2 000 marcheurs pour la liberté à Béjaïa    Les textes désormais contestables    Plus inquiétant que le ballon, celui qui le lance !    Stations de dessalement : la panacée    Nouvelle réforme des retraites en 2019 ?    Un hybride inédit    Les quarts de finale et demi-finales seront disputés en aller-retour    River triomphe de Boca, finale aseptisée à Madrid    Belgrade, passage obligé pour Paris, Naples et Liverpool    Saisie de 36 240 sachets de tabac à chiquer    La femme de la victime, sa fille et un complice sous mandat de dépôt    Un homme arrêté pour détention illégale d'un fusil de chasse et de munitions    Plaidoyer pour la construction d'un récit historique solide    Quand un observateur fait tomber les masques d'imposture    ACTUCULT    MSP Batna: Satisfaction sur tous les plans    Un pacte self-service    Argent de la diaspora: Les Algériens, derniers de la classe    Leurs dossiers acceptés mais ils ne peuvent accéder au site pour le paiement: Sit-in des souscripteurs devant la direction régionale de l'AADL    Tebessa: 2 à 15 ans de prison dans une affaire de terrorisme    Très attendue par les écologistes et les amoureux de la nature: Ouverture prochaine de la maison de l'environnement    Un avis d'adjudication sera lancé prochainement: Vers la concession du nouveau marché de véhicules d'El Hamri à un privé    Présidentielle 2019: Le report, une solution à «l'impasse» ?    LFP - Championnat national: Statut professionnel, gestion amateur    Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition ?    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (2ème partie)    Le pouvoir d'en haut, la confiance d'en bas    Karim Wade saisit la Cour de justice de la Cedeao pour pouvoir être candidat    Kia Al Djazair introduit le GPL sur 3 de ses modèles    Land Rover Algérie : Plusieurs offres promotionnelles aux ateliers SAV    1ère Foire commerciale intra-africaine Participation de l'Algérie au Caire    Le poids de la crise    Benghabrit hausse le ton et menace…    Un test de dépistage en 10 minutes    La poursuite de l'ouverture chinoise renforcera sa croissance    Les solutions "miracles" de Chakib Khelil    Ouyahia contrarié ?    Le FLN pour une nouvelle sérénité    18ème Salon AutoWest : L'industrie automobile nationale à l'honneur    Master-class d'instruments traditionnels en décembre    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    La vie perturbée de la CAN-2019    Ghezzal retrouve la compétition    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    L'alliance présidentielle affiche sa disponibilité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Barrage de Koudiat Medouar (Batna) : Yousfi s'enquiert du système de transfert depuis l'ouvrage de Beni Haroun
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 03 - 2014

Le Premier ministre par intérim, Youcef Yousfi, s'est enquis, lundi sur le site du barrage de Koudiat Medouar (Batna), du système de transfert hydraulique depuis l'ouvrage géant de Beni Haroun (Mila).
Accompagné du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz, et du commandant de la Gendarmerie nationale, le général-major Ahmed Bousteila, M. Yousfi a reçu des explications détaillées sur le système de transfert des eaux, opérationnel en avril prochain pour profiter à quelque 6 millions d'habitants vivant dans 6 wilayas dans l'est du pays, et pour irriguer une superficie de 40.000 hectares de terres agricoles.
Selon les explications des responsables locaux du secteur de l'hydraulique, la première des deux conduites d'un diamètre de 1,40 m et d'une longueur de 120 km sera en service au début d'avril prochain avec un débit de 1 m3 par seconde (un mètre cube par seconde), tandis que la seconde (une conduite parallèle) sera opérationnelle au début de 2015.
Sur site, le Premier ministre par intérim a souligné, dans une déclaration à la presse, que sa présence à Batna, aux côtés du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, et du commandant de la Gendarmerie nationale, n'était "pas une visite surprise".
"Nous sommes venus directement de Ghardaïa pour nous enquérir de la problématique de l'eau potable à Batna, où la sécheresse a sévi pendant deux ans, et pour mesurer l'impact du système de Beni Haroun dans l'amélioration de la situation en matière de ressources en eau", a-t-il affirmé.
Répondant à une question relative aux propos récemment prêtés à son prédécesseur Abdelmalek Sellal, et jugés "désobligeants" par certains de la région (conduisant à une marche d'étudiants, dimanche, ndlr), M. Yousfi a affirmé que "connaissant l'homme, qui est un ami, je puis assurer qu'il n'y a vraiment pas lieu d'amplifier les choses, d'autant que M. Sellal a énormément de respect pour les habitants de cette région" (les Aurès).
Il souligné, à ce propos, que lui-même et les responsables qui l'accompagnent ne sont pas à Batna "pour calmer quoi que ce soit ou pour régler un problème, car nous considérons qu'il n'y a pas de problème".
Par ailleurs, répondant à une autre question relative à la situation dans la wilaya de Ghardaïa qui a connu des échauffourées entre jeunes au cours desquelles trois personnes ont trouvés la mort, M. Yousfi a appelé les habitants de cette région dans le sud du pays à "dialoguer, à se comprendre et à vivre ensemble dans la paix et la quiétude".
Samedi à Ghardaïa, le Premier ministre par intérim avait promis l'ouverture d'une enquête immédiate pour déterminer les responsabilités (à la suite des troubles vécus dans cette ville) et l'application de la loi ainsi que la poursuite des actions de développement, aussitôt l'ordre rétabli.
M. Yousfi avait également affirmé que l'Etat "contribuera à la réhabilitation des biens endommagés lors de ces évènements et à atténuer ainsi la souffrance des citoyens touchés". Des membres du gouvernement, concernés par les différents secteurs de développement, seront amenés à se déplacer sur le terrain à partir de la semaine prochaine pour déterminer les actions à entreprendre en priorité en matière de développement durable de la région", avait-il également souligné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.