Derrar évoque une situation épidémiologique inquiétante    Foot-sélection nationale (U20): six cas testés positifs au Covid-19    USMA: 5 cas positifs au Covid-19 "totalement asymptomatiques"    ASSE : Le feuilleton Boudebouz serait définitivement terminé !    Amendement de la Constitution: paroles des animateurs du 19e jours de la campagne référendaire    Démantèlement d'une bande criminelle spécialisée dans l'escroquerie via les réseaux sociaux    Le conseil de la Choura de l'UMA: l'accord du cessez-le-feu en Libye, un indicateur encourageant    Appel à renforcer l'itinéraire technique pour développer la céréaliculture    Des ventes promotionnelles pour dynamiser la vente des livres    MICRO-ENTREPRISES : Les attributions du ministre délégué fixées    Tournoi ITF de Monastir: Ibbou directement dans le tableau final    Djaballeh appelle au boycott des produits français    CAMPAGNE REFERENDAIRE : Djerad défend le projet de révision de la Constitution    EDUCATION NATIONALE : Le calendrier des compositions fixé en 2 phases    MASCARA : Un nouveau siège pour la radio locale    REMISE DES CLES DES LOGEMENTS LPP : Les souscripteurs appelés à finaliser les démarches administratives    Plaidoyer pour l'ouverture des frontières    Man United : Solskjaer laisse Pogba et Van de Beek sur le banc. Il s'explique    L'amendement de la Constitution, acte "fondateur d'un Etat moderne et démocratique"    Mahrez remonté contre la déformation de ses propos    Mohamed Islam Bakir en renfort    Trois anciens walis dans la tourmente    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Les délires d'un haineux    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Un fléau à Mostaganem    Pavé au chocolat    Convalescence    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    10 décès et 250 nouveaux cas    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie, un pays toujours pas sûr pour l'UE    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    La passion retrouvée    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    Et l'ennui naquit à l'université !    Le foncier industriel sous la loupe    L'ISSUE DES BRAVADES    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





12e Rencontres cinématographiques de Béjaïa du 7 au 13 septembre
Publié dans Algérie Presse Service le 02 - 09 - 2014

Les 12e Rencontres cinématographiques de Béjaïa se tiendront du 7 au 13 septembre et proposeront la projection d'une quarantaine d'œuvres cinématographiques, entre documentaires, courts et longs métrages, selon le programme dévoilé mardi à Alger par les organisateurs.
Portée sur le court métrage et le documentaire, cette édition ne compte que cinq longs métrages de fiction dont "El Wahrani" (L'Oranais) de Lyes Salem qui sera projeté en ouverture de la manifestation le lendemain de son avant-première nationale à Alger.
"Loubia Hamra" de Narimane Mari, "C'est dans la boite" de Djamel Beloucif, "Je ne suis pas mort" du tunisien Mehdi Ben Attia et "Poussière d'empire" du vietnamien Lam Lé, constituent le reste des longs métrages proposés au public de la cinémathèque de Béjaïa.
Deux séances seront réservées aux courts-métrages avec la projection des dernières œuvres algériennes dont "Passage à niveau" de Anis Djaâd, "Iminig" de Menad Embarek et "Les jours d'avant" de Karim Moussaoui plusieurs fois primé.
"Combodia 2099" du cinéaste franco-cambodgien Davy Chou, "Précipices" de la Tunisienne Nadia Touijer seront également projetés au public.
La catégorie documentaire, la plus étoffée de ces rencontres avec 18 œuvres au programme, verra la projection de films comme "Ramallah" de la réalisatrice française Flavie Pintel, "Mohamed sauvé des eaux" de la Libanaise Safaa Fathy, ainsi que les documentaires algériens "El oued el oued"(Abdennour Zahzah) et "H'na Berra"( Bahia Bencheikh El Fegoun et Meriem Achour).
Les organisateurs ont également prévu des débats après chaque projection ainsi qu'un "Café-ciné" pour permettre aux cinéphiles de Béjaia de rencontrer les réalisateurs participants.
Comme chaque année, les Rencontres cinématographiques de Béjaia organisent un atelier d'écriture de scénario de court métrage qui "s'ouvrira cette année sur les jeunes cinéastes maghrébins", selon les organisateurs.
Crée en 2003 par l'association "Project' Heurts", cet événement a pour objectif d'offrir à la ville un rendez-vous cinématographique annuel ainsi qu'un espace de débat autour du cinéma.
En dehors des Rencontres, l'association organise également un ciné-club régulier impliquant un grand nombre de lycéens, ainsi que des ateliers d' "éducation à l'image" pour apprendre à des collégiens à faire des films avec des téléphones portables.
Initialement prévues au mois de juin, les Rencontres cinématographiques de Béjaïa ont été reportées au mois de septembre suite au saccage de la maison de la Culture abritant le siège de l'association en avril dernier dans le sillage de la campagne électorale de l'élection présidentielle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.