CAN-2021 (U17): l'Algérie dans le groupe B avec le Nigeria    Mouloud Mammeri, héritage et transmission    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    OL : Slimani s'enflamme pour Rayan Cherki    Le Brent renoue avec des niveaux d'avant la crise    Moteurs électriques : les 5 variantes    Un recyclage de nouvelle génération    Le rôle de la cité scientifique de Boumerdès dans la récupération de nos richesses en hydrocarbures    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Terrain du Hirak    La prison se charge des convictions !    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Bouakaz appelle à la «mobilisation générale»    Les flammes de la passion    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    Sanitaires «privatisés»    Prenez soin de vous... mangez de la soupe !    Légumes grillés au citron et à la coriandre    Distribution prochaine de 154 LPA    Plusieurs maisons menacent effondrement    Droit d'inventaire vs changement de serrures    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Le ministre du Travail: Vers une intégration massive des jeunes du pré-emploi    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Début de la vente des vignettes automobile à partir du 1er mars    Après avoir reçu la première dose il y a 21 jours: La deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 lancée    Mourad Preure, expert en pétrole: «Nos gisements sont surexploités»    185 nouveaux cas durant ces dernières 24 heures    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    Sabri Boukadoum: Envoi de troupes en dehors des frontières, des «rumeurs infondées»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LE CORONAVIRUS TOUCHE DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES : Vers un confinement de 15h à 7h à Mostaganem !?
Publié dans Réflexion le 19 - 04 - 2020

Tant souhaité par le personnel soignant, le dispositif de confinement et l'ensemble des mesures préventives qui l'accompagnent ont été reconduits pour une période de 10 jours, soit jusqu'au 29 avril. A Mostaganem, avec l'évolution actuelle des cas de Covid-19,il n'est pas exclu que la wilaya rejoint le confinement de 15h à 7h.
Il y a lieu de préciser à ce propos que le dispositif en vigueur concerne "le confinement total pour la wilaya de Blida, le confinement partiel 15h à 7h du matin pour neuf wilayas : Béjaïa, Tlemcen, Tizi Ouzou, Alger, Sétif, Médéa, Oran, Tipasa et Aïn Defla, et le confinement de 19h jusqu'au lendemain à 7h du matin pour les 38 wilayas restantes". À cet effet, le Premier ministre a rappelé "la nécessité de respecter les règles préventives édictées en matière de confinement, de distanciation sociale et de mesures d'hygiène qui demeurent dans la situation actuelle les seules barrières de prévention à même de stopper la propagation du coronavirus". Le personnel soignant, en première ligne dans les hôpitaux et qui a déploré la perte de 16 des siens, trouve que la stratégie d'isolement sanitaire demeure l'unique riposte possible contre cette pneumopathie atypique. Un médecin à l'établissement public hospitalier ‘'Che Guevara'' de Mostaganem, estime que la sortie du confinement en cette période charnière est dangereuse pour la population. Pour lui, l'heure de la fin de la quarantaine n'a pas encore sonné. "En tant que professionnel sur le terrain face au Covid-19 depuis l'apparition de la pandémie, j'estime qu'il était impératif, voire urgent, de reconduire cette mesure d'isolement. Le dispositif décrété a donné d'excellents résultats sur tous les plans. Si l'on analyse les courbes graphiques de ces derniers jours, l'épidémie a remarquablement évolué. À Mostaganem, on n'a pas ressenti les effets positifs du confinement. Le nombre de malades est en train d'évoluer depuis quelques jours. Le bilan des personnes suspectées d'atteinte de l'infection est aussi inquiétant. C'est pour toutes ces raisons qu'il fallait reconduire cette stratégie de confinement", plaidera le médecin, qui rappellera que le service des maladies infectieuses de l'hôpital ‘'Che Guevara'' a déjà traité plusieurs patients positifs au Covid-19. Pour leur part, les membres du comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie joignent leurs voix à celle du médecin. La stratégie adoptée jusque-là a montré son efficacité en cassant les chaînes de transmission qui ont touché 47 wilayas. Un membre du comité scientifique a précisé, par ailleurs, que la décision de prolonger le confinement demeurait le souhait de plusieurs praticiens qui suivent cette épidémie qui sévit depuis près de deux mois dans le pays.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.