Les bienfaits méconnus du citron    Ballon d'Or : Guardiola prend la défense de Messi    Déclaration de patrimoine en question    Quand la chute du dinar fausse les calculs    Elections locales: Les résultats préliminaires connus    Du 4 au 6 décembre: Une conférence nationale sur la relance industrielle    Coupe arabe FIFA: Algérie A' - Soudan, aujourd'hui à 11h00 - Bien entamer la compétition    Ballon d'Or: Messi, un sacre qui fait grincer des dents !    JSK - Les joueurs confinés: Le match face au Royal Léopards reporté    Ténès: Deux morts dans un glissement de terrain    Raffinerie de Skikda: Huit personnes atteintes de brûlures suite à un incendie    Illizi: Quatre morts dans une collision    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Une journée cruciale pour la droite, aujourd'hui en congrès    Le FFS en quête d'alliance    Les indépendants exigent une enquête    Le temps des tractations    Vers la révision des textes juridiques    Témoignages    Messi, le ballon dort    Mahrez au 20e rang    Toujours dans l'impasse    «L'Algérie est ciblée»    Le programme de travail sera valable du 4 décembre 2021 au 31 janvier 2022    L'Algérie souhaite davantage d'investissements chinois    Le docteur Derrar fait le point    82 familles relogées    17 personnes coincées dans un immeuble    Ce que veulent les syndicats de la santé    95 décès depuis le début de l'année    L'hostilité à l'engagement armé de la France de plus en plus visible    Xi Jinping adresse un message de félicitations à une réunion à l'ONU    «L'art : le regard pour ombre»    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Semaine du court métrage    Accélérer la mise en œuvre de l'Accord d'Alger    Maroc Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Festivals du court-métrage d'Annaba et «Cinemana du film arabe» d'Oman    Elections locales: le FLN arrive en tête avec 5978 sièges    La vague de normalisation "se brisera contre la position authentique de l'Algérie"    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en Ouganda    Benabderrahmane: la rupture avec les anciennes pratiques impossible sans des médias forts et objectifs    Sellal acquitté et Rahiel condamné à 3 ans de prison    Les nouvelles technologies au secours de la culture    Le Sénégal souhaite un soutien de Pékin au Sahel    Report du procès de l'ancien wali de Djelfa    La cérémonie officielle, vendredi prochain, à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tribunal criminel de la cour d'Oran
L'un des présumés assassins de Genova aujourd'hui devant le juge
Publié dans La Voix de l'Oranie le 01 - 06 - 2010

Condamné par la cour d'assises de Paris à trente ans de réclusion criminelle par contumace, H.K., devant répondre d'homicide volontaire, comparaîtra, aujourd'hui, devant le tribunal criminel de la cour d'Oran, pour le crime de Claude Genova dit Le Gros, un grand caïd de la capitale française. Le mis en cause avait été condamné, par contumace, à trente ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Paris, le 20 janvier 2003.
Pour rappel, la victime Claude Genova, surnommé «Le Gros», a été tué le 22 août 1994. Né en Tunisie en 1951, il est connu pour être un voleur et un receleur et se mêle ainsi à la communauté des gitans de la Boissière. Puis il propose ses services aux politiques au courant des années 70. En 1975, il assure la protection de Giscard d'Estaing aux élections. Arrivent les années 80, et «le gros» commence alors à faire parler de lui dans plusieurs villes françaises et se lie d'amitié avec un certain Daniel, surnommé le Polonais, ce dernier faisant partie du clan des Zemmour. En 1985, «le gros» est arrêté pour proxénétisme. A sa sortie, il change de cap et se tourne vers le vol de véhicule et le faux. Quatre ans plus tard, il est arrêté pour le vol de quelque 200 voitures. Mais cela ne l'empêchera pas de diriger, à partir de sa cellule, son clan. Toutefois, les quelques années passées à l'ombre permettront à un autre groupe de se faire distinguer, les Hornec. Une vraie guerre de gang a alors lieu entre les Hornec et les membres de Genova qui veut reprendre la rue, une fois libéré. Le 22 août 1994, alors qu'il profitait d'une permission, «le gros» est alors assassiné par deux inconnus. Signalons que Genova se rendait à un rendez-vous avec les frères Hornec, afin de faire cesser les hostilités. Une enquête est immédiatement ouverte et en août 1995, l'un des assassins est arrêté alors que le second s'enfuit en Algérie. Il s'agit du dénommé cité plus haut. Un autre acteur entre également dans cette affaire, il s'agit d'Attoun Sidney, le chauffeur de la victime qui a pris la fuite vers Israël, craignant ainsi pour sa vie, comme il l'aurait révélé. Quant au prévenu cité plus haut, il s'enfuit en Algérie en 1995 et achète un casino, avec la coquette somme de huit cent mille francs, somme qui était, selon certaines déclarations, en possession de la victime, le jour de son assassinat.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.