OL : Slimani a participé à sa première séance d'entrainement    Atlético : Dembélé remercie Aulas    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Real - Zidane : "Que voulez-vous, que nous quittions la saison ?"    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Slimani, «bon pour le service», signe pour dix-huit mois à Lyon    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Le match à ne pas rater pour les Verts    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Le rabatteur    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel de l'Organisation d'interdiction des essais nucléaires à la ratification du Traité
Publié dans Algérie Presse Service le 05 - 09 - 2013

Le secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, Lassina Zerbo, a affirmé mercredi que cette Commission allait poursuivre son action afin que le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE) puisse entrer en vigueur au plus vite.
Au cours d'une conférence de presse tenue au siège de l'ONU à New York, M. Zerbo a rappelé que huit ratifications supplémentaires étaient nécessaires pour que le TICE puisse entrer en vigueur, ajoutant qu'au total, 183 pays ont, à ce jour, signé le TICE, tandis que 159 l'ont déjà ratifié.
Mais en accord avec le Traité, les 44 pays identifiés comme maîtrisant la technologie nucléaire doivent impérativement ratifier le texte du TICE afin que le Traité puisse entrer en vigueur.
Les 8 pays dont la ratification reste attendue sont les Etats-Unis, Israël, l'Inde, l'Iran, la Chine, l'Egypte, le Pakistan et la Corée du nord.
Concernant les Etats-Unis, le Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire a indiqué que cette dernière poursuivait les pourparlers engagés avec les autorités américaines en vue de les convaincre de ratifier le TICE. Il a également noté que l'entrée en vigueur du Traité serait d'une importance majeure pour la paix et la sécurité internationales.
M. Zerbo a, en outre, annoncé la mise en place prochaine d'un groupe d'éminentes personnalités constitué d'anciens diplomates et hommes politiques qui seront chargés de mener un plaidoyer international afin que le TICE puisse entrer en vigueur.
L'entrée en vigueur du TICE devrait notamment empêcher les pays qui ne sont pas encore des puissances nucléaires de parvenir à la fabrication de la bombe nucléaire et fera en sorte, dans le même temps, que les pays disposant déjà d'armes nucléaires ne puissent en fabriquer de plus puissantes.
Le but poursuivi par le Traité est de prévenir les retombées radioactives causées par les détonations nucléaires sur les êtres humains, les animaux et les plantes à la suite des essais atomiques.
La Commission préparatoire de l'Organisation du TICE (siège à Vienne en Autriche) a été créée en 1996 lors d'une rencontre, à New York, des Etats signataires du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, en vue d'assurer la transition jusqu'à l'entrée en vigueur du Traité.
La tâche principale de la Commission préparatoire est de mettre en place le régime de vérification prévu par le TICE pour qu'il soit opérationnel au moment de l'entrée en vigueur du Traité.
Le réseau mondial de contrôle est composé de 337 stations de surveillance sismique et radiologique, dont 85% sont déjà fonctionnelles et disséminées à travers le monde. Ces stations disposent d'instruments de mesure envoyant les informations prélevées au siège de l'Organisation du TICE.
M. Zerbo a affirmé que, grâce à ce système, il est très difficile pour un Etat de dissimuler la conduite de tests nucléaires, même ceux effectués de manière souterraine.
Il a expliqué que les stations de surveillance analysent les activités sismiques, les anomalies hydroacoustiques ou infrasoniques, et les émanations de particules et de gaz radioactifs découlant de sites suspects détectés aussi bien en mer que sous terre ou sur la surface du globe terrestre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.