Ligue 1: le CR Belouizdad tient bon, le RC Arba respire mieux    Serie A : Bennacer champion avec le Milan AC !    Météo: des températures au-dessus des moyennes saisonnières    L'actrice Chafia Boudrâa s'est éteinte à l'âge de 92 ans    Hausse des températures: le ministère de la Santé prodigue des conseils préventifs    Le Mouvement El-Islah affirme adhérer à l'initiative de rassemblement initiée par le Président Tebboune    Le DG de l'ALECSO salue la proposition de l'Algérie concernant le plan arabe d'éducation en temps de crises    Benbouzid préside les travaux de la 57e session ordinaire du Conseil des ministres arabes de la Santé    Sahara occidental: le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Industrie: prioriser le rendement économique lors de l'importation des chaînes et équipements de production rénovés    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans le secteur de Smara    "Andaloussiates El Djazair" : prestation de l'association "Mezghenna" d'Alger    Football - Ligue 2: Le MCEB et l'USMK champions, le MOB, la JSMB et le CRBAO rétrogradent    ES Sétif: Une lacune impardonnable    LIRF - Inter-régions: Une fin de saison entachée par la violence    Fertial: Asmidal reprend les 17% du groupe «ETRHB Haddad»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Tlemcen: Quatre morts par noyade sur les plages de Bider et Moscarda    Pour la quatrième année consécutive: Mort massive de poissons au lac Oum Ghellaz    A quelques semaines des jeux Méditerranéens: Des invasions de moustiques enveniment le quotidien des Oranais    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Réfugiés climatiques    La pression jusqu'en 2023 ?    15 hôtels réservés aux journalistes    La FSF épingle la FFF    Accord avec Mbappé?    «L'heure de l'unification arabe a sonné»    Dialogue national sans partis politiques    Les forces sionistes ont tué un jeune de 17 ans    La déclaration devant l'APN en septembre    Quelle place pour les partis?    Comment sauver les récoltes?    Les recasés de Saket s'impatientent    La grande inquiétude!    Les serments de Belaribi aux ingénieurs    34 milliards pour la zone d'activité    Le pari vital de Tebboune    Un grand homme s'en va!    Formation au ciné-concert    «Nous sommes ouverts à tous les Algériens»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    Une manœuvre dissuasive    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le fusil et le burnous
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 01 - 2022

L'armée algérienne s'est presque habituée aux attaques répétées dirigées contre l'une des institutions les plus sensibles du pays. Cachés derrière un miroir sans tain, ceux qui veulent nuire à l'image de l'armée sont connus de tous. Ici comme ailleurs. L'histoire, ancienne et contemporaine, nous a montré que l'institution militaire a toujours été là quand la République chavirait dangereusement. Ce n'est pas la peine de pérorer sur les intentions de ceux qui portent des accusations, ébouriffantes de légèreté, contre l'ANP quand celle-ci a toujours été le premier rempart infranchissable contre les ennemis de l'Algérie, d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Longtemps confinée dans son rôle de grande muette, c'est justement quand l'armée décide de parler et rappeler aux oublieux ses principes immuables que ça dérange ceux qui nous appellent à vendre le fusil pour acheter un burnous. L'expérience des pays, à commencer par nos voisins dans la tourmente, nous a montré que quand l'armée est la première ciblée, le pays s'effondre sur ses propres fondations. Tel un cheval de Troie, les théoriciens de la pensée néocolonialiste, drapée dans le soft power ou les «révolutions colorées», commencent par noyauter les armées fantoches pour servir d'abord leurs intérêts et semer sang et chaos dans des pays dont certains ne se relèveront probablement jamais. Plus que tout le monde, l'armée est consciente des menaces protéiformes qui pèsent sur le pays, certaines d'entre elles sont si dangereuses que seule la force de dissuasion de l'institution militaire est capable de conjurer.
Détourner l'armée de sa raison d'être et de sa vocation constitutionnelle, celle de sécuriser le pays dans les zones insécurisées, notamment sur les flancs Est et Sud, et faire face à la menace majeure de cette corrélation spatio-temporelle entre terrorisme, crime organisé et immigration clandestine, est l'un des objectifs inavoués, qui doit absolument être déjoué, de la guerre dite de «quatrième génération». L'ampleur des risques et menaces et leur immédiateté physique ne peuvent que diriger le regard de l'ANP vers cette constante purement algérienne, celle de ne se mêler des affaires de personne quand personne ne fourre son nez dans nos affaires intérieures. Le reste, tout le reste, n'est que clabauderie et commérages de personnes babillardes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.