Le ministre des Ressources en eau rassure    Intense activité du président Tebboune    L'Algérie dernier de la classe en Afrique    Dans le viseur de Besiktas    « Nous sommes fiers de Bennacer »    Le gouvernement appelle à "s'éloigner de toute forme d'alarmisme"    "Les sujets de moins de 10 ans ne tombent pas beaucoup malades"    Vers le remboursement des frais par la Cnas    L'art du Goul populaire menacé de disparition à El Bayadh    DGSN: la salle omisports de Kouba baptisée du nom de Hacène Lalmas    Rencontre nationale sur les coopératives théâtrales les 28 et 29 mars    Plan d'urgence en cours d'élaboration pour relancer le sport d'élite en Algérie    La résilience du régime algérien    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Le hirak entame sa 2e année en force    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    L'Espagne et la France fustigées    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Afrique: des mesures urgentes pour faire face à la croissance démographique et au chômage
Publié dans Algérie Presse Service le 09 - 03 - 2018

La Banque africaine de développement (BAD) et ses gouverneurs pour l'Afrique de l'Est et l'Afrique du Nord ont souligné la nécessité de prendre des mesures urgentes pour faire face à la croissance démographique et au chômage des jeunes, a indiqué la BAD sur son site web.
A l'issue d'une rencontre de deux jours qui se tient à Abidjan (Côte d'Ivoire), les gouverneurs ont toutefois reconnu que la forte progression de la population du continent, notamment sa jeunesse, est un moteur de croissance potentielle pour le monde.
"La bonne nouvelle est que la solution est à notre portée et nécessitera des investissements" , a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina , qui a échangé avec les gouverneurs sur la meilleure stratégie pour combler le déficit d'investissement dans les infrastructures en Afrique, estimé à près de de 170 milliards de dollars.
Pour combler le déficit d'investissement, assurer la croissance inclusive et créer des emplois pour la population du continent, la réunion a approuvé le principe d'organiser un forum africain d'investissement sous l'égide de la BAD.
Dans ce cadre, le ministre tanzanien des Finances et de la planification, Isdor Mpango, a plaidé pour une implication plus étroite du secteur privé dans le financement du développement sur le continent.
La Banque africaine de développement est bien placée pour conseiller, aider les gouvernements et le secteur privé à proposer des projets bancables , a déclaré M. Mpango, appelant à l'accès à des ressources directes pour fournir un soutien budgétaire et des opportunités d'investissement.
Ainsi, l'African Investment Forum, prévu du 7 au 9 novembre 2018 à Johannesburg, en Afrique du Sud, permettra à la Banque et ses partenaires de présenter des projets bancables, d'attirer des financements et de fournir des plateformes pour investir en Afrique.
A ce propos, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a déclaré que le plus grand défi pour l'Afrique aujourd'hui est la création d'emplois, un enjeu de stabilité et un levier pour tirer la croissance économique vers le haut.
"Nous devons offrir aux jeunes des opportunités d'emploi pour les convaincre de rester ici, sur le continent", a-t-il ajouté.
De son coté, le ministre des Finances et de la planification économique du Rwanda, Claver Gatete, , a déclaré que le gouvernement rwandais prend très au sérieux ce forum.
Quant au ministre kenyan des Finances, Kiplagat Rotich, il a souligné que les emplois viendront de l'industrialisation et la nouvelle approche consistant à utiliser le Forum africain de l'investissement pour réduire les risques et attirer les investisseurs est la voie à suivre .
Il est estimé que 13% de la population mondiale vit aujourd'hui en Afrique subsaharienne. Ce chiffre devrait plus que doubler d'ici à 2050.
Selon la division de la population de l'ONU, quatre milliards (ou 36% de la population mondiale) pourraient vivre dans la région d'ici à 2100.
Ainsi, l'Afrique devrait avoir plus de 840 millions de jeunes d'ici 2050, le continent ayant la population la plus jeune sur Terre, note la BAD.
Selon M. Adesina, il reste 12 ans pour réaliser les Objectifs de développement durable, et si l'Afrique n'atteint pas les Objectifs de développement durable, le monde ne les atteindra pas non plus.
Le ministre tunisien des Finances, Zied Ladhari, a pour sa part rappelé que le transfert temporaire des activités de la Banque dans son pays pendant 11 ans a contribué à renforcer les liens.
"Nous partageons la vision de la Banque : l'Afrique est le continent de l'avenir, c'est un grand moment pour l'Afrique avec la Banque au centre.
L'exploitation du potentiel des économies africaines est une tâche que la
Banque doit accomplir", a t-il déclaré.
Dans le cadre du programme High 5 de la Banque, 13 millions de femmes africaines ont bénéficié de nouvelles connexions électriques et 23 millions d'améliorations agricoles. En outre, 10 millions de femmes ont pu accéder à des projets d'investissement.
Une analyse de l'impact de la BAD de 2010 à 2017 indique que 27 millions d'Africains ont eu accès à de nouvelles connexions électriques.
Quelque 899.000 petites entreprises ont bénéficié de services financiers et plus de 35 millions de personnes ont bénéficié d'un meilleur accès à l'eau et à l'assainissement.
"Avec le soutien de la Banque, la Somalie est passée d'un Etat défaillant à un Etat fragile", a affirmé le ministre somalien des Finances, Abderrahman Beileh.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.