"Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Une sérieuse alerte    La contre-attaque par les chiffres    Tension sur le lait infantile    Une hausse prévisible    L'Etat à la rescousse des travailleurs    Der Zakarian s'explique pour Belaïli    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    «La confiance du peuple a un coût»    Un expert américain porte l'estocade    Pays pauvre du Sahel en proie aux violences terroristes    Gazprom suspend ses livraisons à l'italien Eni    «Le consensus est une exigence historique»    De Ciné Gold à la résidence d'Yves Saint Laurent    «La vie d'après» décroche El Kholkhal d'or    Mouloudji prend part    Signature de deux accords entre les ministères de l'Enseignement supérieur et de l'Economie de la connaissance    La jeunesse algérienne consciente des questions décisives de l'heure    Situation au Burkina Faso: le Ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des membres de la communauté algérienne dans ce pays    Tébessa : ouverture du premier forum des jeunes d'Algérie    Attaché à ses principes, le FFS place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération    La Guinée se voit retirer l'organisation de la CAN 2025    6e édition du REVADE: plus de 80 opérateurs attendus du 10 au 13 octobre    Près de 186.000 agriculteurs ont bénéficié de contrats de concession à l'échelle nationale    Le Président Tebboune préside dimanche une réunion du Conseil des ministres    Université: batterie de mesures pour améliorer l'enseignement et la recherche    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Algérie-France: Consultations entre les deux pays    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Le diagnostic doit être prématuré    Les chiffres de l'ANP    De la cocaïne à profusion    Mouloudji prend part à la conférence de l'UNESCO "MONDIACULT 2022"    Impératif soutien médiatique à la Palestine face à la propagande et à l'occupation sionistes    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ignorance, inculture et suicide
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 09 - 08 - 2022

On a beau tenter de nourrir de l'optimisme pour le futur, le présent et le cours des jours avec ses catastrophes n'offrent qu'une hypothétique espérance et un large lot d'incertitudes sur l'avenir. On ne maîtrise plus de quoi naissent les drames quotidiens si gratuits que l'on a l'impression qu'une partie de la population s'obstine à embrasser le mal même s'il faut aller le chercher avec de l'argent.
Débilité ? Irresponsabilité ? Ignorance ? On ne sait pas de quoi est construite cette culture de l'imbécilité que l'on peut traduire par l'amour du suicide.
Une famille entière de plus de sept personnes dont cinq enfants a été décimée dimanche dans un accident de voiture sur la corniche oranaise. Un père et son fils ont été écrasés par un rocher sur une autre plage d'Oran. Une explosion de gaz a transformé en ruine un immeuble à Constantine en emportant une jeune maman et provoquant des dégâts considérables dans le quartier. La liste des impairs catastrophiques est encore trop longue pour que la fatalité ne soit en aucune façon suspectée d'être l'auteure des immenses inconséquences vécues et pour convenir et que ce sont les comportements qui sont réellement en cause. Ceux de certains adultes, de plus en plus nombreux, sont identiques aux élans irréfléchis des enfants. Sauf que l'immaturité des premiers fait maintenant office d'arme pour la mort et entraînant l'effacement des vies des autres qui n'ont de défense que leurs seules innocences. Leur déraison, la légèreté manifeste de leurs esprits veulent que le suicide soit collectif.
D'évidence l'inculture est présente. On aura beau sévir en tablant sur une législation draconienne dans tous les domaines pour rétablir la sagesse en faisant front contre les inconsciences, il n'est pas sûr que l'on réussisse à vaincre un mal en tous points de vue profond. Qu'une ville comme Bouira enregistre en un seul mois 28 accidents de voiture au cœur de son agglomération n'est pas anodin. La sociologie et la politique devront s'aider de la psychanalyse pour une autopsie juste et fiable et expliquer la percée de la violence en passe d'embraser le monde entier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.