Le dernier quart d'heure d'une nébuleuse    L'amorce d'une diversification économique    De «gros poissons» à la barre    L'Algérie en première ligne    Silence, on tue les enfants!    La Chine poursuivra des exercices à «tirs réels»    27 morts au cours d'affrontements intercommunautaires    Bamako souhaite que l'Algérie continue d'avoir un rôle moteur au Mali    Une surprise de Naples?    Brèves    Dix médailles pour l'Algérie    La Coquette se fane    Menace sur la figue sèche    Un réseau démantelé à Boumerdès    Levée du gel sur 8 projets    Le parcours atypique d'un héros    Un précurseur charismatique    Huile d'olive: un oléiculteur algérien décroche une 2e médaille d'or au concours international de Dubaï    Agressions sionistes contre Ghaza: dix nouveaux martyrs, 41 au total    Le CSJ doit être à la hauteur des ambitions de la jeunesse    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Niger    Athlétisme / Mondiaux 2022 des U20 : l'Algérie réalise un exploit historique en Colombie    Incendies de forêt: maintien de l'état d'alerte maximale    Achoura: Algérie Télécom assure la continuité de ses services durant la journée du lundi    Boughali prend part à la cérémonie d'investiture du nouveau président colombien Gustavo Petro    Tennis/Coupe Davis/Groupe 3 - Zone Afrique : ''La concurrence sera rude'' (Manager Général/CAT)    Vernissage de l'exposition "Traditions sahariennes" de Abdessamy Hali    Chelsea : Tuchel confirme pour Marcos Alonso    Extension des réseaux d'électricité et de gaz    Diète touristique    Constantine: Un mort et 18 blessés dans un carambolage    Tamanrasset et El-Oued: 53.100 comprimés psychotropes et 28.000 paquets de cigarettes saisis    SEOR: 420 milliards de créances impayées    Football national: Quel avenir pour les clubs endettés ?    ASO Chlef: Optimisme malgré la saignée    Crise entre Alger et Madrid: L'industrie céramique et le tourisme espagnols impactés    L'ONU ET LE LOISIR DE RALER    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    «Le parcours de l'ANP émane d'une stratégie réfléchie»    «Leur libération est tout à fait légale»    Portes ouvertes sur les services de santé militaire à l'Hôpital central de l'Armée    Un concert en hommage à la regrettée Zoulikha, icône de la chanson chaouie    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Le voyage et les us et coutumes bouleversés    Le patrimoine culturel immatériel : valeurs locales et cadre national    Commission d'évaluation des chercheurs permanents: promotion de 90 Maîtres de recherche    Remaniement : le suspense est à son comble !    Quand le Premier ministre espagnol et le président ukrainien innovent !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quelque 250 milliards de micro-fragments de plastique polluent la Méditerranée (rapport)
Publié dans Algérie Presse Service le 31 - 12 - 2010

Quelque 250 milliards de microfragments de plastique contaminent la Méditerranée, des déchets minuscules avalés par les planctons, eux-mêmes mangés par les poissons qui pourraient finir dans nos assiettes, selon les données fournies jeudi par l'Institut français de recherche pour l'exploration de la mer (IFREMER) dans son rapport.
Se basant sur les résultats de l'expédition Méditerranée en danger (MED) l'institut vient de fournir une première évaluation de l'étendue des dégâts à partir des échantillons prélevés sur le littoral français, du nord de l'Italie et de l'Espagne.
Le projet monté par des bénévoles qui ont loué un voilier sur leur fonds propres pour la première campagne est également porté par une vingtaine de chercheurs d'une dizaine de laboratoires universitaires européens.
Pour 2011, les chercheurs prévoient de continuer le prélèvement pour avoir une analyse globale sur toute la Méditerranée.
90% des échantillons présentaient des microdéchets et vu le poids moyen (1,8mg) des 4371 micro-déchets récoltés lors de la campagne, cela donne un volume extrapolé d'environ 500 tonnes pour la Méditerranée, selon le premier commentaire de l'expédition MED.
A titre de comparaison, la "gyre de l'Atlantique", un gigantesque tourbillon formé de courants marins, contiendrait, elle, quelque 1100 tonnes de micro-fragments plastiques, affirment les chercheurs de l'expédition.
Un rapport plus exhaustif est par ailleurs attendu pour mars 2011.
La campagne MED 2011 doit permettre de faire des relevés comparatifs sur les mêmes lieux qu'en 2010 et continuer ensuite sur l'Algérie, l'Espagne, Gibraltar, le Maroc et la Tunisie, puis, le sud de l'Italie, la Sardaigne, et la Corse.
"Et parce que les micro-déchets polluent déjà la mer et qu'il est trop tard pour l'empêcher, nous nous sommes dit que la seule solution est de les limiter à la source", expliqué le chef de l'expédition, Bernard Dumontet, d'où la pétition en ligne "un million de clicks pour la Méditerranée" récemment lancée en France pour demander un nouveau cadre juridique à l'UE imposant l'eco-conception systématique de tous les produits de grande consommation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.