MC Oran : La guerre des clans continue    Aïd el Adha : Plus de 10.000 commerçants non mobilisés ont assuré l'approvisionnement des citoyens    Grève au port de Béjaïa : Le wali rencontre le syndicat    AEP: Une consommation "record" à l'origine des perturbations durant l'Aïd El Adha    Souk Ahras : Sept communes touchées par les feux    Forêt de Baïnem: collecte de plus de 32 tonnes de déchets depuis le début du confinement sanitaire    Manque de liquidité, feux de forêts et perturbations de l'AEP, des actes prémédités    Le Président de la République présente ses condoléances à la famille de Saïd Amara    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Nucléarisation rampante    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Un autre pionnier de l'équipe du FLN s'en va: Saïd Amara tire sa révérence    Crise financière: Une question d'argent !    CHEQUES ET LIQUIDITES    Confiance    Protection des personnels de la santé: Les nouvelles mesures entrent en vigueur    Aménagement urbain: Un tableau foncièrement noir    Mesurer les distances à l'œil nu    L'adjudant-chef à la retraite Guermit Bounouira remis aux autorités    Prés de 8.800 ha ravagés par les feux    Le MAE réagit à l'exclusion de l'Algérie des pays sûrs    5e jour consécutif de baisse des contaminations    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    Le Président de la République préside lundi une réunion du Haut conseil de sécurité    Décès de Saïd Amara: l'Algérie perd un moudjahid dévoué à son pays    La prétendante fille de Bouteflika jugée le 5 août    DEFENSE NATIONALE : Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    Barrage sur le Nil bleu : début lundi d'un nouveau cycle de négociations    Le CICR inquiet de la résurgence de la menace nucléaire    Liverpool formule une première offre de 10 millions d'euros pour Mandi    Le grand cafouillage    La guerre en Libye risque de virer à un conflit régional    L'Etat vole au secours des entreprises Ansej    La formation du gouvernement tunisien se complique    Un sacerdoce de bonnes causes    "Le théâtre est devenu docile"    9 internationaux algériens en lice avec leurs clubs respectifs    Mechichi : «Le prochain gouvernement sera celui de tous les Tunisiens»    Haddad : circuit financier encore actif    Le calvaire des «sans-papiers» algériens en France    Désignation du CRB champion 2019/2020 : Le Mouloudia d'Alger conteste et menace !    CS Constantine : L'affaire Meziane fait une autre victime    Le comédien Djemel Barek n'est plus    Décès du musicien Smaïn Hini : Un autre pionnier de la musique andalouse tire sa révérence    Le bonheur éternel Oum Kalsoum !    Dans Caracas confinée, Ruben fait vibrer son quartier depuis son toit    France : Le Consentement, livre à l'origine de l'affaire Matzneff, sera porté à l'écran    Le Parquet général requiert le durcissement des peines    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Malgré des taux de réussite appréciables, le système éducatif doit être amélioré
Publié dans Algérie Presse Service le 19 - 10 - 2016

Le conseiller auprès de la ministre de l'Education nationale chargé de la pédagogie, Farid Benramdane, a relevé mercredi que des "problèmes" persistaient dans le système éducatif, malgré les taux de réussite "appréciables" enregistrés, d'où la nécessité d'une amélioration pour hisser le niveau des élèves.
Intervenant sur les ondes de la radio nationale, M. Benramdane a estimé que "le rendement du système éducatif pose problème", en dépit des taux "appréciables" des réussites aux examens de fin d'année.
Selon le responsable, "sur les 95% qui réussissent aux examens de 5ème, 25% échouent à la première année moyenne", ajoutant que "sur les 66% d'élèves qui réussissent à l'examen du BEM, 15% doublent".
Il a évoqué, à ce propos, les résultats d'une étude menée au niveau de neuf wilayas pilotes sur un corpus de 464.000 erreurs tirées des copies des examens de 5ème et de BEM.
Les résultats indiquent que les matières scientifiques ont les moyennes les "plus basses" (8,40/20 pour les mathématiques en 2016), tandis que les moyennes des matières basées sur la mémorisation sont "plus élevées" (12 à 14/20 pour l'éducation islamique et éducation civique), note le responsable.
Selon l'intervenant, l'étude montre également que les résultats pour les matières fondamentales (mathématique, langue arabe et langue française) sont "décevants".
Il a ainsi précisé que "seuls 24% d'élèves obtiennent la moyenne en mathématiques, 25% pour la langue arabe et 16% pour la langue française".
Pour le responsable, cette faiblesse de niveau "est de la responsabilité de tous", y compris les enseignants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.