Dynamiques de la Société civile: La rencontre du 24 août vise l'élaboration d'une feuille de route "consensuelle" affirme Lyes Merabet    Farida Benyahia à Bouira : La lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé, "une des priorités persistante pour la justice"    Reconnaissance faciale, conduite autonome… La Russie présente à l'Unesco ses "technologies d'aujourd'hui"    Solde commercial : Une dégradation prévisible, liée à la structure de l'économie nationale    Parc automobile : Légère hausse des immatriculations et ré-immatriculations    Une campagne vouée a l'échec    2e journée de l'Afrique à New York: L'ONU salue la "contribution active" de l'Algérie    Or noir : Les USA renforcent leur présence sur les sites pétroliers en Syrie    Brésil: Première titularisation pour Dani Alves avec Sao Paulo    Transferts: L'Algérien Guedioura rejoint Al-Gharafa pour deux saisons    Cause palestinienne : Eddalia réitère le soutien indéfectible de l'Algérie    "C'est en bonne voie"    17.200 Seat vendues en 7 mois    La Volkswagen Golf Joint n'est plus disponible    "On veut nos salaires !"    "L'indépendance du juge n'est pas un privilège mais une responsabilité"    Transfert de contrôle à l'Agence nationale    Décès de 20 hadjis algériens    Sidi Mezghich (Skikda) : Les habitants de Boutamina bloquent la RN 85    Le chanteur andalou Brahim Hadj Kacemanime un concert    Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Judo : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Delort buteur, Abeid signe ses débuts avec Nantes    Le match contre ses détracteurs    Réception fin 2019 des projets annexes du barrage Ouarkis    Lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé    Près de 2 millions de déplacés rentrent chez eux depuis 2015    Un lourd fardeau pour les nouveaux magistrats    20 AOUT 1956, LE CONGRES DE LA SOUMMAM : Le tournant décisif    Le documentaire Tideles projeté en avant-première    Anime un concert à Alger    VISA POUR LA FRANCE : Changement des délais de traitement des demandes    Le corps d'un baigneur retrouvé sur une plage près de Ouréah    Le ministère de l'Intérieur suspend ses activités à Aden    Moscou accuse Washington d'y avoir alloué des fonds    De plus en plus d'étudiants algériens dans les universités allemandes    Gratuité de transport pour 720 handicapés    La mer artistique de Mohammed Bakli    Cheba Farida priée de quitter la scène illico presto    Hassen Ferhani doublement primé au Festival de Locarno    Une marche pour réclamer le retour aux principes de la Soummam    CRB - NCM, aujourd'hui à 21h00: Tout pour une 1re victoire    En amical: NAHD-WAB, aujourd'hui à 17h: Boufarik pour préparer l'ASO    Tlemcen : 400 hectares de forêt ravagés par le feu    Jeux Africains : La sauteuse Arar accréditée à Rabat    Tébessa: L'OPGI, les loyers impayés et le reste    Embouteillages monstres aux accès de la capitale Les retraités de l'ANP empêchés d'atteindre Alger    Karim Younes: Le Panel «ne parle pas au nom peuple, du hirak ou du pouvoir»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MARCHE TOURISTIQUE LOCAL : Point de promotion pour la destination ‘'Mostaganem'' !
Publié dans Réflexion le 15 - 02 - 2019

Presque une journée entière à faire le tour des agences touristiques de la ville. Un tour infructueux. La destination « Mostaganem » est absente dans le marché touristique local. Pour les agences visitées, ce produit touristique ne marche pas, la demande est inexistante. L'on estime que « Mostaganem » n'est attractive que par ses plages, durant la saison estivale. L'absence en ville de bureau du tourisme et de bus touristique (city tour bus) boucle la boucle sur l'état des lieux d'un pan important de l'économie locale en sous exploitation.
Mais tout d'abord, force est de constater que les agences touristiques publiques et privées ne témoignent d'aucun effort pour promouvoir la destination « Mostaganem » et l'imposer sur le marché touristique. Elles ne font preuve d'aucune initiative et d'aucune agressivité pour dynamiser la demande en élaborant à longueur d'année des offres riches et alléchantes. Par exemple, quand on leur propose un groupe de personnes désirant visiter la ville et la région pour une semaine, elles ne manifestent aucun enthousiasme et ne sautent pas sur l'occasion. Cet étrange manque d'intérêt semble avoir plus d'une raison. D'abord, leur connaissance dérisoire des potentialités touristiques de Mostaganem. Dans leur majorité, ces professionnels ne sont capables d'énumérer que quelques endroits de la ville à valeur touristique. Pour expliquer cette déficience en information touristique, ils pointent du doigt les autorités publiques chargées du tourisme. Ensuite, en matière d'hébergement et de restauration, ils s'avèrent qu'ils ont une idée sommaire sur les capacités disponibles dans la ville et sa région. Et qu'ils n'ont pas pour habitude de travailler étroitement avec les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration, ces autres acteurs clés dans le tourisme. Et enfin, le manque qu'ils accusent en matière de guides et de moyens de transports adéquats de touristes. En plus de n'avoir jamais travaillé avec des opérateurs spécialisés connus dans le transport de touristes. Certains citoyens n'hésitent pas à citer un autre facteur à l'origine du manque d'intérêt des agences touristiques pour le tourisme local. Pour eux, ces agences jouissent d'une situation de rente qui les dispense de tout effort de recherche d'autres créneaux de gains. En clair, ils pensent que la billetterie, le Hadj, l'Omra et des produits touristiques très prisés comme la Turquie, la Tunisie, le sud algérien en fin d'années etc. leur permettent de tourner confortablement l'année entière. Surtout qu'il n'existe aucune mesure légale les responsabilisant explicitement vis-à-vis de la promotion et la dynamisation du tourisme local. Dans ce même cadre, on ne doit pas oublier que les hôteliers de la ville ne sont pas en reste. Leur inflexibilité en matière de prix plombe l'activité touristique. Ceux-ci restent en effet insensibles aux appels les incitant à faire preuve d'imagination et d'innovation au lieu de rester fixés sur la seule saison estivale. Notons enfin, que le transport public de voyageurs est aussi un facteur déterminant dans la réussite du tourisme local. Pour se rendre à Mostaganem, par route, le touriste a d'abord besoin d'information fiables, détaillées et à jour sur les possibilités disponibles. Quiconque visite les sites internet de la SNTF (pour le train), et des gares routières (pour les bus) se rendra compte de lui-même que ce souci n'est pas encore à l'ordre du jour.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.