Le pas à ne pas franchir    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Covid-19: Des chiffres inquiétants    L'Aïd et une épine dans le pied    «Un peu prématuré pour en parler», selon la Commission de la fetwa: Plaidoyer pour l'annulation du sacrifice de l'Aïd El-Adha    5 Juillet 1962 - 5 Juillet 2020 - 58ème anniversaire de l'indépendance nationale: La grande fête    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    L'Algérie exportera 50 millions de gants vers l'Espagne    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    Un jour sur la plage    Qui veut dénaturer Le Rocher Noir de Boumerdès ?    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    L'infrangible lien...    L'Algérie passe dans une catégorie à revenu inférieure    Vu à Alger    Covid-19: le personnel soignant appelés à fédérer ses efforts pour endiguer la pandémie    430 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Boubaghla, un symbole de bravoure et de résistance face à l'occupation française    Accidents de la circulation : 10 morts et 357 blessés en 48 heures    L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental    Skikda: "la récupération du crâne du chahid Bensaâd, permettra d'enseigner l'Histoire aux nouvelles générations"    Le nouveau tsar    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    2 navires de Sonatrach mis sous séquestre    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les martyrs sont de retour    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Brèves    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





17 décès et 201 cas contrôlés positifs
La propagation du virus s'accélère
Publié dans Liberté le 23 - 03 - 2020

"L'Algérie est entrée en phase 3 de la propagation de l'épidémie de Covid-19. Par conséquent, nous devons nous préparer au pire", a averti, hier, le ministre de la Santé, précisant que "la décision du confinement général relève des prérogatives du président de la République."
La propagation du virus Covid-19 s'accélère en Algérie, en passant hier la barre des 200 cas de contagion à travers le territoire national. En effet, le dernier bilan communiqué hier par le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus fait état de deux nouveaux décès et de 62 cas supplémentaires avérés positifs. Selon le porte-parole du Comité de suivi, Fourar Djamel, le bilan du nouveau coronavirus s'élève à 17 morts et 201 personnes atteintes de l'infection depuis l'apparition du premier patient contaminé, soit le 24 février dernier.
Ces chiffres supplémentaires ont pratiquement doublé en 24 heures par rapport au bilan rendu public avant-hier. Plus de la moitié des malades recensés à travers le territoire national a été déclarée dans la wilaya de Blida avec 110 cas. Et pas moins de 8 morts sur les 17 annoncés par le Comité de suivi sont originaires de la ville des Roses. Les deux décès supplémentaires déclarés, hier, ont été enregistrés dans les wilayas de Béjaïa et de Khenchela.
Ces deux victimes, âgées de 82 ans et de 85 ans, étaient rentrées de France, il y a quelques jours. Le porte-parole de l'instance de suivi de l'évolution du coronavirus a rappelé que tous les malades qui ont succombé au virus souffraient de maladies chroniques, notamment de diabète et d'hypertension artérielle. La moyenne d'âge des décès est de 67 ans.
Il a rappelé aussi que pas moins de 340 personnes soupçonnées d'être porteuses du Covid-19 se trouvent dans des hôpitaux, en attendant le verdict de l'Institut Pasteur. Et d'ajouter que 23 malades sont rétablis et ont quitté l'hôpital. À la faveur de cette nouvelle situation épidémiologique, l'Algérie a désormais atteint un stade grave de l'épidémie.
Le ministre de la Santé l'a souligné hier sur les ondes de la Radio nationale. "L'Algérie est entrée en phase 3 de la propagation de l'épidémie de Covid-19. Par conséquent, nous devons nous préparer au pire", a indiqué le Pr Abderrahmane Benbouzid, avant de préciser que "la décision du confinement général relève des prérogatives exclusives du président de la République".
En revanche, les infectiologues en première ligne pour lutter contre l'épidémie, avertissent que le virus a désormais un foyer "indigène" en Algérie. Pour eux, le stade 3 de la pandémie montre bien que nous avons largement dépassé la phase des cas de contagion importés. Une vingtaine de wilayas sont depuis hier touchées par l'épidémie.
Le virus mortel est en train de circuler rapidement à travers le territoire national et non plus de façon isolée. Pour preuve, la wilaya de Blida occupe, à elle seule, la première place du podium des contaminations, en enregistrant plus de la moitié du bilan global des contagions et des décès. Sans que cela soit officiellement déclaré par les autorités sanitaires, Blida reste désormais l'épicentre de l'épidémie en Algérie.
Le Pr Abdelouahab Bengounia, spécialiste en médecine préventive au CHU Mustapha-Pacha, contacté par nos soins, affirme que "les nouveaux chiffres communiqués hier confirment bien qu'il existe dans le pays une propagation locale importante du virus. À ce stade de la pandémie, le nombre de contaminés va certainement exploser. Il faut s'attendre à une augmentation exponentielle dans les prochains jours.
Et le débordement des hôpitaux par des cas graves et compliqués n'est pas exclu". Interrogé sur la stratégie à adopter dans de telles circonstances, le Pr Bengounia soutiendra que "la meilleure riposte contre le Covid-19 est de se confiner à la maison, sauf pour certains métiers et corps devant assurer la continuité du travail. C'est la meilleure stratégie à adopter pour empêcher la propagation du virus. Il faut couper la chaîne de transmission".
Avant de conclure, notre interlocuteur expliquera que ce dispositif de maintien à domicile vise en réalité à ne pas saturer les capacités des hôpitaux et permettre, ainsi, de réserver les ressources des CHU aux cas compliqués et plus graves. En fait, le niveau 3 de propagation de la pandémie exige la mobilisation complète du système sanitaire national.

Hanafi H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.