50 kilomètres en deux ans    Alors que le pétrole maintient son avance : L'OPEP+ face à un nouveau challenge    Acquisition de la raffinerie d'Augusta en Italie : Les gros mensonges d'Ould Kaddour    Sider El Hadjar : 14 millions de dinars d'équipements de sécurité disparus    La fin d'une époque    La situation sur les fronts de combat «sous contrôle» de l'Armée sahraouie    LDC (Groupe B). CRB – Sundowns (14h) : Le Chabab vise la première place    Mohamed Nassou n'est plus    AG Elective de la FAA : Le recours de Boukais rejeté    Débrayage des auxiliaires en anesthésie-réanimation de la santé publique : Le syndicat menace de passer à une grève illimitée    Enasel : Baisse des ventes de sels alimentaire et industriel en 2020    Entrepreneuriat : Signature d'une convention entre la CCI Mezghenna et l'USTHB    Organisée au Bastion 23 de la Casbah : Rencontre-débat sur les figures révolutionnaires de la bataille d'Alger    Prix du président de la République : Appel à participation pour les jeunes créateurs    La face cachée de Mammeri    6 aliments légers que vous pouvez manger avant de dormir    Ligue 2 - Groupe Centre: L'USM Harrach nouveau leader    Groupe Est: La passe de trois pour l'US Chaouia    Ce que doit la rue à l'urne    Médicament: Le SNAPO suspend son mouvement de protestation    Pour développer la coopération bilatérale: Le conseiller commercial à l'ambassade de France en visite à la CCIO    Prévue pour aujourd'hui: La grève des adjoints de l'éducation gelée    Guelma: Deux jeunes retrouvés morts dans une grotte, un troisième sauvé    Dans le but de relancer le processus de concession: La daïra lance une opération de recensement des biens communaux d'Aïn El Turck    Accès via l'autoroute Est-Ouest: Le pôle urbain de Tlélat pris en otage par le gel du projet    Rompre vite avec nos vieux démons    Football - Ligue 1: L'ESS aux commandes, la palme au WAT et au MCO    Qui veut canarder les ambulances ?    "Fitna" chez les Frères musulmans    Les recommandations du professeur Belhocine    l'augmentation de la marge bénéficiaire, pointée du doigt    Les Etats-Unis accusent le prince hérirter Saoudien    Des acquis politiques et diplomatiques sur fond de victoires militaires    155 nouveaux cas et 2 décès    Tensions à Rangoun où la police disperse une manifestation    Alerte au variant britannique    Une obligation, pas un choix    Un vendredi sans heurts    Louisa Hanoune dénonce le projet de code électoral    Les 12 commandements de la phase transitoire    Report du procès de Saïd Djabelkhir    Intrigant limogeage du directeur de la radio de Jijel    Un sparadrap sur une jambe de bois ?    Neuf militaires tués au Mali    "L'œuvre théâtrale de Mammeri doit être déconfinée"    Diwaniya Art Gallery représente quatre artistes algériens et étrangers    Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Un gâchis irrécupérable ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le troisième sommet afro-arabe se tient mardi et mercredi au Koweït
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 11 - 2013

Les dirigeants africains et arabes vont se retrouver mardi et mercredi à Koweït-City pour un troisième sommet afro-arabe, trois ans après la deuxième édition tenue à Syrte en Libye, afin de passer en revue les progrès enregistrés dans le partenariat entre les deux ensembles, et de définir les voies et moyens susceptibles de le renforcer davantage.
Les travaux du 3ème sommet afro-arabe, au cours desquels l'Algérie sera représentée par Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la Nation, "plancheront sur plusieurs thèmes importants dont le rapport commun du président de la commission de l'Union africaine et du secrétaire général de la Ligue arabe sur la période allant d'octobre 2010 à octobre 2013, ainsi que sur les mesures proposées pour le renforcement des capacités institutionnelles pour la mise en œuvre du plan d'action commun arabo-africain 2011-2016, affirme une source proche de la délégation algérienne.
Dans le cadre de l'examen du rapport du conseil conjoint des ministres des Affaires étrangères, le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement se penchera sur les conclusions de la conférence conjointe afro-arabe des ministres de l'Agriculture tenue à Riyad (Arabie Saoudite) du 29 septembre au 2 octobre sous le thème du développement agricole et de la sécurité alimentaire
Cette deuxième conférence a adopté une résolution appelant la commission de l'Union africaine (CUA) et le secrétariat de la ligue des Etats arabes (LEA) à prendre les mesures pratiques pour la mise en œuvre du plan d'action de Sharm El Sheikh dans le cadre de la stratégie arabe du développement durable de l'Agriculture (ASSAD) 2005-2025 et le programme global de développement de l'Agriculture africaine (CAADP).
Les participants examineront également les moyens d'activer le comité de partenariat arabo-africain et de renforcer la coopération arabo-africaine dans les domaines du commerce, des investissements, des transports, des télécommunications et de l'énergie.
Les chefs d'Etat et de gouvernement des deux régions examineront et adopteront un projet de déclaration politique dite "déclaration de Koweït" qui devrait mettre l'accent sur le climat des affaires à favoriser pour accentuer l'intégration régionale par l'augmentation des échanges notamment du commerce et de l'investissement afro-arabe.
Vers la mise en place de nouvelles bases pour la coopération arabo-africaine
L'importance de la coopération arabo-africaine dans les domaines du développement et des investissements a été mise en exergue dans la déclaration finale qui avait sanctionné mardi dernier les travaux du forum économique arabo-africain.
Le Forum arabo-africain a proposé de mettre en place de nouvelles bases pour la coopération arabo-africaine en matière de développement, d'investissements, de sécurité alimentaire, d'échanges commerciaux et d'organisations non gouvernementales.
Les participants avaient insisté sur l'importance qui doit être conférée aux entreprises de développement aux plans national et régional dans le financement des projets qui contribuent à la concrétisation des objectifs du millénaire à l'orée 2015, sur l'intensification du financement des petits et moyens projets ainsi que l'augmentation du volume de l'assistance technique.
Les recommandations avaient porté sur l'encouragement des institutions financières arabes et africaines à mettre en place les mécanismes d'incitation à l'investissement entre les deux régions.
Les travaux du sommet de Syrte, le deuxième après celui tenu en 1977 au Caire, avaient été sanctionnés par l'adoption d'une stratégie de partenariat afro-arabe et d'un plan d'action conjoint (PAC) 2011/2016 et la création d'un fonds conjoint pour les interventions en cas de catastrophes naturelles ou d'origine humaine.
La déclaration adoptée à l'issue des travaux de ce sommet avait souligné la nécessité d'organiser une conférence de donateurs pour mobiliser les ressources financières nécessaires à la mise en œuvre du PAC, la création d'une chambre de commerce et d'industrie Afrique/Monde arabe et la création de comités d'ambassadeurs africains et arabes dans différentes capitales en vue de faciliter la concertation.
Elle avait plaidé également pour la transformation effective de l'institut culturel Afrique/Monde arabe en un institut afro-arabe pour la culture et les études stratégiques.
Cependant, à ce jour, aucune des décisions du 2eme sommet afro-arabe n'a été mise en œuvre.
La situation sécuritaire et les graves crises politiques qui continuent de sévir dans de nombreux pays arabes n'ont pas permis, en particulier à la Libye, présidente en exercice, de donner l'impulsion nécessaire à la réalisation des décisions adoptées à Syrte.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.