Arsenal : Mikel Arteta évoque le dossier Martin Odegaard    Le bilan de la pandémie de Covid-19 à 11H00 GMT    Le parquet demande la confirmation de la peine de trois ans de prison contre Kechida    La sardine et le charlatan    Un ministre au cœur de la polémique    Les propositions du mouvement El-Islah    La situation sanitaire s'aggrave    La RASD exprime sa gratitude à la Namibie    139 corps découverts dans les charniers de Tarhounah    Toujours pas de conclusions    Madoui prend le relais    La «seconde jeunesse» de Koudri    Incendie au niveau du siège    Masque anti-âge avec de la vaseline    Régime et hypertension artérielle    Gâteau au chocolat sans gluten    Flâneries, émerveillement et regrets !    Après 77 jours d'isolement à Florence, Michel-Ange et Raphaël enfin déconfinés    Vente d'un manuscrit unique sur la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon    Les rebelles pointés du doigt par l'ONU    Plus de 250 morts et 100 000 déplacés au Darfour    Visite d'inspection du ministre des Travaux publics : Mise en service de plusieurs infrastructures    Les souscripteurs AADL 1 crient leur ras-le-bol    Gel des importations des viandes rouges : Quel impact sur le marché local ?    Sensibilisation des éleveurs à l'insémination artificielle    Les joueurs de nouveau en grève    Mourad Karouf, nouvel entraîneur    Le MJS gèle les suspensions prononcées depuis juin 2020    Ourida Lounis. Avocate : «Nous plaidons pour la réhabilitation des victimes»    Le FFS se prononce sur le climat politique : «Les élections ne sont pas une solution à la crise actuelle»    Un an de prison ferme requis    37 milliards de centimes de créances à recouvrer    Mohamed Baba-Nedjar transféré à l'hôpital    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    Le procès commencera la deuxième semaine de février    Hosni Kitouni. Chercheur en histoire et auteur : «Ce qui nous importe, c'est le jugement que nous portons nous-mêmes sur la colonisation»    Abdelmadjid Guemguem, alias Guem, est décédé    De la philosophie comme remède à l'Institut français d'Alger    Koussaïla Adjrad ou quand passion rime avec fascination    Banque mondiale: Vers une reprise partielle de l'économie algérienne    Bouira - Covid-19 : 12 transporteurs verbalisés    Quand un vol de bétail se termine par un drame    La pâleur d'une façade    Tournoi de l'UNAF - U17 : Algérie - Tunisie, aujourd'hui à 14 h 30: Les Verts à une marche de la CAN    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bientôt les 12es rencontres de Béjaïa
Publié dans La Nouvelle République le 03 - 09 - 2014

Les 12e rencontres cinématographiques de Béjaïa se tiendront du 7 au 13 septembre et proposeront la projection d'une quarantaine d'œuvres cinématographiques, entre documentaires, courts et longs métrages, selon le programme dévoilé mardi à Alger par les organisateurs.
Portée sur le court métrage et le documentaire, cette édition ne compte que cinq longs métrages de fiction dont «El Wahrani» (l'Oranais) de Lyes Salem qui sera projeté en ouverture de la manifestation le lendemain de son avant-première nationale à Alger. «Loubia Hamra» de Narimane Mari, «C'est dans la boîte» de Djamel Beloucif, «Je ne suis pas mort» du Tunisien Mehdi Ben Attia et «Poussière d'empire» du vietnamien Lam Lé, constituent le reste des longs métrages proposés au public de la cinémathèque de Béjaïa. Deux séances seront réservées aux courts-métrages avec la projection des dernières œuvres algériennes dont «Passage à niveau» de Anis Djaâd, «Iminig» de Menad Embarek et «Les jours d'avant» de Karim Moussaoui plusieurs fois primé. «Combodia 2099» du cinéaste franco-cambodgien Davy Chou, «Précipices» de la Tunisienne Nadia Touijer seront également projetés au public. La catégorie documentaire, la plus étoffée de ces rencontres avec 18 œuvres au programme, verra la projection de films comme «Ramallah» de la réalisatrice française Flavie Pintel, «Mohamed sauvé des eaux» de la Libanaise Safaa Fathy, ainsi que les documentaires algériens «El oued el oued» (Abdennour Zahzah) et «H'na Berra» (Bahia Bencheikh El Fegoun et Meriem Achour). Les organisateurs ont également prévu des débats après chaque projection ainsi qu'un «Café-ciné» pour permettre aux cinéphiles de Béjaïa de rencontrer les réalisateurs participants. Comme chaque année, les Rencontres cinématographiques de Béjaïa organisent un atelier d'écriture de scénario de court métrage qui «s'ouvrira cette année sur les jeunes cinéastes maghrébins», selon les organisateurs. Créé en 2003 par l'association «Project' Heurts», cet événement a pour objectif d'offrir à la ville, un rendez-vous cinématographique annuel ainsi qu'un espace de débat autour du cinéma. En dehors des Rencontres, l'association organise également un ciné-club régulier impliquant un grand nombre de lycéens, ainsi que des ateliers d'«éducation à l'image» pour apprendre à des collégiens à faire des films avec des téléphones portables. Initialement prévues au mois de juin, les Rencontres cinématographiques de Béjaïa ont été reportées au mois de septembre suite au saccage de la Maison de la culture abritant le siège de l'association en avril dernier dans le sillage de la campagne électorale de l'élection présidentielle.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.