Défilé de VIP devant les juges    Que dira Gaïd Salah ?    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Le FLN réitère sa revendication de la démission de Bouchareb de la présidence de l'APN    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    Jeux africains de plage: trois nouvelles médailles dont deux en vermeil pour l'Algérie    CAT: l'Algérien Mohamed Bessaâd élu vice-président    Le coup d'envoi donné à Rouiba    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    BAC 2019: aucune fuite de sujets au premier jour des épreuves    Schizophrénie: la difficulté de la prise en charge face à la complexité de la pathologie (conférenciers)    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    Les idées sont au chevet des actions    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Du règne sans partage à la déchéance    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Près de 100 chasseurs bénéficient d'un stage à Mila    Sachez que…    Le groupe Haddad obligé de faire des concessions financières    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    La révolution du 22 février intéresse les Français    Abu Dhabi se trouve un pied à terre au Niger    L'autre transition dont personne ne parle    Première partie : Naissance de la CAF et de la CAN    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Afin de saluer les décisions de la justice contre la corruption : Marches à travers les wilayas du pays    Chine VS Etats-Unis : Pékin pourrait-il se servir des obligations américaines comme d'un moyen de pression ?    Deux pétroliers ciblés dans le golfe d'Oman : L'or noir en hausse    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bientôt les 12es rencontres de Béjaïa
Publié dans La Nouvelle République le 03 - 09 - 2014

Les 12e rencontres cinématographiques de Béjaïa se tiendront du 7 au 13 septembre et proposeront la projection d'une quarantaine d'œuvres cinématographiques, entre documentaires, courts et longs métrages, selon le programme dévoilé mardi à Alger par les organisateurs.
Portée sur le court métrage et le documentaire, cette édition ne compte que cinq longs métrages de fiction dont «El Wahrani» (l'Oranais) de Lyes Salem qui sera projeté en ouverture de la manifestation le lendemain de son avant-première nationale à Alger. «Loubia Hamra» de Narimane Mari, «C'est dans la boîte» de Djamel Beloucif, «Je ne suis pas mort» du Tunisien Mehdi Ben Attia et «Poussière d'empire» du vietnamien Lam Lé, constituent le reste des longs métrages proposés au public de la cinémathèque de Béjaïa. Deux séances seront réservées aux courts-métrages avec la projection des dernières œuvres algériennes dont «Passage à niveau» de Anis Djaâd, «Iminig» de Menad Embarek et «Les jours d'avant» de Karim Moussaoui plusieurs fois primé. «Combodia 2099» du cinéaste franco-cambodgien Davy Chou, «Précipices» de la Tunisienne Nadia Touijer seront également projetés au public. La catégorie documentaire, la plus étoffée de ces rencontres avec 18 œuvres au programme, verra la projection de films comme «Ramallah» de la réalisatrice française Flavie Pintel, «Mohamed sauvé des eaux» de la Libanaise Safaa Fathy, ainsi que les documentaires algériens «El oued el oued» (Abdennour Zahzah) et «H'na Berra» (Bahia Bencheikh El Fegoun et Meriem Achour). Les organisateurs ont également prévu des débats après chaque projection ainsi qu'un «Café-ciné» pour permettre aux cinéphiles de Béjaïa de rencontrer les réalisateurs participants. Comme chaque année, les Rencontres cinématographiques de Béjaïa organisent un atelier d'écriture de scénario de court métrage qui «s'ouvrira cette année sur les jeunes cinéastes maghrébins», selon les organisateurs. Créé en 2003 par l'association «Project' Heurts», cet événement a pour objectif d'offrir à la ville, un rendez-vous cinématographique annuel ainsi qu'un espace de débat autour du cinéma. En dehors des Rencontres, l'association organise également un ciné-club régulier impliquant un grand nombre de lycéens, ainsi que des ateliers d'«éducation à l'image» pour apprendre à des collégiens à faire des films avec des téléphones portables. Initialement prévues au mois de juin, les Rencontres cinématographiques de Béjaïa ont été reportées au mois de septembre suite au saccage de la Maison de la culture abritant le siège de l'association en avril dernier dans le sillage de la campagne électorale de l'élection présidentielle.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.