Prolongation de la suspension des cours d'une semaine    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Cour d'Alger: début du procès en appel du général-major à la retraite Ali Ghediri    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'information locale au centre des préoccupations    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quand les plans de l'AEP font défaut    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Cinq éléments de soutien arrêtés    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



M. Necib appelle à la préservation du domaine public hydraulique
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 12 - 2012

Le ministre des Ressources en eau, M. Hocine Necib, a mis l'accent, mardi depuis Ghardaia, sur la préservation de tout le domaine public hydraulique, notamment les ressources de surfaces et souterraines.
S'exprimant lors d'une visite d'inspection à Ghardaia, M. Necib a insisté sur l'utilisation rationnelle des ressources hydriques et des cours d'eau riches en alluvions, afin de préserver la nature et lutter contre le gaspillage.
"Toutes les directions de l'hydraulique ont une police des eaux qui veille au respect de la réglementation, tant dans l'extraction du sable dans des zones réglementées, que dans l'exploitation de l'eau souterraine'', a souligné le ministre des Ressource en eau.
Amorçant sa visite dans la commune de Daya Ben Dahoua, en amont de la vallée du M'zab, M. Necib s'est enquis des chantiers des digues de Boubrik, Oued-Labiodh et Laâdira.
Sur les berges de la digue de Oued-Labiodh, le ministre a pris connaissance des travaux d'achèvement de ces digues et leur rôle régulateur des eaux pluviales issues des bassins versants de l'oued M'Zab en cas de crue.
Ces digues permettent de mobiliser et de stocker théoriquement prés de 50 millions de mètres cubes, pour l'alimentation en eau potable et l'irrigation agricole, signalent les responsables locaux du secteur.
Le ministre a également pris connaissance du mégaprojet intégré d'assainissement et de protection contre les crues de la vallée du M'Zab.
Ce projet intégré d'assainissement et de protection contre le crues de l'oued M'Zab a été lancé en avril 2004, pour un coût de plus de 11 milliards DA dans le cadre du programme de la relance économique.
Ce mégaprojet, dont les travaux sont en phase d'achèvement et qui ont connu une période de répit "forcé" suite aux intempéries qu'a connu la région de Ghardaia le 1er octobre 2008 , comporte quatre volets.
Le premier volet consiste en la réalisation de digues de régulation des eaux de crues en amont, de nature à créer des réserves aquifères de près de 50 millions m3, et le deuxième en la réalisation sous forme ovoïdale du collecteur principal des eaux usées de toute la vallée sur une longueur de 24 km, afin de préserver et de protéger la nappe phréatique. Le troisième volet porte sur le calibrage de l'oued par la construction d'un ensemble d'ouvrages et de protection des berges, afin de permettre l'écoulement et la fluidité de l'eau pluviale propre dans le lit d'oued, et le dernier volet sur la réalisation d'une station de traitement par lagunage des eaux usées de l'ensemble de la vallée du M'Zab et leur réutilisation à des fins d'irrigation agricole.
Le ministre s'est rendu ensuite au lieu dit Ahbas El-Djedid et au pont Ath-Daoud pour s'enquérir de l'état d'avancement des travaux de dallage de protection et la reconstruction du pont, avant de s'informer dans la commune d'El-Atteuf, au lieudit Ahbas, du projet en étude de la réhabilitation de la digue "Ahbas" (un ouvrage hydraulique ancestral classé patrimoine).
Le ministre a insisté, à cette occasion, sur la nécessité de faire participer les différents partenaires du secteur ainsi que la société civile à l'élaboration du projet.
M. Necib a achevé sa visite dans la vallée du M'Zab par l'inspection de la station de traitement par lagunage des eaux usées, située sur l'exutoire en aval de l'oued M'Zab, au lieudit Kef El-Doukhane, dans la commune d'El-Atteuf.
Réalisée pour un coût de plus de 3,8 milliards DA, cet ouvrage d'envergure est conçu de manière à traiter les eaux usées, naturellement, au moyen du lagunage, sans mécanisation ni apport chimique, et à réutiliser ses eaux traitées pour l'irrigation agricole.
D'une capacité de mobilisation de 46.000 m3/ jour d'eaux traitées utilisables à des fins agricoles, le projet, réalisé sur 60 ha, entre dans le cadre du mégaprojet d'assainissement et de protection contre les crues cycliques de Oued M'zab, a expliqué le responsable du projet.
Auparavant, le ministre a visité le siège de l'Algérienne des Eaux (ADE) de Sidi-Abbaz ou il a exhorté ses responsables à étendre leurs activités pour couvrir l'ensemble des communes de la wilaya avant la fin du 1er semestre de l'année prochaine, et à assurer une gestion rationnelle de l'eau dans toutes les localités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.