Tipasa : interdiction de la circulation automobile de et vers la wilaya sauf les véhicules de transport de marchandises    Boxe : fin de la saison sportive 2019-2020    Plusieurs mesures en faveur des jeunes et des femmes rurales    Chanegriha met l'accent sur l'impératif d'adopter des critères objectifs lors de la désignation dans les postes et les fonctions    Le Directeur général de la sûreté nationale inaugure plusieurs structures de police à Oran    Gestion de la crise sanitaire : Carte blanche pour le wali de Sétif    494 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    LE MINISTRE DU TRAVAIL AFFIRME : Un déficit de 68000 milliards de centimes à la CNR    Une base militaire à nos frontières est une escalade    Ali Ghediri entame une grève de la faim    Le FFS pourrait quitter le PAD    Ahmed Ouyahia transféré au CHU Mustapha Pacha    Ouargla : le commissaire divisionnaire Bouziane Bendaida installé au poste de chef de sûreté de wilaya    RESERVES ENERGETIQUES : Le président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    LE PREMIER MINISTRE A SIDI BEL ABBES : ‘'Encourager l'implication des jeunes dans le travail''    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : Deux morts et 128 blessés en 24 heures    ORAN : Quatre communes d'Ain Türck sans eau depuis 15 jours    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Vladimir Poutine    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Locales 2017: campagne électorale, la culture à l'épreuve de la conjoncture économique
Publié dans Algérie Presse Service le 15 - 11 - 2017

Si la campagne pour les prochaines élections locales du 23 novembre prochain est en pleine effervescence à Constantine, force est de constater que la question de la culture n'est que sommairement évoquée par les partis politiques en lice pour le renouvèlement des Assemblées populaires communales (APC) et de wilaya (APW).
A la lecture des différents programmes électoraux, il semblerait que les partis politiques aient fait ‘‘l'économie'' d'une profonde réflexion autour de la culture et la gestion de ses infrastructures, insistant surtout sur l'impératif de répondre aux préoccupations socioéconomiques des citoyens dans un contexte de disette budgétaire et de vaches maigres.
Même si les programmes des formations politiques telles que le FFS, le FLN ou encore le RND ou bien l'alliance Nahda-Adala-Bina, font le consensus sur la question de la culture, nourrissant à l'unanimité l'ambition de lui insuffler un nouveau souffle et de rendre à Constantine son lustre d'antan, il n'en demeure pas moins que la culture dans son sens large est encore perçue comme une soupape de décompression et non comme un facteur de croissance pouvant contribuer à la sortie de crise et au renforcement de l'attractivité touristique d'une cité plusieurs fois millénaire.
Approché à ce sujet, le candidat tête de liste du RND Saïd Bencheikh Lefgoun a affirmé'' nous voulons permettre l'épanouissement de la ville et du citoyen à travers l'organisation, tout au long de l'année, de festivités qui en plus de leur dimension culturelle et éducative génèreront des postes d'emploi et de la richesse'' avant d'ajouter sur la gestion et le statut des infrastructures culturelles ‘‘ la philosophie du parti veut qu'aucune décision ne pourrait être prise sans une réflexion concertée avec la société civile , il faudra d'abord voir la position des citoyens mais surtout des artistes locaux sur cette question avant d'entreprendre le moindre changement''.
Pour le candidat du Front de libération national (FLN) , Mourad Boukerzaza, la ‘‘question de la culture'' selon le programme de la formation politique qu'il représente passe par ‘‘la révision du statut juridique'' des infrastructures culturelles appartenant à la commune afin de leur permettre d'entrer dans une logique de rentabilité tout en soulignant ‘‘les limites de leur mode de gestion actuel''.
La tête de liste de l'alliance Nahda-Adala-Bina , Abdelhak Mehideb a affirmé qu'en cas de victoire aux prochaines élections , son parti allait faire ‘‘l'inventaire de tous les biens de la commune et d'étudier le meilleur moyen de les rentabiliser''.
Il a, dans ce contexte souligné que sa formation politique accorde ‘‘une importance capitale'' à la relance de l'activité culturelle à Constantine et à la création d'espace de loisirs et de divertissement pour les citoyens.
Le Front des Forces Socialistes (FFS) a, par la voix de son ex-premier secrétaire, Abdelmalek Bouchafa, fait savoir à ce propos que le programme électoral du parti porte sur la création d'un dynamisme culturel à Constantine ‘‘durable et non épisodique ou folklorique, comme ce fut le cas jusqu'ici'' ainsi que sur "la nécessité" d'assainir le fichier des associations culturelles.
"Nous considérons que la culture crée de la valeur, dans toutes les acceptions du terme, c'est pourquoi il nous faudra faire l'inventaire de toutes les enceintes culturelles de la ville avant de voir avec les acteurs de ce secteur et autres associations, les décisions à prendre pour en tirer profit", a-t-il affirmé.
En somme, le manque à gagner engendré par l'exploitation intermittente des infrastructures culturelles dans une conjoncture particulière, où les collectivités sont ‘‘invitées'' à trouver des ressources financières pourrait ‘‘sérieusement'' interpeller la prochaine Assemblée populaire élue dans la ville des ponts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.