ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Dziri Billel n'est plus entraineur de l'Usm Alger    Berraf maintient sa démission    Ce qu'il faut savoir    Le prix des masques chirurgicaux flambent    Tebboune appelle à une "extrêmevigilance"    Les avocats continuent de denoncer    Coronavirus en Algérie : L'inquiétude monte à Sétif    ARABIE SAOUDITE : Le président Tebboune en visite d'Etat    L'UA attachée à la tenue d'un référendum au Sahara occidental    Djerad reçoit l'Envoyé spécial du PM britannique pour le partenariat économique avec l'Algérie    ILS SE SERAIENT ACCAPARES DE 600 TERRAINS : Vers la levée de l'immunité de 2 députés FLN    Education: sit-in des enseignants et travailleurs de l'Unpef    Mustapha Berraf renonce à sa démission !    COUR D'ALGER : Le procès Ouyahia-Sellal à nouveau reporté    REMISE DES DECISIONS D'AFFECTATION AADL : Vers la convocation de 120 000 souscripteurs    Le parquet requiert des peines allant de 2 à 10 ans de prison    RENAULT ALGERIE FERME SES PORTES : Près de 1300 travailleurs au chômage technique    Ligue (USM Alger) : séparation à l'amiable avec l'entraîneur Dziri Billel    L'inébranlable détermination des étudiants    Une médaille pour le hirak à Montréal    «Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»    La Libye en tête des préoccupations    L'ESS et le PAC accrochés, la JSS nouveau leader    Aït Djoudi optimiste malgré la situation du club    Le choc de titans    La chambre d'accusation renvoie le dossier au 3 mars    Seddik Chihab conteste son exclusion    L'instance présidentielle veut mettre fin aux dysfonctionnements du parti    Sanders confirme son avantage face à Biden    Doute sur la tenue du sommet quadripartite sur la Syrie    L'ONU dénonce la violence israélienne en Cisjordanie    Un changement pour la route    ACTUCULT    Des témoignages poignants sur la Guerre d'Algérie    "Intertextualité et conversation dans l'œuvre de Kateb Yacine"    Lettre écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri (25 février 1989) et publiée par Awal    Coup de mou chez Scorsese    Affluence du public    Boxe/Tournoi pré-olympique: Houmri et Bouloudinats passent en demi-finale    Constitution: l'université a un rôle "pivot" dans l'encadrement du débat de la société    Tizi-Ouzou: Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Pour se défaire de la dépendance aux hydrocarbures : Djerad prône une transition vers le solaire    Alger: la distribution de l'eau potable totalement rétablie mercredi avant le délai prévu    Haï Es-Sabah: Plus de 372 kilogrammes de viande impropre à la consommation saisis    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ANSEJ A MOSTAGANEM : 15.000 entreprises éligibles au rééchelonnement de dettes
Publié dans Réflexion le 10 - 02 - 2018

M. Abdelkader Nehila, directeur de l'Ansej à Mostaganem, a révélé que pas moins de 15.000 entreprises montées dans le cadre des dispositifs ANSEJ sont désormais assujettis à un rééchelonnement des crédits et effacement des Agios.
Une déclaration qui vient d'être rendue publique lors d'une récente rencontre de sensibilisation à l'égard de la tranche des promoteurs en question, au niveau de la chambre de Commerce et d'Industrie Dahra de Mostaganem, à laquelle avait également pris part la direction de wilaya de l'agence nationale de l'emploi. Bien sûr, la nouvelle mesure touche les bénéficiaires et jeunes porteurs de projets ayant monté leurs entreprises dans le cadre des dispositifs d'aide aux jeunes. Selon, le directeur de l'Ansej, cette nouvelle donne vient pour permettre aux promoteurs un certain assouplissement dans le cadre des facilitations à la création d'emplois des bénéficiaires d'aide depuis 2011. Le même responsable a également mis en exergue l'autre mesure d'assouplissement par rapport à la toute nouvelle convention par rapport aux agios réservés et éligibles à l'effacement nées des crédits accordés aux promoteurs ANSEJ avant le mois de mars 2011. Un assouplissement qui en fait répond à la signature d'un accord dans ce sens en septembre 2017 entre les banques publiques, l'Agence Nationale de Soutien à l'Emploi des Jeunes (ANSEJ) et le Fonds de caution mutuelle de garantie risques/Crédits jeunes promoteurs. Ainsi, cette action permet d'effacer les pénalités de retard et de soi, toutes les charges qui en découlent pour les micro-entreprises financées avant 2011. Pour bénéficier de cette nouvelle donne qui vient à pic pour pas mal de promoteurs qui bossent sérieusement, les concernés doivent introduire une demande auprès de l'Ansej et de la Cnac qui pour leur part, ont le droit d'avoir un regard sur la présence du matériel au niveau de la micro-entreprise. Une fois le dossier déposé c'est à la banque de procéder à l'effacement des agios réservés. D'où avec, des poursuites judiciaires et fixeront le montant des crédits rééchelonnés pour une période étalée sur 5 ans, dont 12 mois de différé maximum selon le cas. La décision d'annuler les pénalités des bénéficiaires des projets Ansej et Cnac, et de délai jusqu'au 30 juin 2018. Il y a lieu de rappeler qu'il s'agit d'effacer les agios (intérêts et pénalités) des entreprises CNAC et ANSEJ, qui étaient sous un régime plus contraignant avant mars 2011. L'ancien régime soumettait les jeunes promoteurs à des taux d'intérêt non bonifiés. Un rééchelonnement qualifié de « deuxième chance pouvant permettre aux promoteurs en difficulté financière de redémarrer leur activité ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.