Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Benabderrahmane donne le coup de starter    Sahara occidental: une délégation sahraouie appelle le Gouvernement britannique à amener le Maroc à respecter les résolutions onusiennes    Sonatrach: deux contrats EPC et un mémorandum d'entente signés à Alger    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    ENTMV: une consultation internationale pour l'acquisition d'un nouveau système de réservation électronique    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Belani se félicite des bonnes conditions du déroulement du concours d'accès aux grades d'attachés et secrétaire des AE    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    LA VIE... ET LE RESTE    Maguire, c'est désastreux    Brèves    Tensions accrues au Sahel    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Moscou juge «stupides» les soupçons occidentaux    Du bon et du moins bon    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    Le ministère de la Culture et des Arts prend part à la 21e édition du SITEV    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une histoire entre colons
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 01 - 2022

Jadis, l'offense se lavait dans le sang. Quand on touchait à l'honneur d'une personne, on savait à quoi on pouvait s'en tenir. Le ridicule et l'affront tuaient tragiquement au cours d'un combat engagé entre deux hommes. L'histoire nous apprend que durant l'occupation de l'Algérie, dans les années 1900, les duels aux pistolets ou à l'arme blanche (épée) pour défendre l'honneur étaient légion et très courants. On s'affrontait jusqu'à la mort pour un oui ou un non. Naguère, on ne badinait pas avec l'honneur quand on était blessé publiquement. Paul Robert, le fougueux maire de l'ex-Orléansville (Al-Asnam), est mort le 07 avril 1910, lors d'un duel sur les hauteurs d'Hussein Dey à Alger, atteint d'une balle tirée par le pistolet de son adversaire, André Houbet, directeur du journal le «Cri d'Alger», qui lui avait porté des accusations dans un article de presse dans son journal.
La genèse de cette histoire remonte au milieu de l'année de 1910, lorsque Paul Robert, grand propriétaire terrien, banquier, meunier, maire et conseiller général de la ville d'Orléansville, était candidat à la députation. Il avait été pris à partie par le propriétaire du journal le «Cri d'Alger» qui lui reprochait des actes et une conduite indécente, critiquant son ascension politique.
Corruption, magouilles et argent sale. Se sentant diffamé et offensé, le maire d'Orléansville a demandé à l'auteur de l'article de se rétracter publiquement sur ses écrits, sinon il lui lancerait un défi pour un duel à mort pour défendre son honneur. Ainsi, le 7 avril 1910, le maire Paul Robert, l'oncle paternel du lexicographe Paul Robert auteur du dictionnaire «Le Robert», était sur les lieux du duel, à Hussein Dey, en présence des témoins chargés d'assister et de diriger le combat. Une détonation, comme au Far West, s'est faite entendre, après que le directeur du combat eut prononcé les mots : «Attention, feu !». Paul Robert s'écroula mort sans avoir eu le temps de tirer. Atteint à l'abdomen, il mourra quelques heures plus tard à l'hôpital Mustapha Pacha d'Alger.
Il sera ramené par train le lendemain pour être enterré au cimetière d'Orléansville. Aujourd'hui, les duels ne sont plus d'actualité pour régler les différends et laver son honneur, par contre, le déshonneur, le ridicule et la moquerie font le plein et ne tuent plus personne «kima bekri». Seul le désespoir, le désarroi et la misère tuent aujourd'hui par le suicide des pauvres gens vivant dans la détresse. L'ambition démesurée des autres, la corruption et tous les autres vices qui vont avec, ne reculent devant rien dans le présent pour atteindre des objectifs visés, quitte à être la risée de tout le monde et même si les chiens aboient sans arrêt, la caravane passera et il n'y aura pas de duel pour laver le «Aar» (Le déshonneur).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.