe D : Guinée-Bissau - Nigeria, aujourd'hui à 20h00 - L'outsider sans complexes    Football - Ligue 2: Le RCK champion d'hiver, l'ASMO en chute libre    Commerce: Le ministre demande aux boulangers de «patienter»    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    Oran: Quatre morts dans la chute d'un monte-charge    Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?    Benfreha: Une dizaine de constructions illicites démolies    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Pépé s'attend à un gros duel    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Umtiti blessé au pied et opéré    Sept nouveaux manifestants anti-putsch tués    Onze morts dans des raids au Yémen    Des critiques aux reproches    Le baril affole le marché    Des Américains en prospection à Oran    Panique dans les lycées    Une hausse inquiétante    L'heure est grave    Incontournable marché libyen    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Didouche Mourad revisité à Aghribs    La semaine du film documentaire    L'application de certaines dispositions de la loi relative au chahid et au moudjahid, après enrichissement des textes    CAN-2021 / Algérie: " Le match face à la Côte d'Ivoire ne sera pas délocalisé"    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    Le statu quo !    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Trois morts suite à une attaque par drone    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Privilèges, affectations et contrariétés !    Une histoire entre colons    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Alger: L'affluence entre faible et «habituelle»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 11 - 2021

  Faible affluence dans les bureaux de vote dans certains centres de la capitale, hier, pour les élections locales anticipées, avec une affluence qualifiée «d'habituelle» dans d'autres.
C'est pratiquement la même ambiance constatée à travers les principaux bureaux de votre à Alger. Des bureaux très calmes, avec des urnes relativement vides jusqu'à 14 heures passées. C'est d'ailleurs ce qu'on a pu constater au niveau de l'école primaire El Mowahidine, à la rue Négrier. Selon le chef de ce bureau de vote, «l'affluence a été faible», dit-il, dans ce centre comparativement à d'autres qui ont enregistré une participation assez forte. Et de préciser : «selon nos échos, le bureau de vote du CEM Pasteur a enregistré un taux de participation assez important, c'est le cas aussi de l'école du parc Télemly».
Selon une responsable qui tenait un des bureaux de vote des femmes au centre El Mowahidine, «seulement cinq électrices se sont présentées aux urnes depuis la matinée jusqu'à 15 heures». «On est toujours là en attendant l'arrivée des électeurs. Les votants qui se sont présentés sont âgés entre 40 et 50 ans», dit-elle.
Le chef de centre de vote du CEM Dhamia, de la rue Ali Hariched, Louarari Khaled, a affirmé que «la participation est celle qu'on a l'habitude d'enregistrer au cours de ces dernières années». Et de préciser : «on était à 31 votants au cours de la matinée, pour passer à 72 et 165 votants à 15 heures». Il a souligné qu'aucun dépassement n'a été signalé dans son centre. «Il y a la présence des contrôleurs des listes APC, par contre nous avons noté l'absence des contrôleurs des listes APW», dira-t-il. Et de souligner que la participation des jeunes lors de ces élections a été assez importante comparativement aux anciens scrutins.
Le chef de centre de l'école primaire El Meaaradj, à Alger centre, a fait état de la faible affluence des électeurs que ce soit au cours de la matinée et même dans l'après- midi. En précisant que le vote s'est déroulé sans aucune tension particulière.
Le chef de centre de vote de l'école El-Istiqlal à Alger centre, Djaffar Louarti, a affirmé pour sa part que «l'affluence est ‘normale', beaucoup plus importante comparativement aux législatives, avec un léger déclin de participation cette année comparativement aux années précédentes». Le bureau de vote à l'école El-Istiqlal a enregistré 67 votants jusqu'à 15 heures.
A noter que les rues d'Alger étaient tranquilles mais peu animées compte tenu du climat hivernal (froid et pluie), avec notamment un important dispositif sécuritaire qu'on peut qualifier de «normal» pour un jour de référendum. L'atmosphère était plutôt décontractée que ce soit dans les rues ou dans les espaces publics, et au sein même de différents centres de vote dans la capitale. Il n'y avait aucune tension particulière à Alger centre, avant le dépouillement des urnes, le moment le plus attendu et le plus critique dans le scrutin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.