Cour d'Alger: début du procès en appel du général-major à la retraite Ali Ghediri    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vaccin anti Covid-19 : Près d'un millier de personnes ont reçu la 3ème dose
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 12 - 2021

  Prés d'un millier de citoyens ont reçu la 3ème dose du vaccin anti-covid à Oran, a-t-on appris, hier, du Dr Boukhari chef de service de prévention et chargé de la communication auprès de la direction de la Santé et de la population de la wilaya.
Notre interlocuteur a souligné que «la vaccination par la 3ème dose a été lancée à Oran, il y a une quinzaine de jours. Les personnes désirant bénéficier de la troisième dose peuvent se présenter auprès des points de vaccination menus de leur carte de vaccination. Elles peuvent aussi choisir la date qui leur convient, tout en respectant un intervalle d'au moins 6 mois entre la 2ème et la 3ème dose» a-t-il précisé. Les spécialistes insistent sur l'introduction de la 3ème dose du vaccin anti-Covid pour les personnes âgées et les malades chroniques conformément aux recommandations de l'OMS et des instances scientifiques. Il est recommandé de prendre une 3ème dose de vaccin suite au constat d'une baisse d'immunité, 6 mois après la prise des 1re et 2ème doses, chez les personnes âgées et les malades chroniques. Les Oranais sont ainsi appelés à se présenter aux centres de vaccination, surtout que depuis près d'un mois, une tendance haussière du nombre de cas de Covid-19 a été constatée au niveau national. Les wilayas d'Oran et d'Alger se disputent, à tour de rôle, la 1re et la 2ème place au classement des wilayas les plus touchées par la pandémie, notamment en ce qui concerne le nombre de nouveaux cas quotidiens. Depuis plusieurs jours les cas de contamination sont en recrudescence à Oran laissant le personnel médical inquiet. Selon le Dr Boukhari, une moyenne de 50 nouveaux cas et 1 décès est enregistrés quotidiennement à Oran. Et tous ces chiffres sont en-deçà de la réalité, car en fait il y a beaucoup de malades qui ne sont pas recensés. La tendance baissière des contaminations par la Covid-19, durant les semaines passées a, sans doute, rassuré les citoyens qui semblent oublier l'existence même de ce virus mortel. Dans les rues d'Oran, les citoyens ont repris leur train de vie normal. La distanciation est l'autre geste barrière complètement ignoré par les citoyens. Les personnes portant les bavettes se comptent sur le bout des doigts. De nombreux citoyens continuent d'afficher une indifférence totale vis-à-vis des mesures préventives contre la propagation du Covid-19. Depuis l'apparition du 1er cas à Oran, en mars 2020, près de 24.000 cas de Covid et quelque 570 décès sont à déplorer dans la wilaya. De leur côté les autorités locales à Oran commencent à se préparer pour faire face à une éventuelle 4ème vague de la pandémie de la Covid-19. Les spécialistes affirment que les symptômes de cette nouvelle vague diffèrent des précédentes. Selon les médecins «La vaccination reste le meilleur moyen pour éviter une saturation des hôpitaux et seul le respect des gestes barrières peut aider à faire face à une nouvelle vague». Le nombre de personnes vaccinées dans la wilaya d'Oran avoisine les 630.000 selon les chiffres de la direction de la Santé. A ce jour, près de 54 % de la population ciblée dans la wilaya d'Oran a été vaccinée depuis le lancement de la campagne de vaccination, en février 2021. Ce qui reste encore insuffisant pour atteindre l'immunité collective souhaitée. La vaccination évolue en corrélation avec les cas de contamination. L'immunité collective sera atteinte à Oran après la vaccination de 70% de la population cible, âgée de plus de 18 ans. Plus de 215 points de vaccination sont ouverts à Oran pour accueillir les citoyens désirant se faire vacciner, rappelle-t-on.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.