Le sélectionneur de l'Egypte Queiroz évoque l'Algérie    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Aung San Suu Kyi condamnée à 4 ans de prison par la junte    Profil bas    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    Conseil des ministres: Jeux Méditerranéens, Internet et importation de véhicules au menu    Bouira: Une victime du monoxyde de carbone secourue    Discussions ministère-syndicat: La grève du Cnapeste se poursuit en attendant...    Longue chaîne létale    En hommage au Pr Hadj Miliani: Des «journées littéraires» du 8 au 24 décembre    Ces «maquisards» du prêt-à-porter    «Retour de l'argent sale à la faveur des alliances»    Haaland peste contre l'arbitrage    Pochettino sous forte pression    Première défaite pour Xavi    Dans le flot de la contestation    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    L'écrivain Pierre Rabhi n'est plus    Plusieurs routes nationales fermées à la circulation    Le FLN increvable    Le FFS fait son bilan    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    Le procès du président du MDS reporté à dimanche prochain    Une ambition technologique de l'Algérie : l'hydrogène sera le gaz naturel en 2030    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La direction demande le report de la rencontre face à l'USMA    Les Gambiens élisent leur Président pour oublier la dictature    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    "Notre participation a été un succès"    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sommet Afrique-Monde arabe: les pays africains réaffirment leur attachement à l'Acte constitutif de l'UA
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 11 - 2016

Les pays africains participant au 4ème sommet Afrique-Monde arabe, dont les travaux se sont ouverts mercredi à Malabo (Guinée Equatoriale), ont réaffirmé leur attachement à l'Acte constitutif de l'Union africaine.
Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Union africaine (UA) ont réaffirmé cet engagement suite à la décision du Maroc de conditionner sa participation par son refus de siéger aux côtés de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), membre à part entière et fondateur de l'organisation panafricaine, à ce sommet.
Cette demande marocaine qui a été "catégoriquement" rejetée par les pays africains qui ont insisté sur le respect de l'Acte constitutif de l'UA.
Huit pays ont annoncé leur retrait des travaux du sommet après la participation d'une délégation du Front du Polisario. Il s'agit du Maroc, de l'Arabie Saoudite, de Bahreïn, du Qatar, des Emirats Arabes Unis, de la Jordanie, du Yémen, et de la Somalie.
Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Union africaine ont par cette position réaffirmé leur engagement et leur soutien à la cause sahraouie, rappelant par la même occasion que la RASD est un membre à part entière et fondateur de l'UA.
L'Union africaine, qui a insisté sur la participation de la RASD aux travaux du sommet, a toujours soutenu le droit à l'autodétermination du peuple Sahraoui.
La RASD a adhéré en 1982 à l'organisation de l'Union africaine (OUA). Le Maroc s'en est retiré en 1984.
Pour rappel, le Maroc a formulé en septembre 2016 une demande d'adhésion à l'UA, dont la RASD est membre fondateur, cette demande doit être compatible avec l'Acte constitutif de l'organisation panafricaine et le plein respect des frontières héritées de l'ère coloniale, avait indiqué récemment le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek.
"Si le Maroc souhaite l'adhésion à l'Union africaine, il doit se conformer aux résolutions de l'Union africaine et de l'ONU concernant le Sahara occidental", a-t-il ajouté.
La commission de l'UA a rappelé récemment que l'Acte constitutif de l'Union ne contient pas de disposition relative à l'expulsion d'un membre quelconque de l'Union.
En effet, l'article 29, de l'Acte constitutif de l'Union fixant les conditions de l'adhésion, stipule qu'un pays qui veut adhérer à l'UA doit faire une demande qui doit être remise au président de la Commission de l'UA. Si cette demande reçoit l'accord de 28 pays (majorité simple), ce pays est admis, "mais sans conditions".
Dans ce sens, la 41ème Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco), tenue vendredi et samedi dans la ville espagnole Vilanova, a félicité l'Union Africaine pour sa contribution essentielle à la résolution du conflit du Sahara occidental et a dénoncé les tentatives inacceptables du Maroc qui par son projet d'intégration à l'Union Africaine veut tout simplement "parasiter cette organisation continentale sans en respecter les critères internes contenus dans la charte et l'acte constitutif de l'Union Africaine".
Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a représenté l'Algérie aux travaux du sommet de deux jours, aux côtés des dirigeants des pays arabes et africains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.